La Chute

La Chute








Pourquoi voir La Chute ?

Aujourd'hui jeudi 30 avril marque les 70 ans de la mort d'Adolf Hitler, se réfugiant avec ses plus proches partisans en Avril 1945 à Berlin, Hitler comprend que la guerre est perdue, il se suicida le 30 avril 1945 mettant ainsi fin à des années de guerre et de massacres.

La Chute a eu la délicate mission de montrer Hitler vivant les dernières heures de sa vie, monter l'homme caché derrière l'un des pires tirants de notre temps.

Au cinéma la représentation d'Hitler c'est celle de Charlie Chaplin dans Le Dictateur, sorti en 1940 Chaplin avait lui même incarné le dictateur nazi, mais c'était un personnage de fiction gardant ainsi une distance avec Hitler, méme le nom d'Hitler n'est jamais prononcé, Chaplin préférant appeler le dictateur allemand Adenoïd Hynkel, dirigeant d'un pays imaginaire la Tomania.

Le défit pour le réalisateur Oliver Hirschbiegel est bien réel, comment retranscrire sur les écrans les dernières heures du plus célèbre dictateur que le monde ait jamais connu ? Comment être juste sur le plan historique sans trop vouloir en faire ?

Et en fin de compte montrer Hitler sous un angle inédit.

Le monde connait Hitler comme un orateur de génie capable de rassembler les foules de sa seul présence, des discours chorégraphier avec minutie pour captiver son auditoire et ainsi mener ses plans à exécution.

Le film d'Oliver Hirschbiegel se concentre sur les derniers jours d'Hitler (20 avril 1945 au 2 mai 1945), un scénario qui suit les principales lignes historique, l'histoire se situe à Berlin, avril 1945, le IIIe Reich s’effondre, les troupes Soviétiques préparent l'attaque final sur Berlin, dans son bunker Adolf Hitler, ses proches et ce qui reste de son état-major se préparent à la fin.

Ses généraux s'entant le vent tourner vont s'enfuirent avant l’assaut Soviétique, d'ailleurs le 27 avril 1945 Hitler apprendra à la radio que son fidèle Himmler a tenté à son insu de négocier avec les Occidentaux.alliés, resterons jusqu'à la fin sa femme Eva Braun, son plus proche ami Joseph Goebbels, sa femme et ses enfants.

Le 30 avril 1945 Hitler se suicida dans son bunker en compagnie de sa femme, quand à Goebbels, refusant catégoriquement une reddition sans conditions il se suicida le lendemain de la mort d'Hitler avec son épouse Magda, avant de se suicider avec son mari elle empoisonna leurs six enfants.

Réaliser un film sur un fait historique n'est jamais simple, quand on parle de la seconde guerre mondial encore moins, mais réaliser un film avec comme personnage central Adolf Hitler on ne peut échapper à la polémique, mais des propres mots d'Oliver Hirschbiegel, son défi personnel n'était pas de mettre en scène des personnages fictifs de façon crédible, mais à donner vie aux personnages qui sont réels, comme le ferait un documentaire gommer les comédiens et laisser place aux personnages historique.

Le réalisateur voulait absolument que tout soit crédible, tournant caméra à l'épaule le réalisateur ne fait pas dans la surenchère d'explosions ou de combats, il se concentre réellement sur l'homme.

Un homme, avec La Chute le réalisateur veut montrer Hitler comme un simple mortel, l'humaniser en montrant que le plus terrible des dictateurs n'était qu'un homme, un homme qui avait peur.

Cette humanisation a évidemment immédiatement susciter la polémique, surtout en Allemagne, qualifiant de dangereux d'humaniser Hitler, mais humaniser Hitler était certainement la meilleure chose à faire, pendant la guerre Hitler était craint de tous, qualifié de génie du mal, un monstre pour beaucoup, mais un monstre ne peut être vaincu alors qu'un homme.

Hitler est donc un homme de tout ce qu'il y a de plus ordinaire, un homme qui vivait sur Terre comme six milliards d'autres comme lui, c'était un homme qui savait parfaitement se qu'il faisait et ou il entraînait le monde, un monstre ne planifie pas de plan aussi méthodique et terrible.

Pour composer le casting le réalisateur a fait appel à Bruno Ganz pour incarner l'un des rôles les plus compliqué du film, celui d'Hitler.

Un acteur confirmé qui a même été surpris par sa ressemblance avec lui, un rôle compliqué qu'il interprète avec brio, son interprétation plonge au plus profond des sombres recoins de l’âme du Führer.

Suivent Juliane Köhler (Eva Braun), Alexandra Maria Lara (Traudl Junge), Ulrich Matthes (Joseph Goebbels), Corinna Harfouch (Magda Goebbels) ainsi que Thomas Kretschmann (Hermann Fegelein) et Heino Ferch (Albert Speer).

La Chute retrace avec brio les dernières heures d’Hitler, le réalisateur réalise l'exploit d'humaniser Hitler grâce à des acteurs impeccables.



Une page d'histoire remarquablement interprétée



Synopsis :



Berlin, avril 1945.

Hitler vit ses dernières heures, accompagné de ses généraux et de ses plus proches partisans, il s’est réfugié dans son bunker.

La fin est proche.




Anecdotes :



Adolf Hitler est né le 20 avril 1889 à Braunau am Inn en Autriche-Hongrie et mort le 30 avril 1945 à Berlin.



La bataille de Berlin se déroula du 16 avril 1945 au 2 mai 1945.



Bernd Eichinger a signé le scénario du film.


Pour préparer son role Bruno Ganz s'est rendu dans un hôpital Suisse pour étudier la maladie Parkinson.







Affiches






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque