The Station Agent

The Station Agent







Pourquoi voir The Station Agent ?


Un film découvert par hasard un jour ou notre chère télé ne passait aucun film intéressant, et pour une fois c'est une bonne chose car elle m'a fait découvrir un film subtil et touchant accompagné de trois acteurs d'ordinaire habitués aux seconds rôles.

Le film de Thomas McCarthy nous raconte l'histoire de Finbar McBride dit Fin, un homme de petite taille qui a pour unique passion, les trains, après la mort de son employeur qui lui a légué une gare désaffectée, Fin débarque au fin fond d'une ville du New Jersey. 


Il est bien décidé à commencer une nouvelle vie, mais c'était sans compter sur Olivia et Joe, la première a manquée de l'écraser à deux reprises et le deuxième est installé avec sa camionnette de hot-dog juste en face de chez lui.

Avec The Station Agent Thomas McCarthy réalise son premier film, un long métrage qui oscille constamment entre moments drôles et plus délicats.

Il réalise un film d’auteur qui ne plaira forcement pas à tout le monde car cette oeuvre possède un rythme lent et mélancolique, mais de temps en temps sa fait du bien de sortir des blockbusters pour s’immerger à nouveau dans le cinéma, le vrai.

McCarthy qui signe également le scénario, nous montre la lente et délicate éclosion de l'amitié entre trois paumés de l’Amérique profonde dans une société où la norme balaye tout les individus qui essayent de la fuir.

Pour interpréter les trois acteurs principaux nous avons tout d'abord Peter Dinklage, Patricia Clarkson et Bobby Cannavale.

Peter Dinklage interprète à la perfection et avec beaucoup de finesse Fin, cet homme qui se coupe du monde pour échapper aux regards qu'on lui porte, le premier rôle principal de Dinklage qui connait aujourd'hui un succès phénoménal avec la série à succès Game Of Thrones.

Pour interpréter ses deux amis, Patricia Clarkson qui interprète Olivia, une femme blessée par le deuil de son fils et Bobby Cannavale qui interprète Joe, patron extrêmement bavard célèbre pour son café con leche.

Trois personnages en marge de la société qui se découvrent et font exploser leurs carapaces.

Une très belle découverte pour ce film plein d’humanisme, d'humour, d'amitié et de tendresse entre trois êtres qui ne sont pas si différents.

Une première réalisation pleine de poésie et de mélancolie, une perle rare qui aujourd'hui se fait malheureusement trop rare.




Une oeuvre mélancolique sur la complexité des relations humaines




Synopsis :


Finbar Mcbride, un homme solitaire et peu communicatif, passionné de train, hérite d'une gare isolée. 

Il s'y installe dans l'intention d'être tranquille mais Joe, un vendeur bavard de hot-dog, et Olivia, une fille envahissante par ses maladresses, le font sortir de sa bulle.

Une amitié s'instaure petit à petit entre les trois personnages.




Anecdotes :


Au Festival de Sundance, The Station Agent a remporté trois prix dont le Prix du public.






Le film a remporté en tout 26 récompenses.


Le film a été tourné dans le New Jersey.


C'est la gare de Newfoundland, New Jersey qui a servi de décor pour le film.


Peter Dinklage étant végétarien, le bœuf séché qu'il mange dans le film est en réalité du tofu.








Affiches









Joe : J'ai une question, pourquoi tu profites jamais du salon ?

Fin : Quel salon ?

Joe : Bah celui la

Fin : J'aime bien lire en mangeant 

Joe : Tu peux pas lire ici ? 

Fin : Non tu me parlerais


"Les nains sont toujours derrières des plaisanteries. C'est un des derniers bastions de préjugé acceptable."

Peter Dinklage






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich