Un Après-Midi De Chien

Un Après-Midi De Chien








Pourquoi voir Un après-midi de chien ?

Un après-midi de chien est basé sur un fait divers survenu le 22 août 1972, le braquage d’une banque à Brooklyn par John Wojtowicz et Salvatore Naturile.

Une réalisation énergique qui représente toute la tension du braquage, on peut lui reprocher un rythme parfois irrégulier, mais rien de grave.

Sidney Lumet avait dirigé Al Pacino deux ans plus tôt, dans Serpico, un film qui était également inspiré d'une histoire vrai.

A travers cette histoire de prise d’otages, le film aborde plusieurs aspects de la société américaine de l’époque.

Ainsi on peut se rendre compte des problèmes sociaux, des tensions raciales en augmentation et la guerre du Vietnam.

Dans ce film Al Pacino incarne le mécontentement d'une jeunesse américaine désabusée.

Le grand intérêt de cette oeuvre, réside dans la personnalité complexe du personnage principal, qu'Al Pacino exprime à merveille et nous fait ressentir chaque émotions à la perfection.

Encore un film qui prouve le grand talent d’Al Pacino.

La particularité de ce film, est qu'il est pratiquement dépourvu de musique, à part au début.



Un grand moment de cinéma



Synopsis :


A Brooklyn, durant une journée d'été, deux apprentis gangsters, Sonny et Sal, tentent de braquer une banque. 

Les deux malfaiteurs s'avèrent particulièrement maladroits, leur braquage dégénère et ils se retrouvent assiégés par la police dans la banque.

Les policiers, bientôt rejoints par le FBI, tentent de négocier avec Sonny et Sal.

Il s'avère bientôt que Sonny espérait, avec le butin du braquage, payer l'opération de changement de sexe de son mari Leon.

Le siège de la banque par la police fait bientôt l'objet de l'attention des médias.





Anecdotes :



Dans Un après-midi de chien, Al Pacino interprète le rôle d'un personnage homosexuel, ce qui à l'époque est impensable pour une vedette.






Le 22 Août 1972, Wojtowicz, Salvatore Naturale et Robert Westenberg, on tentés de dévaliser une succursale de la Chase Manhattan Bank à l'angle de la rue East Third Avenue et P à Gravesend, à Brooklyn.




Wojtowicz a écrit une lettre en 1975 au New York Times de crainte que des gens croient la version cinématographique des événements qui, selon lui n'était que de 30% de précision.


Un après-midi de chien fut tourné à Flatbush, Brooklyn, le même quartier où s'est déroulé le braquage.







Affiches






Pour (re) voir le talent d’Al Pacino en haute définition










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque