Critiques 



Pourquoi voir Des Hommes Sans Loi ?


Très bon film de gangster basé sur une histoire vrai pendant la prohibition.
Casting impeccable, Tom Hardy est impressionnant dans son rôle de héro invincible.
Dommage que Gary Oldman soit vite éclipsé.

Un très bon film sur la famille et ce qu'on est près à faire pour ceux qu'on aime 




Synopsis :


1931. Au cœur de l’Amérique en pleine Prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, état célèbre pour sa production d’alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires : Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d’envergure. Il rêve de beaux costumes, d’armes, et espère impressionner la sublime Bertha… Howard, le cadet, est le bagarreur de la famille. Loyal, son bon sens se dissout régulièrement dans l’alcool qu’il ne sait pas refuser… Forrest, l’aîné, fait figure de chef et reste déterminé à protéger sa famille des nouvelles règles qu’impose un nouveau monde économique. Lorsque Maggie débarque fuyant Chicago, il la prend aussi sous sa protection. Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l’or du crime.




Anecdotes :


Des hommes sans loi a été présenté en Compétition Officielle lors du Festival de Cannes 2012. Le cinéaste australien John Hillcoat est cependant reparti bredouille, tout comme son compatriote Andrew Dominik qui présentait quant à lui Cogan - La mort en douce. Son film avait pourtant de beaux atouts : écrit par le rocker Nick Cave, il pouvait compter sur un casting composé de jeunes acteurs montants d'Hollywood tels que Shia LaBeouf, Mia Wasikowska, Tom Hardy et Jessica Chastain, et d'acteurs plus expérimentés comme Guy Pearce et Gary Oldman.

Si John Hillcoat avait depuis le départ jeté son dévolu sur Shia LaBeouf, c'est en revanche le jeune acteur lui-même qui a introduit Tom Hardy sur le projet, en lui envoyant le scénario. Cependant, la bonne entente et l'admiration mutuelle que se vouaient les deux comédiens a tourné au vinaigre pendant le tournage, où plusieurs différends ont opposé les deux stars.




Le personnage interprété par Tom Hardy, n'est pas censé être aussi massif, mais l'acteur, qui devait se muscler pour les besoins de The Dark Knight Rises, avait déjà commencé à étoffer sa carrure en prévision du "blockbuster"pendant le tournage de Des hommes sans loi. Lui qui voulait perdre du poids pour le rôle a finalement dû composer son personnage autrement.




Lorsque Tom Hardy revient sur la façon dont il s'est préparé pour le rôle de Forrest Bondurant, il déclare étonnamment s'être inspiré des protagonistes de la série Come Dine With Me. Il affirme ainsi : "J'ai volé de ci de là aux personnages de Come Dine With Me car ce sont de vrais gens". Il poursuit sur sa lancée en expliquant que selon lui, son personnage n'est pas machiste. Pour lui, paradoxalement, la virilité du héros tient plutôt au fait qu'il est un"matriarche."




Le film, qui a été tourné en 43 jours autour de Peachtree City, une banlieue d’Atlanta dans l’État de Géorgie, bénéficie d'un décor avantageux, puisque de nombreux bâtiments dataient encore de l’époque de la Prohibition, et certains étaient même plus anciens. Quelques vêtements dataient également de cette période-là : en effet, aussi étonnant que cela puisse paraître, d'anciens costumes ont été retrouvés dans une cabane délabrée ! Ce sont les figurants qui ont eu le privilège de revêtir ces authentiques "reliques". Enfin, en ce qui concerne l'aspect visuel de son film, le cinéaste John Hillcoat s'est inspiré des photos datant de la Grande Dépression : "Globalement, l’aspect visuel du film doit bien plus à la photographie qu’au cinéma", déclare-t-il.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich