Wolverine : Le combat de l’immortel

Wolverine : Le combat de l’immortel








Pourquoi voir Wolverine : Le combat de l’immortel ?


Wolverine : Le combat de l’immortel avait un défi de taille, faire oublier le premier volet sur les origines de Logan, assez décevant.

Mais pour le second volet des aventures du personnage le plus emblématique de l’univers X-Men, le film de James Mangold rachète largement les erreurs passées, et nous livre un film solide est assez convaincant.

Dans Combat de l’Immortel, on retrouve Logan reclus dans la foret d'Alaska, hanté chaque nuit par la mort de son ancien amour, Jean.

Et oui le film se situe après X-Men 3, donc les X-Men ont été dissous, et Logan seul face à lui même.

Enfin seul pas pour très longtemps, car notre héro ne va pas avoir le temps de se recentrer sur lui même, une vieille connaissance veut lui dire au revoir, mais pour cela il lui faudra aller à Tokio.

L'idée d'aller faire un tour du coté de la capital Japonaise n'est pas pour déplaire, et qui dit Japon dit forcément yakuza.

On saluera les décors tokyoïtes du chef décorateur, un compatriote français, François Audouy, une prouesse vu que le film a été principalement tourné en Australie.

Coté casting, Hugh Jackman incarne toujours son personnage à la perfection, il continu de surprendre et d'apporter des choses à son personnage, ici ses luttes intérieures.

Le reste du casting est en majorité nippon, un peu normal.

On retrouve Hiroyuki Sanada, notamment connu pour ses rôles dans Le Samouraï du crépuscule, Le Dernier samouraï, Sunshine.

Et également deux jeunes actrices japonaises, Tao Okamoto et Rila Fukushima, elles s’en sortent à merveille.

Donc un blockbuster bien américain, avec une seule star occidentale à l’affiche, osez mais réussi.

Wolverine : le combat de l'immortel est une production réussie qui fait honneur à son héro.




Avec The Wolverine, Logan retrouve son honneur au pays du soleil levant






Synopsis :



Sept ans ont passé depuis X-Men : L'Affrontement final et la mort de nombreux mutants.

Logan, l’éternel guerrier marginal, vit reclus dans les montagnes et fait difficilement le deuil de Jean Grey.

Mais il est sorti de sa retraite et se rend au Japon où Yashida, un ancien officier Japonais à qui il a sauvé la vie en 1945 lors du bombardement de Nagasaki, lui propose un marché, en échange de sa capacité à guérir, il le rend mortel.

Logan ne se rend pas compte qu'il se trouve dans un piège mais il va l'apprendre à ses dépens.




Anecdotes :



Wolverine : le combat de l'immortel se passe quasi-intégralement au Japon, mais la majorité du tournage s'est déroulée à Sydney, tournage qui a posé quelques problèmes au niveau des figurants japonais.



Hugh Jackman a eu quelques petits problèmes avec les japonais, l'acteur australien s'est rendu dans une source chaude au pied du mont Fuji au Japon alors qu'il était dans la région pour tourner le film.



Il n'avait pas compris que la serviette à l'entrée servait à cacher ses parties intimes, il explique :

"J'avais tellement chaud, que j'ai plongé la serviette dans de l'eau froide et l'ai appliquée sur ma tête pour me rafraîchir, je me suis aperçu que les gens me regardaient bizarrement", "Je me sentais mal à l'aise mais finalement un homme a montré la serviette sur ma tête puis a désigné mes parties génitales.

J'ai réalisé qu'elle était destinée à les cacher."


Avec Wolverine : le combat de l'immortel, Hugh Jackman campe le personnage de Logan pour la sixième fois.




Le chef-décorateur de Wolverine : le combat de l'immortel, François Audouy, a travaillé notamment sur Batman Forever.




Le budget de Wolverine : le combat de l'immortel, est estimé à 100 000 000 $.






Affiches











Pour (re) voir Wolverine au pays du soleil levant









Si vous restez jusqu'à la fin du générique, vous aurez une surprise







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque