Critiques


Pourquoi voir Argo ?



Argo confirme que Ben Affleck est belle et bien un réalisateur prometteur.
Avec cette histoire vrai qui ce déroule en 1979 en pleine révolution Iranienne, l'ambassade Américaine a été prise d’assaut et 52 américains sont prit en otage.
Cette Histoire nous tient en alerte du début à la fin, mise en scène parfaite, acteurs impeccables.
Argo a été nommé 7 fois pour les Oscars.
Voici les récompenses que Argo a remporté 

BAFTA Awards / Orange British Academy Film Awards 2013 (édition n°66)
Meilleur montage
Meilleur film

Meilleur réalisateur Writers Guild of America Awards 2013 (édition n°65)
Meilleur scénario adapté
Directors Guild of America Awards 2013 (édition n°65)


Meilleur réalisateur Screen Actors Guild Awards 2013

Meilleur ensemble d'acteurs Producers Guild of America Awards 2013

Meilleur film





Synopsis : 


Le 4 novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, six Américains réussissent à s’échapper et à se réfugier au domicile de l’ambassadeur canadien. Sachant qu’ils seront inévitablement découverts et probablement tués, un spécialiste de "l’exfiltration" de la CIA du nom de Tony Mendez monte un plan risqué visant à les faire sortir du pays. Un plan si incroyable qu’il ne pourrait exister qu’au cinéma.






Anecdotes :


Argo est tiré d'une histoire vraie qui a bien failli virer au drame. En 1979, une douzaine d'Américains avaient été pris en otages dans leur ambassade en Iran. Six d'entre eux étaient parvenus à s'échapper et à se cacher auprès de l'ambassadeur canadien Ken Taylor à Téhéran. La CIA a alors tout mis en œuvre pour les ramener chez eux. Anecdote étonnante, dans l'équipe de sauvetage se trouvait John Chambers, qui a reçu un Oscar spécial pour son travail de maquilleur sur le film La Planète des singes, et qui prêtait alors son atelier à des espions américains.


Le réalisateur Ben Affleck tenait à ce que les six acteurs ne se contentent pas seulement de jouer leurs rôles, mais plutôt qu'ils revivent ce que leurs personnages avaient vécu. Avant le début du tournage, il les a donc enfermés pendant une semaine dans la maison qui allait représenter la propriété de l'ambassadeur. La maison a été redécorée dans le style de l'époque et les comédiens ont dû porter leurs costumes pendant toute la semaine. Le réalisateur les a également coupés du monde, en les privant de téléphone portable, d’ordinateur et de tout appareil dont le nom commence par un "i".






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich