City of Life and Death

City Of Life And Death

 
















Pourquoi voir City of Life and Death ?


Une claque visuel à couper le souffle


C'est ce qu'est City of Life and Death, un film qui à chaque instant nous ramène à la dur réalité de la guerre.

Ce film nous transporte dans une violence extrême, en 1937 à Nankin c'est déroulé un massacre inhumain commis par l'armée Japonaise, qui n'à respectée aucunement le traité de Genève  massacrant civil et prisonniers de guerre.

Evidemment un film sur un massacre ne peut pas rester objectif, il faut obligatoirement un parti-pris.

City of Life and Death est un film chinois autorisé par le gouvernement chinois donc le parti-ris est obligatoirement celui des victimes contre les bourreaux.

City of Life and Death est un film assez éprouvant à suivre,d'autant plus dur à regarder, car extrêmement réaliste. 

Le film parvient à plusieurs reprises à exprimer énormément de choses avec peu de moyens.

Doté d’une splendide photographie noir et blanc qui lui confère une atmosphère particuliére.



Les horreur d'un massacre enfin révélé





Synopsis :


Chine, 1937. Aux portes de Nankin, capitale du pays, l'armée impériale japonaise lance l'offensive. A l'intérieur, les soldats chinois sont totalement désorganisés. Certains veulent de rendre, d'autres s'y opposent par la force, alors que l'essentiel des troupes et une partie de la population civile ont déjà été évacués. Les soldats japonais entrent dans la ville fantôme avec ordre de ne pas faire de prisonniers. Le "massacre de Nankin" est en marche. Le jeune Kadokawa prend part à la mise à sac de la ville tout en l'observant avec effroi. Du côté chinois, les soldats sont exécutés en masse, et les femmes de tous âges, violées.



Anecdotes :



Au cours du massacre de Nankin des centaines de milliers de civils et de soldats désarmés sont assassinés et entre 20 000 et 80 000 femmes et enfants sont violés par les soldats de l'armée impériale japonaise.


Le tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient estime à plus de 200 000 le nombre de victimes des événements.



Les chiffres officiels chinois font état de 300 000 morts.




Au Japon Le déni du massacre est devenu la base du nationalisme japonais contre l'ennemi Chinois. Au Japon, l'opinion publique sur le massacre varie, quelques personnes nient l'existence du massacre de Nankin.











Affiche



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque