Dossier spécial Le Parrain

La Famille Est Tout Ce Qui Compte 


Le Parrain











Pourquoi voir Le Parrain ?
Le Parrain est sans nul doute le plus grand film sur la mafia de tout les temps, car très complet.

En effet tout au long des trois films on découvre tous les rouages de la "Famille".

On découvre la vie de la famille Corleone dirigée par le chef de la famille interprété par l'immense Marlon Brando.

Il y est ici stupéfiant de réalisme dans sont rôle de chef de clan, on y sens toute l’autorité exercé par cet homme qui inspire le respect.
On découvre également Al Pacino qui fait ses premiers pas dans un grand film, lui aussi est très convaincant.

Il ne veut en aucun cas participer au "business" de la famille, mais par le force des choses cela pourrait bien changer.



Un très grand film de Francis Ford Coppola qui nous offre ici une vision très détaillée de la mafia, on arrive même à avoir de l'affection pour ces personnes qui ne sont pas des anges.



Synopsis :


En 1945, à New York, les Corleone sont une des cinq familles de la mafia. Don Vito Corleone, "parrain" de cette famille, marie sa fille à un bookmaker. Sollozzo, " parrain " de la famille Tattaglia, propose à Don Vito une association dans le trafic de drogue, mais celui-ci refuse. 

Sonny, un de ses fils, y est quant à lui favorable.

Afin de traiter avec Sonny, Sollozzo tente de faire tuer Don Vito, mais celui-ci en réchappe. Michael, le frère cadet de Sonny, recherche alors les commanditaires de l'attentat et tue Sollozzo et le chef de la police, en représailles.

Michael part alors en Sicile, où il épouse Apollonia, mais celle-ci est assassinée à sa place. De retour à New York, Michael épouse Kay Adams et se prépare à devenir le successeur de son père.


Budget : 6 000 000 $





Anecdotes :


"J'ai toujours pensé Le Parrain comme l'histoire d'un roi et de ses trois fils. Le plus âgé a reçu la passion et l'agressivité, le deuxième, sa douceur et ses gestes enfantins ; et le troisième, sa ruse et son calme."

"C'était dans mon intention de faire un film authentique sur des gangsters italiens, sur comment ils vivaient, comment ils se comportaient, la façon dont ils traitaient leurs familles, célébraient leurs rituels."




Le roman de Mario Puzo, Le Parrain, était déjà en 1970 un best-seller.




Le Parrain a été le premier film à dépasser la barre des 100 millions de dollars au box-office américain.




Le choix du personnage de Michael Corleone a été difficile, de nombreuses stars ont été envisagées, telles que Jack Nicholson, Dustin Hoffman, Robert Redford, avant que le rôle ne revienne à Al Pacino, acteur de théâtre jusqu'alors inconnu.




Sofia Coppola, fille du réalisateur Francis Ford Coppola, fait ses premiers pas à l'écran, elle incarne le neveu de Michael Corleone dans la scène du baptême.




Al Pacino et John Cazale on joués trois fois ensemble, dans le Parrain 1 et 2 et dans le film Un après midi de chien.




Sur la piste française du Parrain, Michel Duchaussoy assure le doublage du Parrain.




La scène en Italie, les habitants parlent un dialecte sicilien qui est un vrai dialecte parlé dans le village Corleone, situé dans la province de Palerme en Sicile.



George Lucas a tourné la scène ou Michael apprend que sont père a été victime d'une tentative d'assassinat.




Al Pacino et Francis Ford Coppola on failli se faire remplacer. 

Cependant les producteurs changèrent d'avis en voyant la scène du restaurant.




Lenny Montana, ancien catcheur, qui joue le rôle de Luca Brasi, avait tellement le trac que Francis Ford Coppola filma à son insu en train de répéter sa scène avec Brando.



A la recherche de son acteur principal pour Le Parrain, Francis Ford Coppola auditionna Marlone Brando.


Satisfait de sa prestation, le metteur en scène l’engagea.



Nommé pour les Oscars : 

meilleur second rôle : James Caan, Robert Duvall, Al Pacino costumes
réalisateur : Francis Ford Coppola
montage
musique
Vainqueur dans la catégorie acteur : Marlon Brando
film et scénario : Francis Ford Coppola et Mario Puzo. 
Nommé pour les Golden Globes : acteur : Al Pacino
second rôle : James Caan. 
Vainqueur dans les catégories de meilleur réalisateur : Francis Ford Coppola
film dramatique : Marlon Brando
musique : Nino Rota 
scénario : Francis Ford Coppola, Mario Puzo



Marlon Brando refuse son oscar du meilleur acteur pour Le Parrain, un refus pour défendre des causes humanitaires.


"Le simple fait d'être une star de cinéma fait que les gens vous accordent des droits particuliers et des privilèges." 

Marlon Brando








Le Parrain 2










Pourquoi voir Le Parrain 2ème partie ?


La deuxième partie du Parrain ici deux histoires s'entremêlent, la principale est la suite directe du premier opus, qui voit l'ascension de Michael Corleone magistralement interprété par Al Pacino, l'autre relate la jeunesse, puis la propre ascension de son père Vito Corleone interprété talentueusement par Robert De Niro.


Le casting est donc une fois de plus splendide avec des acteurs plus en forme que jamais




Synopsis :


Depuis la mort de Don Vito Corleone, son fils Michael règne sur la famille. Amené à négocier avec la mafia juive, il perd alors le soutien d'un de ses lieutenants, Frankie Pentageli. 

Echappant de justesse à un attentat, Michael tente de retrouver le coupable, soupçonnant Hyman Roth, le chef de la mafia juive.

Vito Corleone, immigrant italien, arrive à New York au début du siècle, très vite, il devient un des caïds du quartier, utilisant la violence comme moyen de régler toutes les affaires. 

Seul au départ, il bâtit peu à peu un véritable empire, origine de la fortune de la famille des Corleone.


Budget : 13 000 000 $



Anecdotes :


Robert De Niro dont le grand-père était italien, a étudié la langue, une langue qu'il ne connaissait pas énormément.


Coppola a choisi Robert De Niro pour le rôle de Vito Corleone jeune, alors que le comédien avait été pressenti pour jouer Michael, rôle finalement tenu par Al Pacino.


A l'origine, Francis Ford Coppola voulait que son ami Martin Scorsese réalise cette suite, mais le studio ne voulait pas car Scorsese n'étant pas assez connu à l'époque.



Interprète d'Al Capone dans Les Incorruptibles, Robert De Niro poursuit son chemin au coeur du syndicat du crime. Il a ainsi incarné l'apprenti mafieux "Johnny Boy" Civello dans Mean streets (1973), le Parrain Vito Corleone dans sa jeunesse dans Le Parrain, 2e partie (1974), le gangster juif "Noodles" Aaronson dans Il etait une fois en Amerique (1984), l'inoubliable Jimmy Conway des Affranchis (1990), sans oublier le mafieux-rigolo et déprimé Paul Vitti, dans Mafia blues (1999) et Mafia blues 2 - la rechute (2002).




Le budget passe à 15 millions de dollars, soit deux fois et demi plus que pour le premier grâce au succès de celui ci.



Robert De Niro a reçut l'oscar du meilleur second rôle, malgré sa prestation en italien.

Le film à également reçut l'oscar du meilleur film, meilleure mise en scène, meilleure adaptation, meilleur décors et meilleure musique.


Le film a été nommé aux oscars pour les meilleurs rôle masculin (Al Pacino), second rôle masculin (Michael V. Gazzo,Lee Strasberg), second rôle féminin (Talia Shire) et costumes. Vainqueur dans les catégories d'acteur (Al Pacino), de second rôle masculin (Robert De Niro), décors, réalisateur (Francis Ford Coppola), musique (Carmine Coppola, Nino Rota), film (Francis Ford Coppola, Gray Frederickson, Fred Roos) et scénario (Francis Ford Coppola et Mario Puzo).


On peut voir l'apparition de Roger Corman, le producteur et réalisateur.


Grands amis à la ville, Al Pacino et John Cazale jouèrent ensemble à trois reprises, dans les deux premiers volets du Parrain, et dans Un après-midi de chien en 1975.










Le Parrain 3








Pourquoi voir Le Parrain 3ème partie ?


Troisième et dernier épisode de la trilogie mythique du cinéma.

Dans ce troisième opus on retrouve Al Pacino toujours au commande de sa "Famille", ici on reste dans l'esprit des deux premiers opus, mais Coppola et son scénariste on fait très fort en s'inspirant des véritables magouilles qui eurent lieu entre le Vatican et la mafia sous le pontificat du Pape Paul VI et dont le point culminant sera la mort "inexpliquée" de son successeur, Jean-Paul 1er après 33 jours de règne.


L'ascension au sommet et la décente aux enfers d'un Parrain du crime



Synopsis :


Atteignant la soixantaine, Michael Corleone désire à la fois renouer avec les siens et se réhabiliter aux yeux de la société, surtout de l'Eglise. 

Il arrivera presque a ses fins, mais sa vie passée et ses anciens ennemis le rattraperont plus vite.

Budget : 54 000 000$



Anecdotes :


Une partie du scénario du film s'inspire directement du scandale de la Banco Ambrosiano. Une banque italienne qui était proche de la Mafia et de la Banque du Vatican.


Francis Ford Coppola a d'abord imaginé une violente mort pour Michael Corleone.


Al Pacino a du être maquillé pour paraître plus vieux, il avait 50 ans lors du tournage alors que son personnage a la soixantaine.


De nombreux acteurs ont postulé pour pouvoir jouer le rôle de Vincent Mancini, notamment Nicolas Cage, Val Kilmer, Alec Baldwin, Matt Dillon et Charlie Sheen.


Au moment de la préparation de ce troisième volet, Robert Duvall refuse de reprendre le rôle de Tom Hagen à moins d'avoir un salaire équivalent à celui d'Al Pacino.


Le Parrain, 3ème partie devait s'intituler La Mort de Michael Corleone, mais les producteurs ont refusé ce titre, jugé trop violent et révélateur.








                                          


                                          






Pour (re) voir cette trilogie "Familiale" en haute définition



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque