Les Chèvres du Pentagone

Les Chèvres Du Pentagone









Pourquoi voir Les chèvres du Pentagone ?

Si vous aimez les scénarios écrit sous LSD, alors ce film est fait pour vous.

Sinon vous pouvez toujours le regarder, on est quand même libre.

Un film qui délire totalement, une brochette de stars impressionnante, tous plus timbrés les uns des autres.

Au début on se demande où on est tombé, mais en fin de compte le film pose avec finesse et intelligence des thèmes philosophiques.

On sent que les acteurs on pris du plaisir à tourner, de plus ce n’est pas qu’une comédie complètement barré.

C’est aussi un film qui en dit long sur la guerre en Irak.

Le film prend position à plusieurs reprises, mais toujours de façon très discrète et intelligente, et également s’oppose clairement à la torture.

Par contre ce n'est pas un film sérieux sur la guerre, mais une comédie très efficace.

Les Chèvres du Pentagone, est l'occasion de voir Jeff Bridges en officier New Age, un formidable numéro d'acteurs, George Clooney se lancer dans une longue explication à Ewan McGregor sur ce que doit être un vrai Jedi (Ewan McGregor a joué le rôle d'Obi-Wan dans Star Wars), et ce passage ou un officier de l’armée américaine se met à courir vers un mur, enfin bref un grand moment.

Ce film n'est pas un chef-d'oeuvre, ni une comédie au scénario sérieux, et tient surtout grâce à ses acteurs.

Mais une bonne grosse comédie américaine poilante qui ridiculise l'armée, comme les Américains savent le faire.



Pour apprécier ce film, il faut se laisser porter par cette histoire loufoque




Synopsis :


Bob Wilton est un journaliste totalement désespéré. 

Jusqu'au jour où, au Koweït, il fait la connaissance de Len Cassidy, un soldat de l'armée américaine qui combat le terrorisme grâce à ses pouvoirs paranormaux, la New Earth Army. 

Ensemble, ils se rendent en Irak où ils rencontrent Bill Django, le fondateur de l'unité et Larry Hooper, qui dirige une prison.




Anecdotes :



Jim Channon, interprété par Jeff Bridges, est un vétéran du Viêt Nam devenu adepte du New Age et fondateur du First Earth Battalion.



Le film est inspiré du livre The Men who stare at goats, écrit par le journaliste Jon Ronson.



Le film a été présenté à la Mostra de Venise.



Les scènes se déroulant en Irak ont été tournées aux Etats-Unis.



Le New Age est un courant spirituel occidental.







Pour (re) voir ce film déjanté en haute définition












Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque