American Bluff

American Bluff








Pourquoi voir American Bluff ?


Trois ans après Fighter, et un an après Happiness Therapy qui avait raflé 12 prix, David O. Russell nous livre American Bluff, un film qui est bien parti pour se faire remarquer.

Avec 10 nominations pour les Oscars, American Bluff est bien placé dans la course aux Oscars avec Gravity de Alfonso Cuarón.

Pourquoi un tel engouement ?

Il faut dire qu'avec un tel défilé de stars, American Bluff attire l'attention.

David O. Russell a réuni un casting impressionnant, parmi la troupe d’acteurs on retrouve, Christian Bale qu'il l'avait déjà fait jouer dans Fighter en 2011( ici il ne va pas perdre du poids mais en prendre, 18 kilos pour les besoins du rôle), pareil pour Bradley Cooper après Happiness Therapy.

Pour compléter ce casting impressionnant, David O. Russell réunit les vedettes de ses deux précédents films, Amy Adams, Erica McDermott, Melissa McMeekin pour Fighter, et Jennifer Lawrence et Robert De Niro pour Hapiness Therapy, ainsi que Jeremy Renner, Michael Peña, et deux acteurs de la série Boardwalk Empire, Shea Whigham et Jack Huston.

Malgré une foison de personnages, aucun n'est mis de cotés.

American Bluff est inspiré de faits réels, l'affaire Abscam, une opération des années fin 70 ou des escrocs se sont alliés au FBI pour obtenir l’identité d'hommes politiques soupçonnés d’être corrompus.

Ça c'est pour la petite histoire, évidemment American Bluff n'est pas parfait, mais le nouveau film du cinéaste américain est un divertissement de qualité avec un casting dès plus solide.

Au niveau du commencement du film les spectateurs vont surement être perdus, et pour cause, American Bluff commence avec une scène sans aucune d’explication, on découvre des personnages, disons le on ne comprend pas grand chose.

Mais le cinéaste remonte ensuite le temps et reprend l’histoire du début, on découvre ainsi Irving Rosenfeld, un propriétaire d’une chaîne de pressings qui en réalité est un escroc particulièrement brillant.

Bluff, c'est sur ce mot que repose le scénario, ici tous les personnages sont des menteurs, des manipulateurs ambitieux.

Un scénario particulièrement étoffé, c'est peut être le point négatif de ce film, la possibilité de perdre le spectateur est grande du fait des nombreuses explications dès fois pas nécessaire.

Egalement l'arnaque en elle même qui est assez peu détaillés, dommage.

Mais au niveau de la reconstitution de la fin des années 70, il n'y a rien à dire, elle est parfaitement reconstituée et la bande original est un régale pour les oreilles.

American Bluff est un film porté par des numéros d'acteurs brillants, grâce à eux ils font oublier les défauts de ce film parfois compliqué à suivre, mais malgré ses défaut American Bluff reste un film malin et captivant.

Un film à ne pas prendre pour le chef d'oeuvre du siècle, mais un film qui remplit sont rôle de divertissement de qualité.




Un film bluffant ? 
A vous de juger




Synopsis :



Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld et sa complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito.

Mais l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn pourrait bien elle aussi tirer les ficelles.




Anecdotes :



American Bluff est nommé dans 10 catégories pour les Oscars, dont meilleur film, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur réalisateur.


Le film a remporté 3 Golden Globes, meilleure comédie ou comédie musicale, meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale pour Amy Adams et meilleure actrice dans un second rôle pour Jennifer Lawrence.


Après avoir perdus du poids pour son rôle dans Fighter, Christian Bale a pris 18 kilos pour son rôle de Irving Rosenfeld.


Aussi surprenant que cela puisse paraître Robert De Niro n'a pas reconnu Christian Bale lors de leurs première rencontre.


Le tournage a été perturbé par les attentats du marathon de Boston survenus le lundi 15 avril 2013.


Christian Bale c'était initialement désister du projet.









Affiches












Commentaires

  1. aime beaucoup sont filme, il fait partie des meilleur film cette âne

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich