Films Israéliens

Tu n'aimeras point












Pourquoi voir Tu n'aimeras point ?



Film bien réalisé, un scénario au sujet sensible.

Traité de façon subtile, avec un regard sur cette société ultra-orthodoxe.

Un film qui aborde un thème tabou de façon convaincante.




Très beau film sur la tolérance



Synopsis :


Un homme marié et père de quatre enfants, juif orthodoxe, boucher, qualifié de « juste » par son entourage, qui embauche un jeune homme se présentant comme étudiant de Yéchiva. 

Venu en réalité à Jérusalem pour retrouver un autre homme dont il est amoureux et qui le rejette. 

Au fil des jours, le boucher et son apprenti nouent une relation amoureuse, sujet de vifs prises à partie de la part des juifs orthodoxes, lesquels s'en prennent également à un autre commerçant amoureux d'une jeune fille qui est mariée à un autre. 

Le film s'achève sur le départ de l'apprenti, élément de désordre dans ce quartier orthodoxe.







Anecdotes :


Le réalisateur nous explique que "la radicalisation des Orthodoxes trouve son origine dans une réaction aux progrès du Siècle des Lumières. La volonté d'éviter la sécularisation des Juifs est donc née à cette époque. 

Il ne fallait pas que la communauté se sente séduite pas les idées progressistes. Le mouvement orthodoxe commence comme une réaction, et c'est là que ça s'extrémise. 

Cette radicalisation on la sent dans le film, l'espace est clos, presque claustrophobe.

 Il n'y a que deux espaces de liberté, le lac, et dans une moindre mesure, la terrasse. 

La réaction au progrès cohabite avec la préservation de quelque chose de foncièrement humain, de très noble : le souci de l'autre. 

Ce sont les deux faces de cette société dans laquelle, au bout du compte, on n'est jamais seul."(source allociné)












Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque