Il Faut Sauver Le Soldat Ryan

Il Faut Sauver Le Soldat Ryan









Pourquoi voir Il Faut Sauver Le Soldat Ryan ?


Il Faut Sauver Le Soldat Ryan est certainement l'un des films, voir le FILM le plus réaliste sur la Seconde Guerre Mondiale et sur le Débarquement de Normandie.

C'est d’ailleurs avec la scène du Débarquement que commence la guerre vue par Steven Spielberg, une guerre qui à le gout du sang, le bruit des bombes et l'odeur de la mort.

Une scène d'ouverture particulièrement réaliste, voir même quasi documentaire.

A chaque seconde Spielberg montre l'enfer de la guerre comme personne ne l'avait fait avant lui, une immersion total pour spectateur qui est immédiatement plongé dans l'eau glacial de l'océan Atlantique.

Une eau rouge, rouge comme le sang de milliers de soldats morts durant ce 6 juin 1944 pour sauver l’Europe de l'oppression Nazi.

Spielberg fait déferler l'enfer sur la plage d'Omaha Beach avec des scènes particulièrement réalistes et donc assez dure à supporter pour certains spectateurs, des centaines d'hommes meurent en quelques minutes pour qu'une poignée de survivants atteignent leur objectif.

Le réalisateur donne le ton avec cette scène d'ouverture qui en impose de par la qualité de sa reconstitution tout bonnement impressionnante, mais le vingt et unième film de Spielberg ne se résume pas uniquement à cette scène d'anthologie, même si le Débarquement joue un role plus qu'important, c'est la mission qui va être assignée au capitaine John H. Miller qui cèlera le destin de ces héros.

Une mission qui a pour but de retrouver James F. Ryan, un soldat parachuté en Normandie dont les trois frères ont été tué, une quête jugée inutile pour beaucoup de ces soldats et qui posera une question importante, cela vaut il la peine de sacrifier de nombreuses vies pour en sauver une seule ?

Après la scène d'ouverture mémorable, Spielberg centre son oeuvre sur ces soldats en quête d'un homme perdu dans l'immensité de la Normandie, une sorte de mission initiatique pour ces hommes seuls en territoire ennemi.

Spielberg a réussi une chose importante, filmer la guerre en étant impartial, il ne montre pas les américains comme des héros et les soldats allemands comme des monstres sanguinaires, il m'est tout le monde sur un pied d'égalité en ce qui concerne la peur et le désire de ce battre pour sont pays, ce ne sont pas des gentils contre des méchants, mais juste des soldats.

Pour interpréter ces soldats, Spielberg a fait appel à un casting impressionnant, Tom Hanks dont c'est la première collaboration avec le réalisateur, il est accompagné de Tom Sizemore, Matt Damon, Edward Burns, Barry Pepper, Adam Goldberg, Giovanni Ribisi, Jeremy Davies et Vin Diesel.

Avec un important succès en salles, le chef d'oeuvre de Steven Spielberg a également été salué à maintes reprises par la critique et récompensé par plusieurs prix prestigieux dont 5 Oscars et 2 Golden Globes.

Avec presque trois heures de spectacle, Steven Spielberg offre aux spectateurs une vision parfois cruelle d'une guerre qui l'a été, la réalité d'une guerre avec sont lot de morts et d'horreurs, un film pour ne pas oublier.




Un chef d'oeuvre signé Spielberg






Synopsis :


Alors que les forces alliés débarquent à Omaha Beach, Miller doit conduire son escouade derrière les lignes ennemies pour une mission particulièrement dangereuse, trouver et ramener sain et sauf le soldat James Ryan, dont les trois frères sont morts au combat en l'espace de trois jours.

Pendant que l'escouade progresse en territoire ennemi, les hommes de Miller se posent des questions.

Faut-il risquer la vie de huit hommes pour en sauver un seul ?






Anecdotes :



Le film est inspiré par l'histoire vraie des frères Niland, soldats américains servant tous dans l'armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale.




Les deux frères Preston et Robert Niland sont enterrés côte à côte au cimetière américain de Colleville-sur-Mer.


L'ensemble des équipements portés par les acteurs sont authentiques, dans un souci de réalisme Spielberg voulait que ses comédiens ressentent ce que les soldats avaient enduré.



Le film a reçu 64 prix.




La plage d'Omaha Beach a été reconstituée sur la plage Curracloe Beach dans le comté de Wexford en Irlande.


Le film fut tourné en Irlande, en Angleterre et en France dans le Calvados.


Avec un budget de 90 000 000 $, le film en rapporta plus de 480 000 000 $.


La lettre d'Abraham Lincoln à Madame Bixby, lue par le général George C. Marshall au début du film est authentique.

La lettre dit :
«Chère Madame,

Je viens de voir dans les dossiers du Ministère de la Guerre un rapport de l'Adjudant général du Massachusetts disant que vous êtes la mère de cinq fils, lesquels sont tous morts au Champ d'Honneur. J'imagine combien serait vain et inutile le moindre mot de ma part pour essayer de vous distraire du chagrin causé par une aussi terrible perte. Mais je ne peux toutefois m'empêcher de vous rappeler la consolation que vous pourrez trouver dans la gratitude de la République pour laquelle ils sont morts. Je prie pour que Notre Père qui est au ciel apaise la douleur de votre affliction et vous laisse seulement le tendre souvenir de vos chers disparus et la fierté bien fondée et solennelle d'avoir offert un si précieux sacrifice sur l'autel de la Liberté.

Votre très sincère et très respectueux,

Abraham Lincoln »









Affiches








Pour (re) voir cette page de l'histoire en haute définition








Capitaine Miller - Tu sais combien d’ hommes j’ai perdu sous mon commandement ?

Sergent Horvath - Combien ?

Capitaine Miller - 94. 
Mais ça veut dire que j’ai sauvé la vie de 10 fois plus d’hommes, tu vois, peut- être même 20 fois plus d’hommes.
C’est aussi simple que ça, c’est comme ça qu’on se donne bonne conscience d’avoir choisi entre la mission et les hommes.

Sergent Horvath - Sauf que cette fois la mission est un homme.


Capitaine Miller - James, mérite ça. 
Mérite-le.










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque