Fantômes Contre Fantômes

Fantômes Contre Fantômes









Pourquoi voir Fantômes Contre Fantômes ?

Un bon film qui comme beaucoup n’a pas trouvé son public a sa sorti, pour cause il est sorti le jour de l'ouverture des Jeux Olympiques d'été d'Atlanta.

Mais depuis la trilogie Le Seigneur Des Anneaux, Peter Jackson a gagné en notoriété et ses films également.

Fantômes Contre Fantômes est le sixième long-métrage de Peter Jackson.

Peter Jackson réalise un cocktail parfait, mélangeant peur et humour.

Le casting est excellent, en particulier Michael J. Fox qui change radicalement de rôle, 7 ans après Retour vers le futur III.

Le film est très bien fait, de par ses effets spéciaux réaliste pour l'époque.

Le scénario est intéressant, dans ce film trois histoires cohabitent, mais n'aillez pas peur les histoires sont étroitement liées.

La musique du film renforce également l'ambiance macabre de cette oeuvre divertissante.

Un divertissement de qualité, des effets spéciaux réalistes et un scénario originale, voila ce que nous livre Peter Jackson.




Un des meilleurs films de fantômes des années 90




Synopsis :


Frank Bannister, ancien architecte alcoolique est devenu médium suite à la mort de sa femme, dont il se juge seul responsable.

Depuis que le jeune homme est hanté par son passé, il a la capacité de voir les fantômes.

Il finit par en abuser en embauchant des amis fantômes pour hanter la maison de diverses personnes qu'il rencontre lors d'enterrements ou autres occasions.

Mais depuis l'apparition d'un ectoplasme se prenant pour la faucheuse, Frank se voit investi de la mission de l'arrêter avant que la ville ne passe sous le courroux de ce fantôme qui s'est nommé juge de la vie et de la mort.






Anecdotes :


R. Lee Ermey fait une apparition dans le film, en parodient son propre rôle dans Full Metal Jacket.



Le film est sorti aux États-Unis le 19 juillet 1996, le jour de l'ouverture des Jeux Olympiques d'été d'Atlanta, ce qui lui vaudra un échec au box-office.



Peter Jackson fait une apparition dans le film.



Sur le tournage de Doc Hollywood en 1991, Michael J. Fox s'aperçoit qu'il a des tremblements incontrôlés, symptômes de la maladie de Parkinson.









Affiches








Pour (re) voir ces fantômes en haute définition








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich