Cold Comes The Night

Cold Comes The Night








Pourquoi voir Cold Comes The Night ?


Le deuxième film de Tze Chun n'est pas une oeuvre qui restera dans les mémoires collectives, mais ce petit thriller a le mérite d’être efficace.

Le réalisateur de Cold Comes The Night nous livre un cocktail éprouvé à mainte reprise.

Le spectateur est immédiatement plongé dans une histoire des plus simple, un bon point si le scénario avait été plus travaillé car ici le spectateur ne sera pas vraiment surpris, quoi que qui sait ?

Dommage car tout les élément d'un bon thriller étaient présent, une atmosphère moite, un décor propice, et une gueule, je veut bien sur parler de Bryan"Walter White" Cranston.

Disons le tout de suite le film aurait eu nettement moins d'impact sans la présence de Bryan Cranston, il a une présence et un charisme qui concentre l'attention, c'est certainement grâce à lui que le film suscite l’intérêt.

Au casting donc on retrouve Bryan Cranston dans le rôle de Topo, un tueur chargé de transporter un "paquet", mais évidemment les choses ne vont pas ce passer comme prévu.

Alice Eve tout en sobriété dans le rôle d'une mère de famille, Logan Marshall-Green s'emporte un peu, mais n'est pas mauvais dans son rôle de flic véreux.

Un film qu'il faut absolument voir en VO pour ceux qui maîtrise la langue de Shakespeare (en Vostfr pour les moins bons), afin de profiter de l'accent de mister Cranston.

Un film qui aurait mérité d’être plus et mieux construit, loin d’être un grand film mais Cold Comes The Night reste un bon petit film à regarder, et puis 1h30 c'est pas la mer à boire.


Un thriller sans prétention



Synopsis :


Un gangster prend en otages la propriétaire d'un motel et sa fille, le temps pour lui de récupérer ce que lui doit un flic corrompu.



Anecdotes :


Cold Comes The Night est sorti directement en DVD en France.


Le film a été tourné en 22 jours dans le comté de Greene, dans l'État de New York.


L'avant première du film a eu lieu au Royaume-Uni le 20 Septembre 2013.






Affiches







Pour (re) voir Cold Comes The Night en haute définition





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque