L’Aigle de la Neuvième Légion

L’Aigle de la Neuvième Légion











Pourquoi voir L’Aigle de la Neuvième Légion ?

Un péplum, du moins sur l'affiche.

Car L’Aigle de la Neuvième Légion est plus une quête au-delà du monde connu, qu'un péplum à proprement parlé.

Il se passe à l'époque de la Rome antique, mais plus l'histoire avance et plus il s'éloigne du péplum, un film assez surprenant donc.

L’Aigle de la Neuvième Légion commence comme un péplum, un jeune centurion prend la relève dans un camp romain. Ses troupes l’adorent quand il sauve le camp lors d’une attaque nocturne.

Classique, mais un péplum ultra-réaliste, sans chercher la surenchère de scène spectaculaire, peut être la clef de son succès.

Sa c'est pour la première partie ensuite des que nos deux héros passe le mur d’Hadrien, le film change brusquement.

Ils entrent dans un monde dangereux, un monde totalement différents avec ses propre codes.

Une ambiance particulière presque oppressante dans les Highlands de l'actuelle Ecosse.

L’Aigle de la Neuvième Légion repose sur le duo Channing Tatum et Jamie Bell, ils sont tous les deux parfaits, et très crédibles.

L’Aigle de la Neuvième Légion laissait envisager un péplum violent au scénario inexistant, et pourtant, un film qui commence comme un péplum et dérive sur une quête personnelle.

Un voyage teinté d'obscurité et d'une amitié étonnante.





Un péplum réaliste et convaincant




Synopsis :


En 140 de notre ère, à l'époque de l'empire romain, un jeune centurion, Marcus Aquila, tente de lever le mystère qui plane sur la disparition de la neuvième légion romaine, survenue vingt ans plus tôt, et qui était commandée par son père. 

À cette fin, Aquila se rend au nord de la Grande-Bretagne en compagnie d'un esclave, Esca. Tous deux s'aventurent au delà du mur d'Hadrien, jusqu'en Calédonie, où ils sont confrontés aux tribus pictes. 

Aquila est déterminé à retrouver l'emblème de la légion, l'aigle romaine, disparue en territoire picte en même temps que son père. 




Anecdotes :



L'Aigle de la Neuvième Légion est fondé sur une histoire vrai, celle de la disparition de la Neuvième Légion Romaine, qui a subitement disparu en 120 après Jésus Christ.



Le tournage a été réalisé entièrement en Écosse.


Les acteurs se sont entraînés pour réaliser les formations romaines.



La première séquence de bataille du film, a durée trois nuits et cinq jours de tournage, ainsi que 300 figurants.






Affiches






Pour (re) voir cette quête en haute définition








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque