Expendables 3

Expendables 3







Pourquoi voir Expendables 3 ?

Nouvelle épisode, nouvelle équipe.

Pour le troisième et à parement pas dernier volet de la saga, on peut dire que Expendables 3 fait fort.

Après un premier volet réalisé par Stallone en personne, qui nous faisait redécouvrir toutes les stars d'action des années 80/90, le deuxième volet porté à l'écran par Simon West était de la même trempe avec nettement plus d'humour.

Pour le dernier né de la saga Expendables, c'est le réalisateur Patrick Hughes qui se pose derrière la caméra, pour offrir aux fans des vieux briscards un film des plus explosif ou les jeunots débarquent.

C'est donc la grande nouveauté de ce troisième Expendables, l'arrivée des jeunes qui vont intégrer l'équipe.

Du sang neuf qui permet un certain renouveau de la saga qui devait impérativement se redynamiser.

Les jeunes qui vont mettre du jus dans l'équipe Expendables sont : Kellan Lutz, Glen Powell, Victor Ortiz, et la belle Ronda Rousey, championne féminine de l'UFC.

En ce qui concerne les Expendables originel on retrouve toujours Sylvester Stallone, Jason Statham, Dolph Lundgren, Randy Couture, Terry Crews, et Jet Li ne fera que passé, mais il y aura un absent parmi les cinq premiers, à découvrir.

Un nouveau venu dans l'équipe en la personne de Wesley Snipes et une recru européenne, j'ai nommé Antonio Banderas.

Banderas va s’avérer presque indispensable dans cette nouvelle équipe d'Expendables, son rôle de Galgo, un personnage qui a une envie irrésistible de parler va devenir le comique de service.

Un comique oui mais pas un manche de la gâchette bien au contraire, un allié de poids.

Pour les apparitions on retrouve toujours notre Arnold Schwarzenegger puis deux nouvelles têtes, Harrison Ford qui remplace Bruce Willis et Kelsey Grammer.

Pour jouer le méchant de l’histoire ce n'est évidemment pas Jean-Claude Van Damme qui si colle mais Mel Gibson, il interprète Conrad Stonebanks, un criminel de guerre mais également un ancien Expendables.

Toujours autant d'action, plus d'humour, des jeunes en renfort, ce troisième volet s'avère être une réussite dans le genre.

Expendables 3 est un très bon divertissement qui réussi habillement à mêler nouveauté et origine, sans privilégier l'un des deux.

Un autre point positif vient du scénario, les scénaristes ont fait un effort pour la aussi se renouveler.





Ils débarquent et ça va faire mal



Synopsis :



Lors d'une mission de routine, Barney retrouve avec surprise Conrad Stonebanks, un trafiquant d’armes qui fut autrefois avec Barney le fondateur des Expendables.

Pour traquer Stonebanks, Barney décide de remplacer ses anciens équipiers par des plus jeunes.





Anecdotes :





Sylvester Stallone devait comme dans Expendables reprendre la caméra pour Expendables 3, mais il a jugé le poste trop exténuant.



Le film a été présenté hors compétition au 67ème Festival de Cannes avec les Expendables presque au complet.



Le 30 août 2013 Arnold Schwarzenegger poste sur son compte Instagram la première photo du tournage en compagnie du réalisateur, Patrick Hughes et d'Harrison Ford.


Expendables 3 a été tourné en Bulgarie.



Une copie du film a été répandue sur internet trois semaines avant la date de sortie.


Le personnage d'Antonio Banderas devait à l'origine s’appeler Matador (tueur), mais Banderas préféra Galgo (lévrier).







Affiches






















Sylvester Stallone - Je sais pourquoi ton équipe t'as jeté 

Antonio Banderas - Vraiment ?


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque