Il Etait Une Fois La Révolution

Il Etait Une Fois La Révolution










Pourquoi voir Il Etait Une Fois La Révolution ?

Dans l’immense filmographie de Sergio Leone, Il était une fois la révolution occupe une place particulière.

Le film se situe entre Il était une fois dans l'Ouest et Il était une fois en Amérique, c'est donc le deuxième volet de la saga consacré aux mythes américain.

Etre coincé entre deux immenses chefs d'oeuvre, n'est pas une place de choix, c'est peut être aussi pour ça que ce film n'est pas le plus connu de la saga.

Mais ce n'est pourtant pas le moins intéressant, loin de là.

Il était une fois la révolution est également le dernier western réalisé par Sergio Leone.

Dans ce film qui se déroule en 1913, au Mexique, on suit un pilleur de diligences et un expert en explosifs de l'IRA qui décident d'associer leurs talents, je vous laisse deviner la suite.

L'interprétation est magistral, avec le talentueux duo James Coburn et Rod Steiger, à la fois drôle et émouvant.

James Coburn, le terroriste irlandais, expert de la dynamite qui tente d'échapper aux démons de sa révolution ratée en Irlande, et Rod Steiger, sympathique bandit mexicain qui deviendra malgré lui un héros de la révolution.

La réalisation de Sergio Leone est parfaite, les répliques efficaces et les paysages sont magnifiques, le tout sublimé par la musique légendaire d'Ennio Morricone.

Ce deuxième volet de la saga est doté d'un scénario bien ficelé qui nous entraîne dans une histoire d'aventure drôle et touchante.

Il était une fois la révolution est moins emblématique que Il était une fois dans l'Ouest, mais ce film est beaucoup plus humain.



Un chef d'oeuvre




Synopsis :


Mexique, 1913. 

Deux personnes font connaissance, un pilleur de diligences, Juan Miranda, et un Irlandais, membre de l’IRA en fuite, spécialiste en explosifs, John Mallory, mais dont le véritable prénom est bien Sean, le personnage souhaitant occulter son passé irlandais en dissimulant son identité. 

Juan voit en John le complice idéal pour braquer une banque qui se révélera plus riche en prisonniers politiques qu’en lingots d’or. 

Juan et John vont alors se trouver plongés en plein cœur de la tourmente de la révolution mexicaine, et ce bien malgré eux.



Anecdotes :



Le film a été tourné en Espagne, Irlande, et Italie.



Clint Eastwood et Jason Robards furent envisagés pour le rôle de Sean.



Peter Bogdanovich devait initialement réaliser Il était une fois la révolution.










Affiches











La révolution est un acte de violence





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich