Monsieur Batignole

Monsieur Batignole







Pourquoi voir Monsieur Batignole ?

Sorti en 2002, Monsieur Batignole est réalisé par Gérard Jugnot, qui est donc à la fois devant et derrière la caméra.

En 1942, Edmond Batignole, simple charcutier traiteur de son état, tente de survivre.

Il subit la cupidité de sa femme déçue d'avoir épousé un minable, et l'antisémitisme chevronné de son futur gendre.

Lorsque son futur gendre dénonce ses voisins juifs à la police française, sa famille récupère leur gigantesque appartement et Monsieur Batignole devient au passage le traiteur attitré d'un général allemand.

Mais Simon, le fils déporté réapparaît et Batignole comprend qu'il est son seul espoir de survie.

Gérard Jugnot se penche sur cette époque pas si formidable que ça.

Simpliste et classique en apparence, Monsieur Batignole se révèle attachant, même si ce n'est pas la première fois que le cinéma nous propose ce genre d'histoire.

Mais quoi qu'on n'en dise le film fonctionne à merveille, et offre à Gérard Jugnot son plus beau rôle, un personnage plus complexe qu'il n'y paraît, et son film le plus abouti en tant que réalisateur.

Monsieur Batignole oscille entre comédie et drame, le jeu de Gérard Jugnot est émouvant, et il évite ses excès comiques.

C'était le défi de Monsieur Batignole, allier comédie et tragédie, émouvoir sans bouleverser, mais le film c'est aussi le moyen de dénoncer l'attentisme français de 1942 et les injustices qui existaient.

Monsieur Batignole peut s'appuyer sur une excellente interprétation, Gérard Jugnot déjà cité plus haut, Jean-Paul Rouve, incroyablement détestable dans la peau de ce gendre collabo, Michèle Garcia, en femme opportuniste, ainsi que les enfants interprété par Jules Sitruk, Violette Blanckaert, et Daphné Baiwir.

Monsieur Batignole reste un drame simpliste mais extrêmement touchant, Gérard Jugnot souhaitait un film populaire à mille lieux des supers productions américaine.




Un drame à la fois tendre et bouleversant






Synopsis :


Sous l'occupation, M. Batignole est un boucher-charcutier parisien sans histoire dont la fille a été promise en mariage à Pierre-Jean Lamour, un auteur de pièce de théâtre sans talent et collaborateur.

Un jour, Simon, un enfant juif, se présente à sa porte et demande l'asile car ses parents ont été arrêtés par la police française, il pensait les retrouver dans son ancienne maison.

Edmond Batignole accepte alors de l'héberger dans sa chambre de bonne et de le nourrir.



Anecdotes :


Gérard Jugnot réalise, et signe le scénario du film.



Jean-Paul Rouve a été récompensé par le César du meilleur jeune espoir masculin.




La boutique de monsieur Batignole se situe à Paris dans 14ème arrondissement, rue Sivel.




Monsieur Batignole est la neuvième réalisation de Gérard Jugnot.



La collaboration en France est l'action et le travail commun, menés de façon choisie, avec l'occupant nazi du territoire français, entre 1940 et 1944.








Pour (re) voir cette oeuvre signé Gérard Jugnot






Mais j'y suis pour rien moi







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque