World War Z

World War Z













Pourquoi voir World War Z ?



Brad Pitt se lance dans l'univers des zombies.

C'est vrai que World War Z n'est pas d'une originalité débordante, mais cette fois c'est un film de zombies à l’échelle planétaire.

Qui dit planétaire dit voyage, World War Z a la bonne idée de nous faire voyager dans différents pays, pour constater que le problème est partout, dans ce film on passe des Etats Unis, Israel et .... surprise.

World War Z mise tout sur le grand spectacle, renforcé par des effets spéciaux impressionnant, les scènes de tension s'enchaînent avec efficacités, les unes après les autres.

Ce qui nous tient constamment en alerte tout au long du film.

Ce qui m'a surpris c'est l'absence presque total hémoglobine ce qui n'est pas pour déplaire, et peut ainsi être regardé par le plus grand nombre (attention quand même).

Mais par contre niveau zombies on n'est pas trompés sur la marchandise, on a rarement vu autant de morts-vivants dans un même film.

Surtout que les zombies de Marc Forster sont différents, ils conservent bien évidement les caractéristiques qui font d'un zombie, un zombie.

Mais ici, ils sont rapides et agissent comme une marrée humaine, comme le montre l'affiche avec l'hélicoptère.

Ce qui donne du sang neuf au genre.





World War Z remplit à la perfection son objectif, qui est tout simplement de nous divertir




Synopsis :



Un jour comme les autres, Gerry Lane, ancien membre de l'ONU, se retrouve pris avec sa famille dans une brutale et soudaine attaque de zombies au cœur des rues de Philadelphie.

Le phénomène est inexpliqué et inexplicable, mais une pandémie se répand à toute vitesse aux quatre coins de la planète.

Gerry est alors chargé par ses anciens supérieurs de partir avec une équipe de militaires et de scientifiques pour trouver un antidote au plus vite.

Son périple le mènera de ...... en ...... jusqu'à ..... .




Anecdotes :




World War Z est l'adaptation du livre de Max Brooks, qui porte le même nom.



Brad Pitt a lui même réalisé toutes ses cascades dans film, un souhait de l'acteur.


Le budget du film a été estimé à 190 000 000 $.


Le film a récolté dans le monde plus de 500 000 000 $.













Affiches











Pour (re) voir cette contagion planétaire en haute définition







"La cervelle c'est nickel, les rotules c'est pas nul"

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich