Le Nom de La Rose

Le Nom de La Rose








Pourquoi voir Le Nom de La Rose ?

Un succès mondial mais qui est pourtant né d'un pari très risqué.

Adapter le roman d'Umberto Eco était un case tête sans nom pour n'importe quel réalisateur, mais c'était sans compter sur le talent et la persévérance du cinéaste Jean-Jacques Annaud.

L'oeuvre d’Umberto Eco ne pouvait espérer meilleur traitement, malgré le roman original qui est particulièrement dense et riche Jean-Jacques Annaud est parvenu à conserver l’ambiance particulièrement oppressante qui règne dans ce monastère situé au milieu de nul part.

Pour interpréter son film Annaud ne voulait pas d'acteurs connus mais c'était sans compter sur la détermination de Sean Connery qui était bien décider à interpréter le rôle de Guillaume de Baskerville.

Il a eu raison de persévérer car il livre une prestation magistrale, la première rencontre avec Jean-Jacques Annaud a été bluffante, il a été impressionné par sa prestation, sa voix et sa façon d'interpréter les dialogues.

A ses cotés nous retrouvons le tout jeune Christian Slater alors âgé de 15 ans, Michael Lonsdale, Helmut Qualtinger, Feodor Chaliapin Jr, Ron Perlman, Helmut Qualtinger et Valentina Vargas.

Des acteurs qui possèdent des "gueules" dès plus flippantes, des moines peu accueillants qui peuplent ce sombre et majestueux monastère plein de mystères.

Des mystères, tout l'enjeu du film réside dans les mystérieuses morts de moines, une mission que Guillaume de Baskerville tentera de résoudre dans cette atmosphère hostile.

Le Nom De La Rose est doté d'un scénario intelligent et plein de rebondissements, une intrigue qui vous tient en alerte du début à la fin grâce à la mise en scène signé Jean-Jacques Annaud qui plante un décor aussi magnifique que terrifiant.

C'est grâce à son univers peuplé de personnages inquiétants et aux secrets de l'église que le film de Jean-Jacques Annaud a réussi à rendre toute la noblesse à l'oeuvre d'Umberto Eco.



Un Chef d’œuvre signé Jean-Jacques Annaud




Synopsis :


En l'an 1327, dans une abbaye bénédictine du nord de l'Italie, des moines sont retrouvés morts dans des circonstances suspectes.

Cette abbaye réunit des franciscains et des représentants du pape pour une confrontation en terrain neutre.

Un des franciscains les plus importants, Guillaume de Baskerville, accompagné de son jeune novice Adso de Melk, confié par son père au clergé.

Ils mèneront l'enquête sur les morts mystérieuses.

L'enquête est difficile et non sans surprises comme l'arrivée de l'Inquisition.




Anecdotes :




Le roman Le Nom de la rose d'Umberto Eco a été publié en 1980.



Les extérieurs de l'abbaye ont été créés de toutes pièces pour le film.




Les intérieurs ont été tournés en Allemagne dans l'ancien monastère cistercien, Kloster Eberbach.



Le Nom de la Rose est le dernier film de Helmut Qualtinger, il est décédé le 29 septembre 1986 à l'âge de 57 ans.





Christian Slater et Valentina Vargas avaient respectivement 15 et 22 ans.





Jean-Jacques Annaud ne voulait pas voir d'acteurs de renom dans son film, Sean Connery, très motivé réussit à le convaincre de le choisir.


Le film a remporté le César du meilleur film étranger en 1987.

Ainsi que :

BAFTA Awards du meilleur acteur pour Sean Connery et du meilleur maquillage.


Ruban d'argent de la meilleure photographie, des meilleurs costumes et de la meilleure direction artistique.

Prix David di Donatello de la meilleure direction artistique.


Prix du Film allemand du meilleur acteur pour Sean Connery et de la meilleure direction artistique.




Affiches









Pour revoir le Chef d’œuvre de Jean-Jacques Annaud en haute définition





Les rats encore plus que les savants raffolent des parchemins.



Guillaume de Baskerville








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque