L'Émigrant

L’Émigrant









Pourquoi voir L’Émigrant ?

En 1917 Charlie Chaplin réalise L’Émigrant, un court métrage drôle mais l'un des plus complexe.


L’Émigrant a pour toile de fond un sujet qui déchira l'Amérique depuis des années, l'immigration des classes ouvrières européenne.

L’Amérique a toujours été un pays d’immigration pour de nombreuses communautés, notamment Irlandaise, Écossaise, Française Allemande, Hollandaise, Italienne, Russe, Polonaise, Grec, Chinoise, Japonaise et Africaine, grâce à ces communautés aujourd'hui les États-Unis forment une immense mosaïque multiculturelle.

Avec L’Émigrant, Charlie Chaplin offre aux spectateurs de l'époque la vision d’un immigrant qui quitte l’Europe pour rejoindre l'Amérique providentiel.

Un film qui à l'origine devait être totalement différent, au départ Chaplin prévoyait uniquement la scène du restaurant.

Alors que ses films jouaient à fond la carte du comique pur et dur, Chaplin marque un tournant dans sa carrière en introduisant un sujet important et tragique.

A partir de ce film Charlie Chaplin sera un acteur et réalisateur engagé, un engagement qui lui portera préjudice des années plus tard.

Même si cette oeuvre a pour toile de fond une histoire tragique, l’humour domine dans ce film d'une vingtaine de minutes, un court métrage qui possède tout ce qui caractérise Chaplin, une gestuelle inimitable, un humour incomparable et une observation du monde qui l'entoure.




Un grand Chaplin






Synopsis :


Un cargo chargé d'émigrants fait route vers les Etats-Unis.

Leurs vies quotidienne est en proie à tous les désagrément causés par le tangage, la faim, le besoin d'argent.

Charlot est l'un de ces passagers, un vagabond débrouillard et roublard qui gagne quelque menue monnaie au jeu, et dont le cœur vacille pour la belle Edna, émigrante comme lui.

Chômeur à New York, il retrouve par hasard Edna et l'invite sans un sou au restaurant.





Anecdotes :



Lorsque Chaplin fut accusé de sympathies communistes, L’Émigrant a été cité à charge par ses accusateurs, ils trouvaient que la scène ou il donne un coup de pied à l’agent du service d’immigration était une preuve de son anti-américanisme.





L’Émigrant était le court métrage favoris de Chaplin.






Edna Purviance est apparue dans plus de 30 films avec Chaplin.



Le film a été tourné dans les studios de Chaplin à Hollywood.












Affiche





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich