Kill The Gringo

Kill The Gringo











Pourquoi voir Kill The Gringo ?


Avec Kill The Gringo, c'est avec un grand plaisir de retrouver Mel Gibson.

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait un si bon film.

Bon il ne faut pas s'attendre à un chef d'oeuvre, mais pourtant un bon film qui aurait mérité une sortie au cinéma.

Un film donc sorti directement en DVD, le plus souvent il s’agit de films à la qualité très médiocre, mais parfois cela donne de très bonnes surprises.

Kill The Gringo fait indéniablement partie de la seconde catégorie, une excellente surprise.

En effet Kill The Gringo, écrit produit et interprété par Mel Gibson, est un polar brutal assez classique, qui n'est pas sans rappeler Payback, Mel Gibson charismatique, dans un rôle taillé sur mesure.

Mais l’originalité du film tient surtout sur le lieu de l'histoire, une prison mexicaine, qui ressemble plus à un village, qu'à un pénitencier.

Kill The Gringo oscille entre action soutenue et humour bien dosé
Au niveau du scénario rien a dire, on ne s'y ennuie pas.





Kill The Gringo, une bonne prestation de Mel Gibson, qui trouve ici un rôle taillé pour lui





Synopsis :



Le Gringo est déclaré coupable et envoyé dans une prison mexicaine pour avoir volé de l'argent à un patron du crime et d'avoir passé illégalement la frontière mexicaine.

Apprenant sa nouvelle vie à la prison de la ville, il se lie d'amitié avec un garçon de 10 ans dont le foie est recherché, à cause de son groupe sanguin rare, par Javi, un détenu qui contrôle les rackets et les privilèges au sein de la prison.

Il appartient au Gringo de sauver la vie de l'enfant, la vie de la mère de celui-ci en plus de s'évader de prison.




Anecdotes :



Mel Gibson a écrit le scénario avec Stacy Perskie et Adrian Grunberg.



Le tournage a eu lieu à San Diego en Californie, à Brownsville au Texas et à Veracruz au Mexique.



Le budget de Kill The Gringo est estimé à 20 000 000 $.


Le film est sorti directement en vidéo à la demande aux Etats Unis.










Affiches










Pour (re) voir le nouveau Mel Gibson en haute définition





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque