True Grit

True Grit









Pourquoi voir True Grit ?



Après A Serious Man, Joel et Ethan Coen reviennent au cinéma avec un western.

Toujours risqué de faire un western, qui est un genre qui a perdu de son éclat, sans jamais disparaître.

Comme n'importe quel western, la quête de la vengeance et de la mort sont omniprésentes.

True Grit est un voyage initiatique, celui de Mattie Ross, qui par ce voyage passe de l'adolescence à l'age adulte.

Une maîtrise technique indéniable, un scénario bien écrit et surtout des dialogues parfait.

Avec une touche d'humour des frères Coen toujours si particulier.

Décors magnifiques dans les grandes plaines du far-west américain.

Et que dire de ce casting cinq étoiles, Jeff Bridges parfait, Matt Damon méconnaissable, Hailee Steinfeld excellente malgré son jeune âge.


Les frères Coen prouvent que l'Ouest américain est loin de disparaître


Synopsis :


1870, juste après la guerre de Sécession, sur l'ultime frontière de l'Ouest américain. 

Seul au monde, Mattie Ross, 14 ans, réclame justice pour la mort de son père, abattu de sang-froid pour deux pièces d'or par le lâche Tom Chaney. 

L'assassin s'est réfugié en territoire indien. Pour le retrouver et le faire pendre, Mattie engage Rooster Cogburn, un U.S. Marshal alcoolique. 

Mais Chaney est déjà recherché par LaBoeuf, un Texas Ranger qui veut le capturer contre une belle récompense. 

Ayant la même cible, les voilà rivaux dans la traque. 

Tenace et obstiné, chacun des trois protagonistes possède sa propre motivation et n'obéit qu'à son code d'honneur. 




Anecdotes :


True Grit est l'adaptation du roman True Grit de Charles Portis.





Le roman True Grit de Charles Portis a déjà été porté à l'écran en 1969 avec Cent dollars pour un shérif de Henry Hathaway.




Dans 100 dollars pour un shérif , Rooster Cogburn porte un bandeau sur l'œil gauche, dans la version 2010, le bandeau est sur l'œil droit.




True Grit se traduit par avoir du cran.




True Grit est le plus gros succès financier dans la carrière des frères Coen.











Affiches











Pour (re) voir ce western made in Coen en haute définition




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque