Bronson

Bronson








Pourquoi voir Bronson ?

Le remarqué réalisateur de la trilogie Pusher revient avec un biopic consacré au prisonnier le plus violent de Grande-Bretagne.

C'est en 1996 que le réalisateur danois réalise le premier volet de la trilogie Pusher, c'est avec ce film que le réalisateur sort de l'ombre.

Avec Bronson, Nicolas Winding Refn met en lumière la personnalité de Michael Gordon Peterson qui se faisait appeler Charles Bronson.

Bronson est un prisonnier britannique qui a souvent été cité dans la presse national comme le prisonnier le plus violent et le plus dangereux de Grande-Bretagne.

Bronson a passé plus de 38 ans en prison dont 35 en isolement, actuellement il est toujours enfermé à la prison de haute sécurité de Wakefield.

Michael Gordon Peterson a peut être passé plus de la moitié de sa vie en prison, mais il n'a jamais tué personne.

Voila en ce qui concerne l'homme, en ce qui concerne le biopic le réalisateur Nicolas Winding Refn s'inspire librement des mémoires de Bronson pour réaliser son long métrage.

Le film éponyme signé par le réalisateur de Pusher est nettement consacré à l’exploration de l'esprit de Bronson, un homme intrigant de part sa vision du monde et extrêmement charismatique.

Le film se concentre évidemment sur le personnage de Michael Gordon Peterson, un personnage dont on sens la fascination du réalisateur pour cet homme peu commun.

Le réalisateur offre deux rôles à Bronson, le prisonnier qui utilise ses poings comme personne ainsi que le narrateur de sa propre vie.

Bronson offre un biopic peu commun, une oeuvre particulière et imprévisible à l'image de son personnage, un long métrage qui se transforme au fur et à mesure tout au long du film pour enfin finir en une apothéose théâtral.

En ce qui concerne l'interprétation de Bronson, Tom Hardy est tout simplement bluffant.

Il incarne à merveille ce prisonnier imprévisible, et pour mieux coller à son personnage il c'est imposé le même entraînement que Charles Bronson, un entraînement intensif de quelque 2 500 pompes par jour pendant une durée 5 semaines qui lui fera gagner près de 20 kilos.

Résultat, Tom Hardy restitue à merveille la force, la dangerosité et l'imprévisibilité du prisonnier le plus dangereux de Grande-Bretagne.

Tantôt fascinant, drôle, terrifiant, attachant, dérangeant, Tom Hardy restitue grâce à son jeux les nombreux aspects de la personnalité d'un homme complexe.

Bronson est une œuvre d'une rare intensité, la vie d'un homme qui n'était pas fait pour ce monde et qui a trouvé comme unique remède la violence.





Une oeuvre entre violence et humanité






Synopsis :



1974, livré à lui-même, Michael Peterson, 19 ans, cherche à faire la une des journaux.

Un jour il tente de braquer un bureau de poste avec un fusil à canon scié.

Il est d'abord condamné à 7 ans de prison, mais à ce jour, il est toujours en prison.






Anecdotes :


Michael Gordon Peterson rebaptisé Charles Bronson est né le 6 décembre 1952 à Aberystwyth, au Pays de Galles.



Avant d'être emprisonné, Bronson a eu une courte carrière de boxeur.



Bronson a été impliqué dans plus d'une dizaine de prises d'otages en prison.



Maintenant Bronson se consacre à l'art, ses œuvres ont été exposées dans le monde, il a remporté 11 Prix pour ses œuvres.



Contrairement à Nicolas Winding Refn qui souhaitait rencontrer Michael Peterson, Tom Hardy a peut s'entretenir avec le vrai Bronson pour coller le plus possible à son rôle.



Bronson a obtenu le Prix Sang neuf au festival international du film policier de Beaune de 2009.









Affiches







Pour (re) voir la vie du prisonnier le plus dangereux de Grande-Bretagne en haute définition






"Messieurs ce fut un plaisir"


Tom Hardy





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich