La Dernière Tentation du Christ

La Dernière Tentation du Christ








Pourquoi voir La Dernière Tentation du Christ ?

A l'occasion des 60 ans de Willem Dafoe, revenons ensemble sur le film de Martin Scorsese qui créa la polémique.

Ce que peu de gens savent c'est que Scorsese ne se destinait pas du tout au métier du cinéma mais plutôt à celui de la foie.

Martin Scorsese est né à Flushing, un quartier du Queens situé à New York, il grandi au sein d'une famille sicilienne catholique traditionaliste, atteint d'une profonde foi il décide d'entrer dans les ordres et entre au séminaire en 1956 pour devenir prêtre, mais étant trop jeune et pas vraiment discipliné il est renvoyé, il termine tout de même ses études à la Cardinal Hays School et ensuite intègre l'université de New York en 1960.

Si Scorsese avait eut quelques années de plus et un meilleur comportement des films comme Taxi Driver, Les Affranchis, Raging Bull ou encore La Dernière Tentation du Christ n'auraient jamais vu le jour.

C'est donc en 1988, huit ans après Raging Bull que Martin Scorsese s'attaque à l'adaptation du roman éponyme de Níkos Kazantzákis, l'histoire se déroule durant les derniers moments de la vie de Jésus, il est présenté comme un simple charpentier qui fabrique les croix utilisées par les romain pour les crucifixions, il apparaît également comme un homme en proie au doute, un homme ordinaire en somme.

L'image que renvoi Jésus dans le roman n'a pas été du goût de tout le monde, dès la parution du roman les autorités chrétiennes ont vivement critiquées le livre et son auteur, accusant l'écrivain de blasphème, le roman a même été classé l'Index librorum prohibitorum, un index qui regroupe les livres jugés immoraux ou contraires à la foi.

Mais l'oeuvre de Níkos Kazantzákis a ouvert la voie à d'autre écrivains pour placer Jésus dans un contexte littéraire comme tout personnage historique.

Tout comme le roman le film a reçu son lot de critiques, malgré l'avertissement indiquant qu'il s'agit de l'adaptation d'un roman et non des Évangiles, à sa sortie le film a fait scandale auprès des extrémistes catholiques, qui pour la plupart critiquaient le film de Scorsese sans avoir lu le livre, ni vu le film.

Dans la nuit du 22 au 23 octobre 1988, un groupe de catholiques traditionalistes a déposé un engin incendiaire dans le cinéma Espace Saint-Michel à Paris pour protester contre la projection du film, Cet attentat a fait quatorze blessés dont quatre graves.

Les attaques qu'a subi le film sont consternantes, le cinéma est une fenêtre ouverte sur un univers, sur une vision qu'a son réalisateur, Scorsese a toujours respecté la religion, lui même est croyant, il a juste voulu adapter un roman pour montrer au plus grand nombre Jésus en tant comme et non avec un halo au dessus de sa tête.

Un film pour essayer de comprendre Jésus, le comprendre comme un homme, comprendre qu'il n'avait pas toutes les réponses car personne ne l'ait a, Jésus était charpentier, et si il s'exprimait comme un charpentier et non comme un prophète, et si il était confronté à de nombreuses questions, le film offre une relecture de la vie de Jésus, un être humain comme il en existe beaucoup et de ce fait un être beaucoup plus proche de nous.

Le film comme beaucoup d'autres prône l’ouverture d’esprit et la liberté d'interprétation, le film n'est pas exempt de défauts, Scorsese reconnaît qu'il lui aurait fallu un budget supérieur ainsi que des jours de tournage et de montage supplémentaires, mais le film brille par son audace et son interprétation, le casting est emmené par un Willem Dafoe inspiré ainsi que Harvey Keitel, David Bowie, Verna Bloom, Barbara Hershey et Harry Dean Stanton.

Tourné en décor naturel et doté d'images somptueuses, le film contraste avec les films biblique du passé, le film de Scorsese ne critique pas Jésus, il appel à la réflexion non seulement sur Jésus mais également sur le monde qui nous entoure.

Un film intense





Synopsis :



Les derniers moment de la vie de Jésus tiraillé entre son humanité et sa divinité.




Anecdotes :



Le roman La Dernière Tentation du Christ a été publié en 1954 en Grèce.



Le film a entièrement été tourné au Maroc, principalement dans le Massif de l'Atlas, Marrakech, Meknès ainsi qu'à Ouarzazate.


Willem Dafoe n'a rien pu voir pendant 3 jours après avoir reçu trop de gouttes pour dilater ses pupilles alors qu'il se trouvait en plein soleil.



Ed Harris avait été approché pour le rôle de Jésus.



Sur 25 films, La Dernière Tentation du Christ est classé 6ème des films les plus controversés de tous les temps.


Le budget du film s'éleva à 7 000 000 $.






Affiches





Pour (re) voir cette tentation en haute définition







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque