Expendables

Expendables












Pourquoi voir The Expendables ?



Les fans de film d'action ne rêvaient même pas de ce film tant il parait irréel.

Irréel, non pas le film en lui même, mais son casting, car pour son huitième film en tant que réalisateur Sylvester Stallone fait appel à une pléiade de stars de film d'action.

Une bande de potes bodybuildés où se mêle les nouvelles et les anciennes gloires du cinéma d'action, nous avons évidemment Sylvester Stallone (Rocky, Rambo), Jason Statham (Le Transporteur, Revolver), Jet Li (Il était une fois en Chine, Le Baiser mortel du dragon), Dolph Lundgren (Universal Soldier, Au-dessus de la loi), Randy Couture (célèbre combattant d'arts martiaux mixtes), Terry Crews ( A l'aube du 6ème jour, Training Day), Steve Austin ( ancien catcheur américain), et les apparitions de Mickey Rourke ( L'Irlandais, Angel Heart), Bruce Willis ( Piège de cristal, Le Cinquième élément) et Arnold Schwarzenegger (Terminator, Predator).

Jamais on a assisté à une tel avalanche d'acteurs, alors c'est vrai que le scénario signé Sylvester Stallone et Dave Callaham est peu développé, mais devant un casting aussi monstrueux ils sont pardonnés.

Une bande de potes incroyablement soudés, de l’action en veux-tu en voilà et quelques touches d’humour font de ce film un excellent divertissement.

Les scènes d'action sont impressionnantes et l'humour et l'auto dérision rendent le film extrêmement attachant.

En ce qui concerne l'action on peut dire qu'on est pas déçu, dès la scène d'ouverture le ton est donné, mais elle n’est que l'apéritif de ce film explosif, on pourra citer la scène de l'hydravion et évidemment la scène final qui est un immense feu d'artifice.

Le plaisir de voir Expendables : unité spéciale vient véritablement de son casting, une brochette d’acteurs old school qui ont très bien vieilli.

On passe donc un excellent moment en compagnie de ces héros d'un autre temps.





Un film explosif avec un casting de choc





Synopsis :



Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. 

Ils choisissent eux-mêmes leurs missions et n'obéissent à aucun gouvernement.

Ils ne le font ni pour l'argent, ni pour la gloire, mais parce qu'ils aident les cas désespérés.





Anecdotes :


Comme pour beaucoup de films mis en scène par Sylvester Stallone, il y a eu très peu d'effets spéciaux dans le film, uniquement pour améliorer les scènes.



West Coast Customs Street Customs a construit trois Ford F100 de 1955 customisées, conduites par Sylvester Stallone dans le film.


Le budget du film a été de 80 000 000 $.



Sylvester Stallone s'est blessé au cou pendant le tournage d'une scène avec Steve Austin.




L'hydravion utilisé dans le film est un Grumman HU-16 Albatross.








Affiches








Pour (re) voir cette claque d'action en version longue et en haute définition





"Avec mes grosses cuisses et mes gros bras, je ne serais pas très crédible en intellectuel plongé dans les affres de la création."

Sylvester Stallone



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque