Zulu

Zulu








Pourquoi voir Zulu ?


Zulu un film made in France ?

Et oui Zulu est adapté par le réalisateur Jérôme Salle d'après le roman de Caryl Ferey, deux frenchies.

Après avoir réalisé les deux Largo Winch, Jérôme Salle change totalement d’univers et de continent, bye-bye Europe bonjour l’Afrique du Sud.

Avec Zulu Jérôme Salle réalise un film policier sombre et violent au cœur des townships marqués par l'apartheid.

Le scénario peu semblé très classique, une enquête banale d'une jeune fille retrouvée morte dans un parc zoologique.

Mais ça c'est au début car rassurez vous l'histoire est beaucoup plus complexe qu'elle n'y parait.

Zulu ce n'est pas un simple film sur une enquête, c'est surtout l'histoire de deux flics que tout oppose mais liés par une véritable amitié, cette enquête va les conduire à affronter leurs démons et répondre à cette grande question, le pardon est-il possible ?

Un message véhiculé tout au long du film, le besoin et la complexité de pardonner.

Un pardon qui fait référence à la vie de nos deux flics mais également à l'apartheid qui a ravagé l'Afrique du Sud pendant des années.

En quittant l’Europe pour l'Afrique du Sud Jérôme Salle quitte également les acteurs français pour ce tourner vers un casting international.

Pour interpréter ces deux flics hantés par leurs démons le réalisateur a fait appel à Orlando Bloom et Forest Whitaker, le premier est blanc, alcoolique, divorcé, père d'un fils qui ne le supporte pas à cause de ses nombreuses conquêtes et le deuxième est noir, insomniaque, ne pense qu'au travail et ne profite pas de la vie en raison d'un "accident" survenu pendant son enfance.

Ces deux rôles sont brillamment interprétés par ces deux acteurs, Forest Whitaker interprète avec brio ce policier fatigué au passé qui finira par resurgir et Orlando Bloom qui surprend tout le monde avec son excellente interprétation de Brian Epkeen, un flic au bord du gouffre qui a raté son mariage, l'éducation de son fils, sa carrière et il noie le tout dans l'alcool.

La noirceur est omniprésente dans le film de Jérôme Salle tant par la plongée au cœur des townships marqués par les horreurs du passé que dans l’âme des personnages.

Un excellent polar violent et noir qui dépeint une Afrique du Sud post-apartheid porté par deux acteurs excellents.




Un polar maîtrisé




Synopsis :


Ali Sokhela, un officier de police noir de la police du Cap, travaille avec son partenaire blanc Epkeen et sa jeune recrue Fletcher sur un massacre dû à une nouvelle drogue.



Anecdotes :



Le film a été présenté en sélection officielle au Festival de Cannes de 2013.


Le scénario de Zulu a été écrit par Jérôme Salle et Julien Rappeneau d'après Zulu de Caryl Ferey.


Le film a principalement été tourné dans la ville du Cap.



A l'origine c'est Djimon Hounsou qui devait jouer le rôle de Ali Neuman mais ayant quitté le projet c'est Forest Whitaker qui interpréta le personnage.



Dans Zulu Orlando Bloom a une cicatrice dans le dos, cette cicatrice n'a pas été rajoutée elle est belle et bien réelle.








Affiches






Pour (re) voir ce polar made in France en haute définition






Forest Whitaker - T'en a une sale gueule

Orlando Bloom - Moi aussi content de te voir



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich