S.O.S. Fantômes

S.O.S. Fantômes









Pourquoi voir S.O.S. Fantômes ?



Un film qui a bercé l'enfance de beaucoup d'entre nous, film qui réveillera notre âme d'enfant.

Le scénario de S.O.S. Fantômes n'est pas ce que l'on pourrais appeler en béton armé, mais ce n'est pas le plus important ici, on regarde ce film encore et encore pour son histoire originale et totalement délirante, signée Dan Aykroyd et Harold Ramis.

Le casting est aussi délirant que le film, Dan Aykroyd, Harold Ramis et Bill Murray, qui ont incarnent à merveille nos trois héros, chacun avec son propre caractère comique.

Mais c'est surtout Bill Murray, au top de sa forme qui sort du lot, en rigolo dragueur.

Avec son lot de répliques cultes, comme par exemple :

"C'est plus fort que toi ! Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve."

"Montrons à cette salope de l'âge de pierre ce qu'on sait faire, nous les américains."

"On est venu, on a vu, et il l'a eu dans le cul."

Nos trois chasseurs de fantômes sont des personnes ordinaires, et donc plus facile pour nous de s’attacher à eux, ils transmettent une bonne humeur communicative aux spectateurs, peut être la clef du succès.

Les seconds rôles ne manquent pas de talent, notamment Sigourney Weaver et Rick Moranis.

Les effets spéciaux sont assez réussis, mais c'est l'humour complètement décalé et délirant qui domine ce film culte.

S.O.S. Fantômes mélange habilement humour et esprits d'outre tombe, rythmé par une musique devenu culte.




Un film culte




Synopsis :



Trois professeurs, Peter Venkman, Raymond Stantz et Egon Spengler, chercheurs à l'université, sont virés de leurs postes.

Dès lors, ils décident d'ouvrir une société d'investigations paranormales nommée SOS Fantômes.

Rejoints par un quatrième membre, Winston Zeddemore, ils deviennent bientôt le seul espoir du monde face à Gozer, un dieu sumérien malveillant qui se téléporte dans notre monde grâce à un immeuble maléfique érigé par ses fidèles à Central Park West, New York.




Anecdotes :




John Belushi devait casser du revenant, à cotés de son compère des Blues Brothers, Dan Aykroyd, mais le décès de John Belushi empêcha cette réunion.





Le titre original de Ghostbusters, devait à l'origine s'appeler Ghostsmashers.





Le film connaîtra une suite en 1989, SOS Fantômes 2.



Pour un budget de 30 000 000 $, le film rapporta environ 292 000 000 $.










Affiches








On est venu
On a vu
Et il l'a eu dans le cul



Bill Murray







Pour (re) voir la célèbre équipe de chasseur de fantômes en haute définition











When there's something strange in your neighborhood

Who you gonna call ?




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque