Le Cercle des Poètes Disparus

Le Cercle des Poètes Disparus








Pourquoi voir Le Cercle des Poètes Disparus ?

Le 17 janvier 1990 sortait en France Le Cercle des Poètes Disparus, une oeuvre intemporel pleine de poésie et d'humanisme.

A l'occasion du 25ème anniversaire de sa sortie dans les salles françaises, revenons ensemble sur ce film entré dans la mémoire collective.

Après avoir reçu la reconnaissance du public et des des critiques après sa performance dans Good Morning Vietnam, qui lui a valut une nomination aux Oscars et un Golden Globes, Robin Williams tourne ensuite avec Terry Gilliam avant de tourner avec Peter Weir et d'interpréter le rôle qui le fera entrer dans la légende.

Avant de réaliser Le Cercle des Poètes Disparus, Peter Weir était connu pour des films comme Gallipoli, Witness, The Mosquito Coast, il décide de s'orienter vers un cinéma plus traditionnel en racontant l'histoire de jeunes envoyés dans la prestigieuse académie de Welton.

Le Cercle des Poètes Disparus est d'ailleurs basé sur les propres souvenirs du scénariste Tom Schulman, ce fut d’ailleurs son premier scénario qu'il écrivit en 1985, et en 1990 il remporta l'Oscar du meilleur scénario original.

Film intelligent et sensible devenu désormais une oeuvre culte, à sa sortie le film de Peter Weir a bouleversé par son histoire et son interprétation des millions de spectateurs de part le monde.

Comme Good Morning Vietnam, Le Cercle des Poètes Disparus transmet un message fort, porteur d’espoir, celui qu'il est possible d'apprendre tout en étant soit même et non en étant enfermé dans une camisole de principes ancestraux.

Un mot résume à lui seul le film, un mot qui résonnera à jamais dans les têtes et les esprits de millions de personnes, Carpe Diem.

Le Cercle des Poètes Disparus raconte l’histoire de Todd Anderson (Ethan Hawke), un jeune garçon qui vient tout juste d'arriver à l’académie de Welton, une école américaine pour garçon très réputée aux règles nombreuses et inflexibles.

Il fait la rencontre de son nouveau compagnon de chambre, Neil Perry (Robert Sean Leonard) et de ses amis, Knox Overstreet (Josh Charles), Charlie Dalton (Gale Hansen) et Richard Cameron (Dylan Kussman).

Ensemble ils vont faire de la résistance en refusant de se plier aux codes rigides de l'école.

L'année ou le jeune Todd arrive dans l'établissement, un nouveau professeur de littérature débarque à Welton, John Keating (Robin Williams), un professeur aux méthodes pour le moins très éloigné des codes de l'établissement.

Le professeur Keating enseigne la littérature, une matière qui ne passionne pas grand monde, ce n'est pas la matière qui pose problème mais l'enseignement même de la littérature, il va redonner le goût de la littérature à ses élèves avec une approche qui était jusqu'alors inédite.

Keating va encourager même ordonner à ses élèves à faire une chose simple, penser par eux même, refuser le conformisme, faire ce qu'ils ont toujours rêves de faire et vivre l'instant présent.

Avec lui ses élèves ne suivront jamais un cour conventionnel, ils vont apprendre des poèmes en marchant dans la cours, jouer au football, apprendre au grand aire, la contestations se poursuit quand les élèves sur ordre de leur professeur, déchirent les pages d'un livre qui explique comme une science comment définir la poésie.

Les autres professeurs commencent à se poser des questions, mais les élèves de Keating commencent à comprendre le sens du mot poésie.

Briser les codes de l'enseignement archaïque, ne pas être de simples moutons, ne pas faire de répression constante, inciter les élèves à vivre leurs rêves, voila le mode d'éducation du professeur Keating,

Un professeur impliqué et passionné par la transmission de son savoir sur la poésie, va remettre en cause le système d’éducation de cet établissement et va montrer à tous que l'on peut apprendre tous en étant libre de penser et d'agir par soi-même.

Ces élèves n'ont connu que la discipline, avec ce nouveau professeur ils vont enfin rêver, affirmer leurs personnalités, avoir goût à la vie et à la créativité.

Après Good Morning Vietnam et son rôle de l'animateur radio Adrian Cronauer, Robin Williams renoue avec le succès grâce à son interprétation du professeur John Keating.


Ici Robin Williams est tout en retenue, sensible et extrêmement crédible en professeur lutant contre le système établit.

Robin Williams éclaire de sa présence l'académie de Welton, il passe avec une facilité déconcertante des rires aux larmes, une particularité qui sera propre au comédien

Robin Williams endosse dans Le Cercle des Poètes Disparus l'un des plus beaux rôles de sa carrière, une carrière qui sera parsemée de personnage anti-conformistes comme Adrian Cronauer, Leslie Zevo, Daniel Hillard, ou encore Patch Adams.

Au delà de Robin Williams, les éléves de John Keating ne sont pas en reste, le film est d'ailleurs l'occasion de découvrir des acteurs prometteurs, en tête Ethan Hawke et Robert Sean Leonard (un dénommé Wilson dans la série Dr House), les seconds rôles sont également talentueux comme Josh Charles, Gale Hansen, Dylan Kussman, Allelon Ruggiero ou encore James Waterston.

Énorme succès mondial avec plus de 235 000 000 $ de recettes mondial, Le Cercle des Poète Disparus a touché de nombreuses générations, grâce notamment à une mise en scène sobre et des comédiens qui excellent dans leurs rôles respectif, la musique signée Maurice Jarre vient magnifier l'ensemble d'une oeuvre humaniste et anti-conformiste.

Le Cercle des Poètes Disparus est un film à la fois drôle, touchant et émouvant, ou un vent de révolte souffle dans les couloirs de Welton, un film qui fera poser bon nombres de questions dont une, Doit-on vivre nos rêves ?





Ô Capitaine ! Mon Capitaine !



Synopsis :




Dans la prestigieuse académie de Welton, réputée pour être l'une des plus austères des Etats-Unis, les élèves vont découvrir, John Keating un professeur aux méthodes nouvelles.

Il va les encourager à vivre leurs rêves et à être libre.






Anecdotes :


Le Cercle des Poètes Disparus est l'un des rares films à avoir été tourné dans l'ordre chronologique.


O Captain! My Captain! est un poème de Walt Whitman, il a été composé en hommage au président des États-Unis Abraham Lincoln apprêt avoir été assassiné le 14 avril 1865.


L' académie de Welton est un lieu fictif, le film a donc été tourné à l'école Saint Andrew situé dans le Delaware.


Le film est sortie aux Etat-Unis le 9 juin 1989 et en France le 17 janvier 1990.


Le Cercle des Poètes Disparus a reçu 17 récompenses dont l'Oscar du meilleur scénario original pour Tom Schulman, le César du meilleur film étranger et le 
BAFTA Awards du meilleur film.


Carpe Diem est inscrit pour l'éternité sur la plaque de Robin Williams sur le célèbre Hollywood Walk of Fame à l'adresse 6925 Hollywood Blvd.






Affiches








Pour (re) voir cet hymne à la liberté en haute définition




"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde."

Robin Williams


"Nous avons déclaré la guerre, la bataille fait rage ! Et attention, les victimes pourraient en être vos cœurs et vos âmes."

Robin Williams


Robin Williams : Monsieur Dalton, vous ne participez pas ?

Gale Hansen : Je fais valoir mon droit à l'immobilité.

Robin Williams : Merci, Monsieur Dalton. 
Clair, succinct... Bien. Vous nagez à contre-courant.


"Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os."

Robin Williams


"C’est dans ses rêves que l’homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité."

Robin Williams


Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! Notre voyage effroyable est terminé
Le vaisseau a franchi tous les caps, la récompense recherchée est gagnée
Le port est proche, j'entends les cloches, la foule qui exulte,
Pendant que les yeux suivent la quille franche, le vaisseau lugubre et audacieux.
Mais ô cœur ! cœur ! cœur !
Ô les gouttes rouges qui saignent
Sur le pont où gît mon Capitaine,
Étendu, froid et sans vie.


Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! Lève-toi pour écouter les cloches.
Lève-toi: pour toi le drapeau est hissé, pour toi le clairon trille,
Pour toi les bouquets et guirlandes enrubannées, pour toi les rives noires de monde,
Elle appelle vers toi, la masse ondulante, leurs visages passionnés se tournent:
Ici, Capitaine ! Cher père !
Ce bras passé sous ta tête,
C'est un rêve que sur le pont
Tu es étendu, froid et sans vie.

Mon Capitaine ne répond pas, ses lèvres sont livides et immobiles;
Mon père ne sent pas mon bras, il n'a plus pouls ni volonté.
Le navire est ancré sain et sauf, son périple clos et conclu.
De l'effrayante traversée le navire rentre victorieux avec son trophée.
Ô rives, exultez, et sonnez, ô cloches !
Mais moi d'un pas lugubre,
J'arpente le pont où gît mon capitaine,
Étendu, froid et sans vie.

Walt Whitman






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque