Maggie

Maggie







Pourquoi voir Maggie ?

Maggie est sûrement l'une des surprise de cette année.

Au début rien ne prédestinait Maggie à être une bonne surprise, le réalisateur Henry Hobson est inconnu au bataillon, il signe ici sa première réalisation, une mise en scène qui ne casse pas des briques, mais Maggie vaut le détour pour ses deux interprètes principaux, notamment pour un chêne Autrichien

L'ancien Gouvernator a touché un peu à tout les genres, action pur et dur, science fiction, heroic fantasy, policier, comédie, mais ici il s'attaque aux zombies, enfin pas vraiment, Maggie n'est pas réellement un film de zombies à proprement parler, le long métrage a très peu d'éléments du film de zombies, la violence et le sang qui coule à flot dans certain films ou séries sont ici quasiment absents.

Les zombies sont un prétexte que le réalisateur exploite pour poser la véritable histoire de son film, en l’occurrence la relation père/fille, que serait la réaction d'un père devant l'infection de sa fille ?

Les codes des films de zombies sont ici chamboulés, les personnes infectées par le virus ne deviennent pas rapidement des morts-vivants, le processus prend de très longs mois avant d'achever son oeuvre, cette attente interminable est dotant plus dur à supporter pour les proches.

C'est ce que le spectateur va avoir la possibilité de voir avec Maggie, un père qui vie dans l'attente interminable de devoir un jour mettre fin à la vie de sa fille.

Maggie plonge le spectateur dans un contexte plutôt éprouvant pour l'esprit et le cœur, de plus le réalisateur a créé un long métrage quasi intimiste centré sur la relation entre Maggie et son père, ce qui rend le long métrage plus puissant sur le plan émotionnelle.

En concentrant son film sur un contexte plus familiale et moins spectaculaire Henry Hobson prend à contre pied les autres super productions de film de zombies qui ont délaissés les sentiments des proches qui vivent avec la vie qui s'enfuit.

En ce qui concerne l'histoire, le film a bouleversé quelques codes du film de zombies sans révolutionner le genre, le réalisateur n'a jamais eut cette prétention, mais pour un premier long métrage il a eu de très bonnes idées, on suit donc l'histoire de Wade Vogel (Arnold Schwarzenegger) et de sa fille Maggie (Abigail Breslin).

La vie de Wade et de sa fille sont bouleversées lorsque cette dernière est mordue par une personne infectée.


Contre l'avis de sa femme Caroline (Joely Richardson) il décide de la garder avec lui le plus longtemps possible.

L'histoire ne contient pas de surprise mais des beaux moments et des interprétations remarquables.

Commençons par l'interprète de Maggie, on ne présente plus Abigail Breslin qui âgée de seulement 5 ans a joué dans Signes de M. Night Shyamalan puis dans le très réussi Little Miss Sunshine en 2006, elle réalise une très belle interprétation sans aucune fausse note.

Abigail Breslin est pleine de talent, sa jeunesse nous promet encore de nombreux grand film, la véritable surprise vient d'un célèbre Mister Univers.Monsieur Arnold Schwarzenegger nous offre une prestation à contre courant de ce qu'il avait l'habitude de nous livrer en plus de 46 ans de carrière.

Il n'est jamais trop tard comme dit le proverbe, monsieur muscle habitué aux rôles de héros indestructible offre à ses fans un rôle à contre emploi, oubliez les bagarres et autres explosions, Schwareznegger REVIENT dans un film indépendant et en plus il côtoie des zombies.

On ne peut pas dire qu'Arnold Schwarzenegger livre un jeu d'acteur époustouflant mais en revanche sa prestation l'est, à 67 ans (au moment du tournage) il nous montre une facette surprenante et attachante, à eux deux, Abigail Breslin et Arnold Schwarzenegger ont réussi à capter l'attention et à émouvoir de part leur talent, le réalisateur livre un premier film réussi qui a révélé le talent insoupçonné de mister Schwarzenegger.

Pour sa première incursion dans un film indépendant, Arnold Schwarzenegger a prouvé au monde qu'il n'était pas seulement Terminator mais bel et bien une figure du cinéma à part entière.



Une très belle surprise



Synopsis :


Une épidémie a transformé une partie de la population en zombies.

La quarantaine est instauré et les infectés sont progressivement éliminés.

Un père, Wade Vogel, récupère à l'hôpital sa fille Maggie, une adolescente infectée qui se transforme progressivement.





Anecdotes :


Maggie a été sélectionné dans la catégorie « Special Presentations » au Festival international du film de Toronto en 2014, mais il fut retiré au dernier moment car Lionsgate a souhaité conserver l'exclusivité pour la sortie en salles sur le territoire américain.



Le budget de Maggie est modeste avec 4 500 000 $.



Le film a été tourné à La Nouvelle-Orléans.


Arnold Schwarzenegger est acteur mais également l'un des producteurs du film.






Affiches







Pour (re) voir cette très belle prestation d'Arnold Schwarzenegger en haute définition




"That's my girl"

Wade Vogel


"Ce que nous affrontons peut sembler insurmontable. Mais j'ai appris quelque chose de toutes ces années d'entraînement et la compétition. Ce que j'ai appris, c'est que nous sommes toujours plus forts que nous pensons."

Arnold Schwarzenegger





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque