Total Recall Mémoires Programmées

Total Recall Mémoires Programmées












Pourquoi voir Total Recall Mémoires Programmées ?


Total Recall Mémoires Programmées, n'est pas sans rappeler le chef d'oeuvre de Paul Verhoeven avec Arnold Schwarzenegger.

Un remake de qualité, le scénario est à peu près le même que celui du premier, sauf pour quelque détails, fini Mars et bonjour la Terre, il se démarque ainsi de l'original.


Cette nouvelle version de Total Recall impose son univers, ce qui n'est pas pour déplaire.

Pour les fans de la version de Paul Verhoeven, il faut s'enlever le souvenir du film original, et apprécier ce très bon film de science fiction, bourrées d'actions, qui n'est pas sans rappeler la version original.

Une mise en scène soignée, un visuel de toute beauté.

Niveau des scènes d'action on est servi et dotées d'un déluge d'effets spéciaux.

Coté acteur, ils sont tous très convaincants, en tête Colin Farrell, qui est parfait dans son rôle, ou il se donne à fond.

Il succède dignement à Schwarzenegger.

Et coté actrice, Kate Beckinsale et Jessica Biel sont parfaites.

La comparaison avec l'orignal est inévitable mais il faut laisser une chance à ce remake de bonne facture.





Un remake de très bonne qualité




Synopsis :


Dans un futur indéterminé, la Terre a fait l'objet de plusieurs conflits chimiques qui ont rendu une bonne partie de notre monde inhabitable. 

Seuls deux grands territoires sont restés sains, les Îles anglaises, ainsi qu'une partie des côtes européennes, connue sous le nom d'Union Fédérale Britannique, puissance économique, et l'Australie, appelée « la Colonie », en état de pauvreté. 

Doug Quaid, un ouvrier fabriquant des robots de sécurité, en a assez de vivre la même vie, jour après jour. 

Intéressé par les offres de la société Rekall, qui propose à ses clients l'implant de souvenirs virtuels, il se lance dans l'aventure et décide de se faire implanter les souvenirs d'un agent secret en mission. 

Et il se retrouve brusquement embarqué dans une traque sans merci qui pourrait déterminer le sort de millions de vies, sans savoir s'il vit un rêve ou la réalité.




Anecdotes :




Le film disposait d'un budget de 125 000 000 $, et en n'a rapporté 198 615 996 $.


Les effets spéciaux ont été réalisés par le studio Double Negative, qui a travaillé notamment sur Harry Potter et les reliques de la mort et Captain America : First Avenger.


Ethan Hawke a réalisé un monologue dans Total Recall Mémoires Programmées, mais trop long, il a été coupé au montage.



Les scènes de course poursuite ont été tournées dans les rues de Toronto.















Affiches









Pour (re) voir ce remake de Total Recall en haute définition






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque