007 Spectre

007 Spectre







Pourquoi voir 007 Spectre ?

Trois ans après Skyfall réalisé par Sam Mendes, l'agent 007 revient aux sources de ses origines.

Succéder à un film comme Skyfall n'est pas une mince à faire quant on connaît ses très bonnes critiques et ses plus d'un milliard au box-office.

Skyfall est l'épisode le plus rentable de la saga James Bond et l'un des dix plus gros succès au box-office mondial, un véritable défit pour le réalisateur Sam Mendes qui se retrouve de nouveau derrière la caméra après Skyfall.


Depuis que Daniel Craig est devenu le nouveau visage du plus célèbre agent secret britannique, la saga 007 a effectuée un virage à 180°, les réalisateur n'adaptent plus à la lettre les histoires de Ian Fleming, avec la renaissance de la saga en 2006 avec Casino Royale, l'objectif est plus de réécrire l'histoire de Bond en gardant l'essence même de l'agent 007.

Avec Casino Royale, le spectateur découvre un James Bond pas encore double zéro, un agent qui découvre les codes et les difficultés du métier mais également l'amour en la personne de Vesper Lynd (Eva Green), un amour qu'il perdra aussitôt, avec le mal aimé Quantum of Solace on voit Bond sombrer peu à peu vers son côtés sombre, lui qui a perdu l'amour de sa vie.

C'est véritablement avec Skyfall que les organes vitaux de la saga sont mis en place, on découvre l'obscure jeunesse de James jusque dans sa maison natal au fin fond des highlands d'Ecosse, les personnages mythiques font également leur apparition, la célébre Moneypenny (Naomie Harris), le responsable des gadgets en tout genre de Bond j'ai nommé Q, mais l'apparition la plus symbolique est certainement le rôle de M, incarné jusque la par Judi Dench depuis GoldenEye, c'est Ralph Fiennes qui la remplace à la fin de Skyfall.

007 Spectre est la conclusion de l'histoire commencée avec Casino Royale, tout les éléments survenus dans les trois précédents volets sont liés, le personnage qui fait la liaison entre les différentes histoires n'est d'autre que l'ennemi juré de Bond et la mystérieuse société secrète Spectre.

Ce 24ème épisode s'ouvre en plein cœur de la fête des morts au Mexique, tous les éléments d'un James Bond réussi sont ici réunis, un début calme qui permet aux spectateurs de déambuler à travers des décors plus que réussis, puis tout bascule en une fraction de seconde dans une action frénétique menée tambour battant, la scène d'introduction donne le ton, le rythme sera soutenu et les secrets révélés.

Skyfall mettait en lumière le passé de James Bond, avec Spectre tous les éléments des trois épisodes de l’ère Craig sont réintroduits dans l'histoire pour ainsi développer plusieurs intrigues qui se rejoignent.

En regardant bien les trois épisodes précédents sont une sorte de prélude à ce 007 Spectre, ses prédécesseurs ont permis de faconer et de comprendre le James Bonde de Spectre ainsi que tous les personnages qui gravitent autour de lui, de Vesper à Camille, de M à Q, et du chiffre à Greene en passant par Silva.
Tous se rejoignent et forment un tout, l'univers de Bond.

Pour sa quatrième interprétation de l'agent 007, Daniel Craig est comme à chaque fois parfait, ici il est encore plus charismatique, plus déterminé à connaitre la vérité, il se bagarre, tire à tout va, s'offre un vol en hélicoptère et en avion, détruit des bâtiments à la pelle et s'offre une course poursuite en Aston Martin DB10 dans les rues de Rome, tout ça en gardant son costume impeccable, un James Bond comme on l'aime, un humour et une classe so british.

Pour accompagner James dans ses aventures on retrouve une grande partie du casting de Skyfall, à commencer par M, toujours interprété par le toujours impeccable Ralph Fiennes, Moneypenny incarnée par la ravissante Naomie Harris, et le brillant Q par Ben Whishaw.

Cotés méchants, Bond aura à faire à du lourd en la personne de Monsieur Hinx, incarné par le colossal Dave Bautista, l'ancien catcheur professionnel se tient en digne héritier du Requin, le grand méchant du film est bien sur Franz Oberhauser, homme aussi fascinant que monstrueux interprété par le géniale Christoph Waltz, on pourra regretter son manque de présence à l’écran, mais c’est aussi ce qui le rend si mystérieux.

Cotés James Bon Girl, on retrouve la sublime Monica Bellucci qui à 51 ans ne fait pas du tout son âge, dommage qu'elle ne fasse qu'une brève apparition, quant à Léa Seydoux sa beauté n'enléve en rien à son talent mais on sens qu'elle à du mal à tenir tête à Daniel Craig, une chose plutôt difficile, dans Casino Royal, Eva Green a relevé le défi au la main.

Dans 007 Spectre on voyage du Mexique aux rues de Rome, en passant par les Alpes autrichiennes et les étendues désertique du désert, et bien sur la belle ville de Londres, la photographie est au rendez-vous et nous offre de magnifiques paysages.

Rythme haletant, cascades spectaculaires, course poursuite nerveuse, humour, casting de choc, et de nombreux clin d’œils aux classiques de la saga, font de ce 24ème volet un James Bond captivant et ultra efficace.





Mission accomplie




Synopsis :


Un message venu tout droit de son passé pousse James Bond à enquêter sur une sinistre organisation.

Pendant que M affronte une tempête politique pour que les services secrets puissent continuer à exister, Bond quant à lui veut découvrir la vérité derrière... le Spectre.





Anecdotes :


L'avant première du film a eu lieu à Londres le 26 octobre 2015.




Le film a été tourné en Angleterre, au Mexique, en Italy, en Autriche et au Maroc.




Dave Bautista est le quatrième catcheur professionnel à jouer dans un James Bond après Harold Sakata dans Goldfinger, Peter Fanene Maivia dans On ne vit que deux fois et Pat Roach dans Jamais plus jamais.




La course poursuite dans les rues voit s'affronter l'Aston Martin DB10 de James Bond et la Jaguar C-X75 de Monsieur Hinx, la première fois que deux prototypes sont utilisés dans un James Bond.




Le budget du film s’élève à plus de 245 000 000 $.




Pour le moment 007 Spectre a rapporté plus de 682 000 000 $ dans le monde.



La scène d'explosion dans 007 Spectre vient d'entrer au Livrel Guinness des Records comme étant la plus grosse explosion dans un film.



La scène d'explosion a été tournée à Arfoud au Maroc, le 29 juin 2015, elle a nécessité 8418 litres de carburants et 33kg kilos d’explosifs.





Léa Seydoux est la neuvième actrice française à incarner une James Bond Girl, la première française était Claudine Auger dans Opération Tonnerre en 1965.


C'est la quatrième fois que Daniel Craig endosse le costume de James Bond.



Affiches










"You are a kite dancing in a hurricane, Mr Bond."

Mr.White


"It was me, James. The author of all your pain."

Oberhauser





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque