Breaking Bad

Breaking Bad











Pourquoi voir Breaking Bad ?



Avant d'entrer en 2014, j'ai voulu revenir avec vous sur une série qui s'est achevée cette année.

Attention cet article peut contenir des révélations sur l'ensemble de la série.

Breaking Bad, une série américaine conçue par Vince Gilligan, une série originale gonflée de part le sujet traité.

Le problème des séries c'est pas de commencer mais de tenir, mais ici n'aillez crainte les scénaristes américains ne manquent pas d’imagination, ils ont fait un travail remarquable, et grâce à eux la série a réussi à tenir cinq saisons, cinq saisons parfaites avec son lot de rebondissements.

Cette série est en tous point parfaite, elle réussit à nous rendre accro à la seconde ou nos yeux se posent sur cette univers hallucinant.

L’idée de départ de Breaking Bad est vraiment originale, c'est surement sa force.

Le héro de l'histoire Walter White, un Américain tout ce qui a de plus "normal", un chimiste prodigieux qui a fini comme professeur dans un petit lycée, il a une petit place avec la paye qui va avec, alors que ses anciens associés sont devenus riches.

Il vit avec son fils handicapé et sa femme enceinte à Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

Son beau-frère, Hank, appartient à la DEA, il arrête des trafiquants de drogue, et il raconte à Walt les sommes que ces trafiquant arrive à gagner.

Un jour il retrouve un de ses ancien élève, Jesse, c'est la que tout bascule, sa vie va être bouleversée quand il décide d’utiliser ses talents pour produire de la drogue après avoir appris qu’il était atteint d’un cancer en phase terminale.

Cette association improbable entre un professeur de chimie et son ancien élève devenu "cuisinier" signe le début de l'aventure, une aventure qui va les changer à jamais.

Dès les premiers épisodes, la vie de ce professeur de chimie tranquille, que l’on avait aperçu dès le début de la série s'envole en fumée, et Walt ne cessera de se métamorphoser au fil des épisodes, en emportant ses proches avec lui.

Le succès de Breaking Bad c'est surement que cette série ne faiblit jamais, à chaque fin d'épisodes on a envie de savoir la suite.

Une série coup de poing, ou l'on suit en douceur la lente descente aux enfers de Walter White.

Breaking Bad expérimente également toute sorte de chose, et notament tout les plans de caméra possibles, ces angles insoupçonnés donnent un rendu incomparable.

La musique toujours impeccablement choisie, renforce chaque scène, et apporte un réel plus.

Que serait Braking Bad sans ses acteurs principaux et secondaires.

Bryan Cranston qui interprète Walter White, est juste impressionnant dans le rôle principal, il parvient à faire évoluer son rôle à chaque épisode, passant du professeur de chimie tranquille, au producteur de drogue impitoyable.

Son élève, son équipier, son ami, son ennemi, Jesse Pinkman, incarné par Aaron Paul.

Il interprète cet ancien élève de Walter, devenu un petit fabriquant de méthamphétamine, un personnage beaucoup plus complexe et sensible qu'il n'y parait.

Anna Gunn qui incarne Skyler White, elle est parfaite en mère de famille qui elle aussi sera métamorphosée par cette nouvelle vie.

Dean Norris, l'agent de la DEA et beau frère de Walt, Henry Schrader, il n'aura de cesse de s'imposer au fil des épisodes.

Et le déjanté avocat Saul Goodman, pas si déjanté que ça.

A noter aussi les méchants de la série, et surtout un, Gustavo Fring incarné par le charismatique Giancarlo Esposito.

Breaking Bad, une grande série qui part d'une histoire relativement simple, celle de Walter White qui au début était censé produire de la drogue pour la survie de sa famille, avant de perdre la guerre face à son cancer, mais cette "occupation" finira par l’envahir, et il y prendra goût.

Une véritable claque visuel, voila ce que résume Breaking Bad.

Une série coup de poing qui a réussi à laisser une impression de chef d'oeuvre gravée dans notre esprit.






Breaking Bad, une série originale qui mérite sans conteste son succès




Synopsis :


Walter White est professeur de chimie dans un lycée, et vit avec son fils handicapé et sa femme enceinte à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. 

Lorsqu'on lui diagnostique un cancer du poumon en phase terminale avec une espérance de vie estimée à deux ans, tout s'effondre pour lui. 

Il décide alors de mettre en place un laboratoire et un trafic de méthamphétamine pour assurer un avenir financier confortable à sa famille après sa mort, en s'associant à Jesse Pinkman, un de ses anciens élèves devenu petit trafiquant.




Anecdotes :





Pendant la phase de casting, la chaîne AMC voulait Matthew Broderick ou John Cusack pour jouer Walter White, les deux ont refusés, ils se sont donc tournés vers Bryan Cranston.






Le fameux camping car de Walter et Jesse est un Fleetwood Bounder de 1986.




La première saison est composée de sept épisodes, alors que AMC en avait à l'origine commandé neuf, cela à cause de la grève des scénaristes américains.


La série a été créée par Vince Gilligan, qui a écrit pendant plusieurs années la série X-Files : Aux frontières du réel.


Une petite liste des réalisateurs :

Vince Gilligan, Michelle MacLaren, Adam Bernstein, Rian Johnson, Bryan Cranston, Colin Bucksey, Peter Gould, Michael Slovis.


Parce que c'est interdit, et que les acteurs n'ont pas envie 
de se tuer, quand ils sont censés fumer de la méthamphétamine, ils utilisent en réalité du sucre cristallisé.


Les fans qui ont vu la troisième saison ont pu remarquer que dans l'épisode 10, La Mouche, Walter et Jesse sont coincés dans le labo.

Lors du tournage de la troisième saison, un manque de budget a contraint le réalisateur à concentrer un épisode sur la relation entre Walter et Jesse, un décor unique, ce qui minimise les coûts de production.


Le budget de la série était de plus de 3 000 000 $ par épisode.



La série a été tournée à Albuquerque, au Nouveau Mexique, aux États Unis.


Sur le site MetaCritic.com, un site qui regroupe l’avis de critiques reconnus comme ceux de The New Yorker ou de Variety, on peut voir que la première saison avait récolté 74% des suffrages, les saisons suivantes avaient davantage convaincu à 85% puis 89%, avant d’atteindre 96% puis le score record de 99% pour la dernière saison.





La série a remportée de nombreuses récompenses, notamment 7 Primetime Emmy Awards et 3 Creative Arts Emmy Awards.



On peut remarquer que dans chaque épisode de Breaking Bad, Walter porte au moins une fois quelque chose de vert. 

Un lien avec es billets verts après lesquels il court.


Le spin-off, Better Call Saul débarquera en 2014, une série centrée sur l'avocat Saul Goodman.


10,3 millions de téléspectateurs américains ont assisté aux adieux de Walter et Jesse, un record d'audience absolu pour la fin de Breaking Bad.




Saison 1




Chute libre
Le choix 
Dérapage 
Retour aux sources 
Vivre ou survivre 
Bluff 
Le Fruit défendu





Attention, les bandes annonces des cinq saisons peuvent dévoiler des événements



Saison 2



Traqués 
Chasse à l'homme 
Alibi 
Au fond du gouffre 
Nouveau départ 
Règlements de comptes 
Poisson lune 
Appelez donc Saul 
Seuls au monde 
Introspection 
Nouvelle donne
Vie et mort
Effet papillon




Saison 3





Crash 
Tensions 
Sur le fil 
Chiens et Chats 
Retour aux affaires 
Le Camping-Car 
Vendetta 
Prise de pouvoir 
Kafkaïen 
La Mouche 
Société écran 
Demi-mesures 
Pleine mesure



Saison 4



Le cutter
Snub 38 
Motivations 
Les points importants 
Nouveau job 
Guerre froide 
Négociations 
Frères et partenaires 
Incontrôlables 
Salud 
Seul contre tous 
Echec 
Mat




Saison 5




Vivre libre ou mourir 
Madrigal 
Nouveaux Labos 
Cinquante et un 
Un plan presque parfait 
Divergence 
Heisenberg 
Un nouveau jour se lève 
Le Prix du sang 
Enterré 
Confessions 
Comme un chien enragé 
Règlement de compte à Tohajiilee 
Seul au monde 
L'Origine du mal 
Revenir et Mourir







Affiches













Pour (re) voir cette grande série en haute définition






Vous êtes riche maintenant, il vous faut apprendre à être riche, être pauvre, tout le monde peut gérer



Je n'ai pas peur du danger, je suis le danger


J'ai gagné







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich