L'Aventure C'est L'Aventure

L'Aventure C'est L'Aventure








Pourquoi voir L'Aventure C'est L'Aventure ?

Pour son 15ème films Claude Lelouch frappe fort.

Avant sa sortie en France en 1972, de nombreux événements nationaux et internationaux se sont produits, en France la révolte de mai 68 contre la société traditionnelle, capitaliste, impérialiste et plus largement contre le pouvoir en place, la guerre du Viêt Nam et l'offensive du Tết de 1968 qui confirme l'enlisement militaire des États-Unis, la aussi une partie du peuple américain est défavorable à la guerre et au pouvoir en place.

Tout est devenu politisé dans le monde et Lelouch en profite pour mettre en scène une joyeuse bande d'acteurs qui interprètent des malfrats qui se remettent à page, fini les petites escroqueries et bonjour à la politique et aux enlèvements idéologiques.

C’est certainement le meilleur film de Lelouch, par contre pas le mieux construit mais sûrement l'un des plus drôle, notamment avec la présence de cinq acteur en très grande forme, Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner, Charles Gérard et Aldo Maccione.

Niveau scénario ça part dans tous les sens, les répliques sont improvisées par dizaine mais cette anarchie ambiante permet aux acteurs une liberté totale.

Cette liberté offre aux spectateurs des scènes d'anthologies comme la scène de la rencontre entre Lino Ventura et Aldo Maccione, des braquages improbables tout comme les enlèvements, ou encore le cours de marche de nos cinq compères sur la plage.

L'Aventure C'est L'Aventure c'est aussi une avalanche de dialogues brillantissimes, notamment lors de la rencontre entre une militante et nos compères :

La Militante : Staline, né en 1870, mort en 1953. Il a dirigé la république des Soviets après la mort de Lénine en 1924. Et au prix de millions de morts. Imaginez un type qui n'a pas son permis et qui conduit une Ferrari à 300 à l'heure. Il écrase forcément dix personnes par jour. Staline, c'est pareil, c'est un chauffard de la révolution.

Le militant : Pour Trotsky, le prophète armé, la révolution est permanente. Staline l'a très bien compris, il l'a même trop bien compris, il est allé le faire chercher au Mexique pour l'assassiner !

Aldo : Voila, et c'est l'a qu'il l'a écrasé avec la Ferrari.
Lino : Aldo ! « Chauffard de la révolution », c'est une métaphore.

Aldo : Ha je me disais aussi, Staline avec la Ferrari.

Ou encore entre Jacques Brel et Johnny Hallyday :

Johnny Hallyday : C'est pas donné votre truc !

Jacques : Non, mais si tu veux faire un lancement classique, ça aurait coûté dix fois plus cher. Et t'aurais pas eu les premières pages et le journal télévisé.

L'Aventure C'est L'Aventure doit son succès et sa longévité à ses cinq acteurs, la complicité entre chacun d'entre eux est perceptible et leur bonne humeur contagieuse, le réalisateur tire le meilleur des comédiens et livre un film hilarant.

Hormis la présence de Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner, Charles Gérard et Aldo Maccione on retrouve au casting Nicole Courcel et Johnny Hallyday.

L’Aventure C'est L'Aventure est certainement la meilleure comédie de Claude Lelouch parce qu’elle est à part, sans les acteurs l'oeuvre ne serait rien

Un film qui dégage une joie de vivre dans une ambiance bon enfant.



Un classique




Synopsis :



Cinq truands décident de se recycler dans l'enlèvement de personnalités.





Anecdotes :


L'Aventure C'est L'Aventure fait l'ouverture hors compétition du festival de Cannes 1972.



Le film est sorti le 4 mai 1972.




Jacques Brel rencontra Maddly Bamy qui fut sa dernière compagne sur le tournage du film.



C'est Lelouch qui lui a offert son deuxième rôle au cinéma dans le Voyou puis dans l'Aventure C'est L'Aventure.



Devenu ami avec Lino Ventura sur le tournage de L'Aventure C'est L'Aventure, Jacques Brel offrit les droits d'auteur de l'Enfance à la fondation Perce Neige.








Affiches







"De Marx, nous avons surtout retenu la notion de capital."

Jacques


"Vous êtes démodés, je vais vous dire pourquoi. Parce que vous vous acharnez à chercher le fric dans les banques, mais c'est plus là qu'il est le fric."

Simon


"Si j'ai bien compris, aujourd'hui, les employés renvoient les patrons. C'est ça ?" 

Lino


Aldo : Lino comme tu veux la pâte ? Hein quesqu'il a dit ?

Charlot : A la tomate !

Aldo : A la tomate Lino à la tomate.







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich