Godzilla

Godzilla








Pourquoi voir Godzilla ?

Godzilla version 2014 est certainement LE film qui a le plus divisé cette année, une oeuvre adulé par certains et détesté par d'autres, alors bon ou mauvais film ?

Avant de nous plonger dans cette nouvelle version du célèbre monstre revenons déjà à la source de cette saga, le Godzilla originel apparaît sur les écrans en 1954 sous le titre original Gojira.

C'est Ishirō Honda qui révolutionna le film de monstres dans un Japon post guerre traumatisé par les bombes atomiques d'Hiroshima et Nagasaki.

Godzilla est apparu dans 30 films, mais le message de base est resté le même, la peur du nucléaire et la protection de la planète.

C'est donc avec ce thème que le réalisateur Gareth Edwards rend hommage à Godzilla.

Hasard ou non, cet hommage sort soixante ans après le Godzilla de 1954, anniversaire et hommage ce Godzilla a divisé, les antis annonce que ce Godzilla version 2014 est une arnaque, une déception, un film trop sérieux, scénario grotesque.

Mais pourquoi ces critiques cinglantes ?

Il y deux raisons à cela, la première est la trop grande attente, une attente trop grande est souvent synonyme de déception car les spectateurs se font une idée bien précise de leur film.

Tout comme Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, trop d'attente après un film n'est jamais très bon, la seconde raison c'est le marketing massif qui c'est déployé autour du film.

Mais ce Godzilla est très loin de mériter ces critiques excessivement négative, car Gareth Edwards propose sa vision de Godzilla tout en rendant un hommage maîtrisé au célèbre monstre.

Gareth Edwards s'inspire des différent films de Godzilla en ce qui concerne l'histoire et le look de Godzilla, Edwards et son équipe de designers se sont inspirés de tous les looks des précédents Godzilla pour créer celui de 2014.

Le réalisateur immerge immédiatement le spectateur dans les origines du célèbre monstre grâce au générique d'ouverture qui retrace les dérives de l'homme et de l'atome.

Outre cette séquence d'ouverture, le ton est donné juste après avec le désormais célèbre "cuisinier" de la série à succès Breaking Bad, j'ai nommé Bryan Cranston, il donne à lui seul l'atmosphère qui va régner dans ce film catastrophe, une atmosphère lourde et apocalyptique qui ne vient pas forcement du gros lézard.

Godzilla version Gareth Edwards est indéniablement un film à grand spectacle, et qui dit grand spectacle dit gros budget, 225 000 000 $ pour réaliser cette nouvel version, pour donner une idée le Godzilla avec Matthew Broderick et Jean Reno avait un budget qui tournait autour de 125 000 000 $.

Avec un tel budget les scènes spectaculaires sont au rendez vous, mention spécial à la scène du saut en parachute des soldats américain, une scène visuellement impeccable.

L'autre bonne idée du réalisateur c'est de ne pas montrer trop vite Godzilla, le spectateur sait qu'il est là, il le devine mais ne le voit pas tout de suite.

C'est une bonne chose car cette attente prolonge le suspense et se focalise plus sur les hommes, les hommes qui comme d'habitude se croient plus fort que la nature, et bien ici ils ne font pas les fiers, ils sont littéralement impuissants.

Mais c'est peut être sur ce point que ce Godzilla pèche un peu, les acteurs ont du temps pour jouer mais malheureusement on se demande ce que certains acteurs fond dans ce film, comme par exemple l'apparition éclaire de Juliette Binoche, et l'objectif du rôle de Elizabeth Olsen.

Mister Bryan Cranston relève le niveau mais ......... vous verrez bien, sinon il y a Aaron Taylor-Johnson et Ken Watanabe qui sont plutôt convaincants.

Godzilla est sans conteste un pur spectacle doté d'images magnifiques, il y a des points négatif mais dans l'ensemble Godzilla tient ses promesses.

Gareth Edwards rend hommage à la version de 1954 et aux autres en reprenant notamment les thèmes du nucléaire et de l’écologie dans un film apocalyptique.



Un hommage réussi





Synopsis :



Quand la nature se déchaîne les hommes sont impuissants, mais Godzilla va tenter de rétablir l'équilibre.





Anecdotes :




Godzilla a été crée par Tomoyuki Tanaka et la maisons de production Tōhō.




Godzilla est l'un des symboles de la culture populaire japonaise et il a son étoile sur Hollywood boulevard.



Le cri original de Godzilla fut réalisé par le compositeur Akira Ifukube.


Le film a principalement été tourné dans les studios de Vancouver.


Godzilla est le deuxième film de Gareth Edwards, sont premier film fut Monsters.


Au départ Bryan Cranston ne voulait pas tourner dans Godzilla car pour lui le monstre était beaucoup trop mythique.









Affiches











Pour (re) voir e grand spectacle en haute définition








David Strathairn - Elle fonctionne pas.


Ken Watanabe - Elles c'est arrêtée à 8h15 du matin, le 6 août 1945.

David Strathairn - Hiroshima.

Ken Watanabe - Elle appartenait à mon père.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich