Critiques



Pourquoi voir Warrior ?


Le seule film de Free Fight digne de ce nom.
Tom Hardy est impressionnant dans ce rôle de gladiateur prés à tout pour son pays même à se battre contre son propre frère.
Le grand Nick Nolte est très convaincant dans sont rôle de père désabusé, qui veut que ses fils l'aime.
Un film avec des scènes de combat intense, une histoire tout à fait possible.
Des acteurs à fond la forme, surtout Tom Hardy qui pour ce film a pris 13 kilos de muscles.
Un très bon film sur les sport de combat




Synopsis :


Ancien Marine brisé, Tommy Conlon rentre au pays et demande à son père de le préparer pour un tournoi d’arts martiaux mixtes qui lui permettrait de gagner une fortune. Personne ne sait ce qu’il espère faire de cet argent. Le propre frère de Tommy, Brendan, décide lui aussi de s’engager dans la compétition pour essayer de sauver sa famille. Entre les deux frères, les années n’ont pas adouci les rancœurs.
Immanquablement, les routes de Tommy et de Brendan vont bientôt se croiser. Au-delà de l’affrontement qui s’annonce, pour chacun, quelle que soit la cause qu’ils défendent, il n’est pas seulement question de remporter un prix, mais de mener le combat d’une vie.



Budget : 30 000 000 $






Anecdotes :


La tâche d’entraîner Joel Edgerton et Tom Hardy est revenue au légendaire Greg Jackson, qui a reçu trois World MMA Awards et a été classé 8e dans la liste des hommes les plus puissants du MMA par Fight ! Magazine.


A l'origine, Lionsgate avait prévu de sortir le film en 2010, ce qui aurait coïncidé avec la sortie d'un autre film sur le même thème : Fighter de David O. Russell. La compagnie de production a finalement refusé de combattre sur le ring du box-office, et repoussé la sortie du long-métrage de Gavin O'Connor à l'année suivante. Etant donné les éloges et le succès qui ont accueilli le premier film (récipiendaire de deux Oscars et un Golden Globe), nul doute que ce choix fut le bon.


Joel Edgerton a pris neuf kilos de muscles, mais son style de combat ne nécessitait pas une masse musculaire impressionnante. J.J Perry explique : "Brendan est plus un technicien que son adversaire. Il utilise le jiu-jitsu et des techniques complexes, c’est un outsider surgi de nulle part." Joel Edgerton décrit son entraînement comme "une expérience physique, mais aussi mentale et émotionnelle".






L'entraînement de Tom Hardy s’est concentré sur la musculation dans le but de gagner près de treize kilos de muscles. À l’inverse de Joel Edgerton, Tom Hardy n’avait aucune expérience sportive. Né dans une famille aisée, il est le premier à admettre qu’avant Warrior, il ne connaissait rien au sport de combat. Son entraînement quotidien consistait en deux heures de boxe suivies par deux heures de kickboxing et de Muai Thai, deux heures de chorégraphie et deux heures de musculation.






Souhaitant rester fidèle à l'univers des combats de rue, Gavin O'Connor a mis en place des combats rugueux et surtout réalistes : "Je ne voulais pas des combats comme on peut en voir dans les films de Hong Kong. Je les trouve fantastiques, ils sont très stylisés et c’est du grand spectacle, mais ce sont des combats de cinéma."




Malgré quelques concessions, dont faire porter aux acteurs des gants avec un rembourrage plus dense, et installer dans la cage un tapis monté sur ressorts pour mieux absorber les chocs, les deux acteurs ont évolué dans un environnement de tournage très éprouvant. Ils ont affronté de vrais combattants. Koba, le champion de lutte russe qui est censé gagner le Sparta, est joué par le champion de lutte olympique et héros de Pittsburgh Kurt Angle. Le défi n’était donc pas seulement d’entraîner les deux acteurs principaux à se battre comme de vrais champions de MMA, mais aussi d’entraîner de vrais combattants à se battre comme au cinéma, c'est-à-dire sans porter les coups. Malgré tous ses efforts, certains coups ont atteint leur but, entraînant plusieurs blessures, dont une déchirure de ligament, un pied cassé et une côté fêlée pour Tom Hardy, et une blessure sérieuse au ligament collatéral médial du genou droit de Joel Edgerton.







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque