The Homesman

The Homesman









Pourquoi voir The Homesman ?

Tommy Lee Jones est surtout connu pour ses talents d’acteur, mais ce visage reconnaissable entre mille commence également à se faire une place derrière la caméra.

Neuf ans après l’excellent Trois Enterrements, sa première réalisation au cinéma, il est de retour avec un nouveau film encore plus ambitieux, The Homesman.

Tommy Lee Jones est né à San Saba au Texas, et comme tout bon Texan qui se respecte le Stetson, les santiags, les éperons et le bandana ne sont jamais très loin.

Après avoir tenté de réconcilier les Américains et les Mexicains dans Trois enterrements, Tommy Lee Jones avec The Homesman livre "La face cachée du mythe américain".

Il est vrai qu'ici le célèbre rêve américain n'est pas très radieux, Tommy Lee Jones livre avec The Homesman un western à la fois très classique par la forme mais extrêmement moderne par l'aspect très noire de cette époque ou les forts survivaient tandis que les faibles périssaient.

The Homesman est également novateur car malgré le titre c'est une femme qui campe le rôle principal, un scénario qui laisse la place aux femmes dans ce monde ou la moindre erreur peut être fatale.

Non comptent de réaliser son troisième film, le réalisateur Texan a également écrit le scénario en compagnie de Kieran Fitzgerald et de Wesley Oliver, d'après le roman The Homesman traduit en français sous le titre Le Chariot des Damnés, publié par l'auteur américain Glendon Swarthout en 1988.

Avec ce roman Glendon Swarthout reçoit le Spur Award du meilleur roman de western ainsi que le Wrangler Award du meilleur roman de western 1988 de la Western Heritage Association.

The Homesman commence par nous montrer les grandes plaines de l’Ouest américain, de grand espaces ou la vie des hommes est mise à rue épreuve, Tommy Lee Jones adore le Western (nous aussi), il porte un soin tout particulier à l'image et cela donne un regard neuf sur ce genre qui depuis quelque années tant à renaître de ses cendres.

Après s’être intéressé aux paysages désertique, Tommy Lee Jones nous dévoile le quotidien de l’héroïne de l'histoire, Mary Bee Cudy, une femme qui vit et travaille seule dans sa ferme au beau milieu du Nebraska.

Avec ce personnage brillamment interprété par Hilary Swank, Tommy Lee Jones frappe fort et se démarque du genre typique du western en imposant un regard féminin au film.

Jusque la l'histoire reste classique, mais avec The Homesman le spectateur est constamment surpris, des événements inattendus, des obstacles à franchir et un coup de théâtre, Tommy Lee Jones nous emmènes la ou on ne l'attend pas.

Après avoir présenter le quotidien de Mary Bee Cudy, l'histoire bascule lorsque trois femmes démentes doivent être conduites dans l’Iowa, alors que tous les hommes ne sont pas très emballés à l'idée d'escorter les trois femmes, Mary Bee Cudy accepte seule cette tâche périlleuse.

Avant son voyage périlleux à travers les territoires dangereux de l'Ouest américain, elle crise le chemin de George Briggs, interprété par Tommy Lee Jones, un homme habitué à la dure réalité de l'Ouest, le duo part dans un voyage ou il va délaisser l'Ouest sauvage pour partir à la rencontre de la civilisation.

The Homesman est un western sage mais la ou Tommy Lee Jones se démarque c'est bien part la présence d'une vision féministe, quasiment absente du genre, une femme forte qui dicte ses conditions, le réalisateur à également expédié les indiens de son western, ils sont bien là mais apparaissent brièvement.

Comme dans tout film qui se respect la bande originale est importante, ici elle est composée par Marco Beltrami, c'est lui qui a composé la bande originale de Scream, Hellboy, Trois enterrements, Dans la brume électrique et plus récemment Quand vient la nuit avec James Gandolfini et Tom Hardy.

Dans The Homesman Tommy Lee Jones dresse un portrait plutôt sombre des fondations de l' Amérique d'aujourd'hui, tout le monde connaît la ruée vers l'Ouest pour atteindre le rêve américain, sauf qu'ici on fuit l'Ouest sauvage et rude pour revenir vers l'est civilisé.

Devant et derrière la caméra, Tommy Lee Jones est impeccable, il intègre quelque passages d'humour dans un long métrage qui est dans l'ensemble très sombre.

The Homesman est un film qui commence comme un western traditionnel mais qui en fin de comte s’avère en beaucoup plus inattendu.


Niveau casting, les deux personnages principaux sont interprétés par Tommy Lee Jones (Georges Briggs) et Hilary Swank (Mary Bee Cuddy), viennent ensuite Miranda Otto, Grace Gummer, Sonja Richter, Meryl Streep, William Fichtner et Tim Blake Nelson.

Le réalisateur révolutionne le genre tout en restant dans un style très classique parfaitement maîtrisé, il réalise un western, un vrai, porté par des acteurs exceptionnels habités par leur rôles respectifs, le tout sublimé par une photographie magnifique.


Un western superbe







Synopsis :


En 1854, trois femmes ayant perdu la raison doivent etre conduites en Iowa, Mary Bee Cuddy, une femme forte originaire du Nebraska se propose pour cette tache.

Sur sa route vers l'Iowa elle croise le chemin de Georges Briggs, un homme qu'elle sauve d'une mort imminente.

Ils s'associent pour emmener les trois femmes à destination.





Anecdotes :




The Homesman est un film franco-américain




Luc Besson est l'un des producteur du film comme Tommy Lee Jones.




The Homesman a été tourné au Nouveau Mexique et en Géorgie.



Tourné au printemps l'équipe du film a essuyée bon nombre de tempêtes de vent et de sable.




Le film a été nommé à dix reprises et a remporté trois prix dont la meilleure distribution féminine (Women's Work/Best Ensemble) au Women Film Critics Circle Awards 2014.


C'est la troisième fois que le compositeur Marco Beltrami et Tommy Lee Jones travaillent ensemble après Trois enterrements, The Sunset Limited et maintenant The Homesman.


Le budget du film est estimé à 16 000 000 $.


The Homesman a été présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2014.







Affiches










Pour (re) voir ce magnifique western en haute définition







Mary Bee Cuddy - Celle-ci va s'appeler Grace et celle la rédemption, ma jument s'appelle Dorothée comme ma sœur.....


Votre cheval s'appel comment ?

Georges Briggs - Marron






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich