Retour Vers Le Futur

Retour Vers Le Futur








Pourquoi voir Retour Vers Le Futur ?

Aujourd'hui vendredi 3 juillet marque le 30e anniversaire de la sortie américaine de Retour Vers Le Futur, à cette occasion revenons sur la trilogie culte, nom de Zeus !

Quand en 1985 sort sur les écrans le premier volet de la trilogie, le réalisateur Robert Zemeckis était à mille lieues de deviner le phénomène qu'allait devenir sa saga.

Avant cette entrée fracassante dans les têtes des cinéphiles et autre fans, Robert Zemeckis s'était jusque là cantonner à réaliser des comédies comme Crazy Day ainsi que La Grosse Magouille et un film d'aventure avec À La Poursuite du Diamant Vert.

Retour Vers Le Futur est donc la première incursion de Zemeckis dans la science fiction, et pour une première il frappe fort, il s'entoure du scénariste Bob Gale, c'est avec lui que Zemeckis eut l'idée de Retour vers le futur, les deux hommes se demandaient comment aurait pu se passer la rencontre avec leurs parents.
C'est donc de cette idée qu'est née l'histoire des aventures de Marty et Doc, en 1985 le jeune Marty McFly mène une vie normale auprès de sa petite amie Jennifer et de son vieille ami le professeur Emmett"Doc"Brown.

Un soir ou Doc test une nouvelle invention révolutionnaire, la démonstration tourne mal et Marty est propulsé avec la DeLorean dans le passé en 1955, dans cette époque qu'il ne connaît pas il va malgré lui empêcher ses parents de se rencontrer, avec l'aide du Doc de 55 ils vont tenter de remettre les choses à leur place.

Avec Retour Vers Le Futur Zemeckis retrouve une vieille connaissance en la personne de Steven Spielberg, Retour Vers Le Futur marque les retrouvailles de Robert Zemeckis et Steven Spielberg, leur première collaboration remonte à 7 ans avec Crazy Day puis par La Grosse magouille 5 ans auparavant.

Steven Spielberg est un atout indéniable dans le projet de Zemeckis, le réalisateur est ici producteur exécutif du film, sa société de production Amblin Entertainment produit également le film avec Universal Pictures.

Spielberg dégage des ondes positive pour attirer l'attention, il sort de nombreux films à succès comme Les Aventuriers de l'Arche perdue, E.T. l'extra-terrestre, La Quatrième Dimension ou encore Indiana Jones et le Temple Maudit, et puis point positif pour Zemeckis c'est que l'équipe de production composée de Steven Spielberg, Kathleen Kennedy et Frank Marshall est plutôt prolifiques car à eu trois ils ont produit bon nombre de films dont Les Goonies, Gremlins et Poltergeist.

Retour Vers Le Futur attire de part son cotés déroutant, jusqu'alors un film de SF ne ressemblait pas du tout à cette oeuvre démesurée, des le début la musique rock entraîne le spectateur à suivre la vie de Marty McFly, un jeune homme plutôt ordinaire qui a une famille qui l'est moins, la aussi Zemeckis bouscule les règles du genre en intégrant des personnages plutôt atypiques voir farfelues, le père de Marty n'est pas vraiment un winner, sa mère est un peu portée sur la bouteille, quand à son ami Doc, on peut le comparer à un savant fou.

Tout ce jolie monde fait parti d'une gigantesque aventure entre présent et passé menée tambour battant, les péripéties s’enchaînent à un rythme effréné, entre l'arrivée un peu brusque dans une grange, une course poursuite en skate-board bricolé en passant par une interprétation énergique de Johnny Be Good et une fin diablement électrique.


Robert Zemeckis a également eut la brillante idée de profiter du choc temporel pour télescoper les générations, dans Retours Vers Le Futur nous assistons donc à de nombreuses références culturelles, le célèbre Dark Vador (Star Wars) de la planète vulcain (Star Treck) qui écoute du Van Halen ou encore Doc qui se moque de Marty quand celui-ci lui dit que c'est Ronald Reagan qui est président en 1985.

Et puis ce suspens sur le retour de Marty en 1985, comment diable va t-il rentrer chez lui sans plutonium ? 

Retour Vers Le Futur ne serait rien sans ses acteurs, pour interpréter Marty, Robert Zemeckis porte son choix sur un jeune comédien remarqué dans la série Sacrée Famille, et que serait la trilogie culte sans Doc, sûrement l'un des personnages les plus célèbres du cinéma.

Incarné par Christopher Lloyd qui sans donne à cœur joie, le personnage de Doc est complètement barré et c'est pour cela qu'on l'adore, il est l’âme du film sans lui plus d'explications scientifique et plus de maquettes (pas à l'échelle), ni d'inventions farfelues.

Pour compléter le casting on retrouve Lea Thompson (Lorraine McFly), Crispin Glover (George McFly) et Thomas F. Wilson (Biff Tannen).
Retour Vers le Futur n'est pas seulement une trilogie, c'est l’emblème de toute une génération, des répliques cultes, des personnages haut en couleurs, un humour décoiffant surtout à 88 miles.


Un chef d'oeuvre




Synopsis :



C'est donc de cette idée qu'est née l'histoire des aventures de Marty et Doc, en 1985 le jeune Marty McFly mène une vie normale auprès de sa petite amie Jennifer et de son vieille ami le professeur Emmett"Doc"Brown.

Un soir ou Doc test une nouvelle invention révolutionnaire, la démonstration tourne mal et Marty est propulsé avec la DeLorean dans le passé en 1955, dans cette époque qu'il ne connaît pas il va malgré lui empêcher ses parents de se rencontrer, avec l'aide du Doc de 55 ils vont tenter de remettre les choses à leur place.





Anecdotes :



Retour Vers Le Futur est sorti le 3 juillet 1985 aux Etats-Unis et le 30 octobre 1985 en France.




Le film a fait un carton au box-office mondial en rapportant plus de 351 000 000 $ dont 211 000 000 $ rien qu'aux USA.




Le budget du film s'éleva à 19 000 000 $.




La DeLorean DMC-12 est une voiture construite par la DeLorean Motor Company de 1981 à 1983, c'est également l'unique modèle produit par ce constructeur.




La saga Retour vers le futur marque les retrouvailles entre Robert Zemeckis et Steven Spielberg, c'est en 1978 que commença leur première collaboration avec la comédie Crazy day, écrite et mise en scène par Zemeckis et produite par Spielberg.


Il a fallu réécrire 40 fois le sript pour avoir la version définitive.


Bob Gale et Robert Zemeckis ont reçu une lettre d'un fan, et pas n'importe quel fan puisqu'il s'agit de John DeLorean, le créateur de DeLorean Motor Company, il a remercié les deux hommes pour avoir fait apparaître sa voiture dans le film.







Affiches









Pour (re) voir ce classique en haute définition






"Faut voir grand dans la vie, quitte à voyager à travers le temps au volant d’une voiture, autant en choisir une qui ait d’la gueule !"

Doc


Doc : Alors dites-moi visiteur du futur, qui est président des Etats-Unis en 1985 ?



Marty : Ronald Reagan.

Doc : Ronald Reagan, l’acteur ? Ah Ah ! Et qui est vice président ? Jerry Lewis ?


"Encore ! Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire de pieds ? Les pieds seraient le point sensible des hommes du futur ? C'est peut-être dû à un accroissement de la pesanteur."

Doc



Doc : 2.21 Gigowatts !! 2.21 Gigowatts !! Mon dieu !
Marty : Mais enfin c’est quoi un Gigowatt ?







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich