Serpico

Serpico










Pourquoi voir Serpico ?


Basé sur une histoire vraie, Serpico est une critique de l’institution policière qui est en proie à la corruption.

Un film policier nerveux de 1973, avec un Al Pacino excellent qui prouve une fois encore qu'il est et restera un immense acteur.

Quand on pense à Al Pacino, on a à l'esprit des rôles comme Michael Corleone, Tony Montana, Carlito Brigante et bien sur Frank Serpico.

Al Pacino nous livre ici une interprétation juste et sensible, très impliqué dans son rôle il se transforme physiquement tout au long du film.

Il passe du jeune policier sorti de l’école, en passant par un rabbin jusqu'à un hippie au cheveux hirsutes, il multiplie les déguisements et les changements de look.

Le film met du temps à prendre du rythme mais une fois la machine lancée, Serpico se révèle diablement efficace.

Sidney Lumet livre une réalisation soignée, sobre et efficace, doté d'un scénario bien construit et prenant jusqu'à la fin.

Le spectateur non averti pourrait se perdre dans cette oeuvre, le film commence par la fin, puis le récit retrace le parcours de Frank Serpico.

C'est surtout les événements qui sont parfois séparés de plusieurs mois qui perdent le spectateur.

Mais cette narration qui déstabilise le spectateur est en réalité un atout qui nous fait comprendre le personnage de Serpico.

En compagnie de Sidney Lumet, le spectateur voyage dans le véritable New York, pas le New York de Wall Street ni de central park, mais le New York du Bronx, des immeubles insalubres et des endroits non fréquentés par les touristes.

Un New York que monsieur Lumet connait bien car c'est l'un des cinéastes qui a le mieux filmé la vile qui ne dort jamais.





Un chef d'oeuvre signé Sidney Lumet






Synopsis :



Frank Serpico est un jeune policier idéaliste.

Doué et volontaire, il devient vite un inspecteur qui compte et trouve ses aises dans les missions d’infiltration, un choix de carrière qui a d’ailleurs des retombées sur sa vie privée. 

Car Serpico ressemble de plus en plus aux criminels qu’il poursuit, dans ses choix vestimentaires comme dans son attitude rebelle.

Mais son intégrité est heureusement à toute épreuve.






Anecdotes :



Le New York Times a salué la performance d'Al Pacino.



Frank Serpico souhaitait être présent sur le tournage. 

Une autorisation lui a été donnée mais Sidney Lumet ne voulait pas de lui, car il craignait qu'il perturbe Al Pacino.



Al Pacino a reçu le Golden Globes du meilleur acteur dans un drame pour Serpico.



Serpico fut tourné à New York alors que la ville était en situation de quasi banqueroute.









Affiches







Pour (re) voir le chef d'oeuvre de Sidney Lumet en haute définition








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich