Indiana Jones Et La Dernière Croisade

Indiana Jones Et La Dernière Croisade








Pourquoi voir Indiana Jones Et La Dernière Croisade ?

Déjà situons l'histoire, cette nouvelle aventure se passe 2 ans près la découverte de l'arche, et 3 ans après son voyage en Inde, et oui le Temple maudit succède à l'arche perdue mais le deuxième volet est un préquel du premier volet.

Donc l'histoire ce déroule en 1938, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, et les nazis se lancent en quête du Saint Graal.

L'ennemi nazi fait son retour dans l'univers de Indiana Jones, mais cette fois ci plus adoucis avec la présence de la jeune et belle Allemande, Elsa Schneider.

Après l'histoire sombre de Indiana Jones Et Le Temple Maudit, ce film est plus basé sur l'humour, notamment par la relation entre Indiana Jones et son père.

La confrontation entre Indiana Jones et son père, interprété par un Sean Connery en grande forme s’avère plutôt réussie, à eux deux ils forment un duo comique qui fonctionne à merveille.

Un père qui rend le personnage principal plus humain, moins solitaire, mais aussi plus sensible que les précédents volets.

Comme tout Indiana Jones qui se respecte, les scènes d'action et de bravoure se succèdent à un rythme effrénés du début à la fin.

Evidemment la quête de La Dernière Croisade est la trouvaille du Saint Graal, mais tout au long du film c'est plus les retrouvailles entre un père et son fils qui sera mis en avant.

Les acteurs, et bien on reprend les mêmes et on recommence, Harrison Ford endosse le costume du professeur Jones pour une troisième fois.

Pareille pour Denholm Elliott qui interprète Marcus Brody, sauf qu'il est absent du deuxième volet, de même que John Rhys-Davies qui incarne Sallah de retour après l'arche perdue, une touche féminine avec Alison Doody qui interprète Elsa Schneider.

L'acteur qui a fait sensation c'est évidemment Sean Connery, le choix de Sean Connery est une riche idée, la complicité entre lui et Harrison Ford est très plaisante.

Ce qui est plaisant dans ce troisième volet en plus des acteurs, c'est comme dans le premier volet, une aventure qui se déroule sur plusieurs continents, passant des Etats Unis à l’Europe, et au Moyen-Orient.

Avec Indiana Jones Et La Dernière Croisade, on retrouve l'esprit du premier volet, avec en plus la relation entre Henry Jones Junior et Henry Jones Senior, qui nous réserve action et humour en veux tu en voila.




Un Indiana Jones bourré d'humour et d'action




Synopsis :


En 1938, dans un monde à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les nazis se lancent en quête du Saint Graal.

Face à eux, un éminent médiéviste (un historien spécialiste du Moyen Âge), Henry Jones, qui poursuit la quête de sa vie à la recherche de cet objet légendaire.

Quand son père disparaît à Venise, Indiana Jones, renseigné par Walter Donovan, se lance sur ses traces pour le retrouver après avoir reçu le journal de la quête de son père.




Anecdotes :



D'un budget de 48 millions de dollars, Indiana Jones et la Dernière Croisade a rapporté plus de 500 millions de dollars au box office mondial.



Harrison Ford et River Phoenix, avaient tenu les rôles de père et de fils dans le film Mosquito Coast de 1986.



Harrison Ford est né en 1942 et Sean Connery en 1930, les deux acteurs ont donc 12 ans d'écart, ils ne peuvent donc pas être père et fils.


La gifle que Sean Connery donne à Harrison Ford, est une improvisation de Sean Connery, la surprise de Harrison Ford est donc bien réelle.








Affiches








Pour (re) voir la quête du Saint Graal en haute définition






Henry Jones (qui vient de frapper par erreur son fils avec un vase) : 

Un Ming du quatorzième siècle. 
Ça me brise le cœur.

Indiana Jones : Et la tête. 
Vous m'avez frappé.

Henry Jones : Je ne me le pardonnerai jamais.

Indiana Jones : Ne vous en faites pas, ça va aller.

Henry Jones : Dieu merci, c'est une copie. 
Ça se voit au grain sur la coupe transversale.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque