Vol au-dessus d'un nid de coucou

Vol au-dessus d'un nid de coucou






Pourquoi voir Vol au-dessus d'un nid de coucou ?

Vol au-dessus d'un nid de coucou fête ses 40 ans aujourd'hui, sorti le 21 novembre 1975 aux USA, le film de Miloš Forman est aujourd'hui considéré comme une oeuvre phare.

Pour célébrer comme il se doit ce chef d'oeuvre du cinéma revenons ensemble sur ce film qui marqua toute une génération.

Vol au dessus d'un nid de coucou est réalisé par Miloš Forman, né à Čáslav dans l'ancienne Tchécoslovaquie, pendant la Seconde Guerre Mondial il devient orphelin après que ses parents aient été déportés à Auschwitz.

Jeune il s’intéresse déjà au cinéma, il entre à la FAMU, l'école du cinéma de Prague, Il réalise plusieurs courts métrages, et c'est en 1963 que sort sont premier long métrage, L'As de pique.

Cinq ans plus tard, le 5 janvier 1968 débute le Printemps de Prague, une durant laquelle le parti communiste tchécoslovaque prône une certaine libéralisation, mais cet élan de liberté provoque très vite la réaction de l’URSS qui envoie des troupes ainsi que des tanks pour rétablir une "normalisation".

Suite à la répression du Printemps de Prague, Miloš Forman est obligé de quitter son pays.

1975, de son exil aux États-Unis, Forman décide d'adapter un roman de Ken Kesey paru en 1962, Vol au-dessus d'un nid de coucou, roman qui avait déjà été adapter au théâtre à Broadway en 1963.

Vol au-dessus d'un nid de coucou raconte l'histoire de Randle McMurphy, un criminel qui se fait passer pour fou pour se faire interner et ainsi échapper à la prison.

Il est envoyé dans un service de psychiatrie afin d'évaluer sa santé mentale, dans ce service pendant une séance de thérapie, il va faire la rencontre de l'infirmière Ratched, une femme stricte qui a instauré des règles quasi militaire, mais McMurphy n'est pas décidé à suivre ce programme sans broncher, il va entraîner les autres pensionnaires à la rébellion.

Vol au dessus d'un nid de coucou mélange habilement dénonciation d'une certaine dictature et plaidoyer flamboyant pour la liberté, en connaissant le parcourt du réalisateur, on ne peut s’empêcher de comparer le film avec les événements survenus dans son pays, la toute puissant infirmière Ratched peut être comparée à l'URSS est son régime répressif et stricte dénué de liberté, quant aux pensionnaires, ils sont le peuple qui recherche la possibilité de vivre comme bon leur semble.

Le film de Forman est également une vive critique du système psychiatrique, comme la politique Soviétique, les hôpitaux psychiatrique vouent un culte à la normalisation, un système qui instaure une répressions permanente et sanctionne ceux qui ne veulent pas plier.

Vol au-dessus d’un nid de coucou se déroule quasi exclusivement entre les murs d'un hôpital psychiatrique, se cadre qui ressemble à deux gouttes deux à une prison, est un véritable huit clos, le spectateur plonge en même temps que McMurphy dans cet univers ou tout peut arriver.

McMurphy évidemment dénote dans cet endroit, lui qui n'est pas plus fous que le personnel hospitalier, ce personnage est intéressant car plein d'énergie, il va chambouler tous les rituel de l’hôpital, contrairement aux autres patients qui sont gavés de médicament, lui est encore capable de cogiter faire preuve d'initiative, il est également le seul dans tout le service à réellement communiquer avec les autres patients, contrairement à l’infirmière Ratched qui préfère assommer ses patients à grand coup de médicaments et vidant leur cadre de vie de spontanéité.

Les personnages qui évoluent dans le film sont tous brillants, pour le rôle de Randle Patrick McMurphy, Miloš Forman a pensé directement à Jack Nicholson, mais l'acteur était déjà sous contrat pour un autre film, il a donc proposé le rôle à de nombreux acteurs comme James Caan, Gene Hackman ou encore Marlon Brando, mais Forman était persuadé que le rôle était fait pour Nicholson, il patienta donc qu'il soit libre pour lui proposer le rôle, rôle qu'il accepta.

Avant Vol au-dessus d'un nid de coucou, Jack Nicholson n'est pas encore le Jack Torrance de Shining, ni le Jocker de Batman, mais il a déjà joué dans le mythique Easy Rider, La Dernière Corvée et Chinatown, mais son rôle dans Vol au-dessus d'un nid de coucou lui valut l'Oscar du meilleur acteur.

C'est l'actrice Louise Fletcher qui interprète l'infirmière en chef Mildred Ratched, elle aussi remporta un Oscar, celui de la meilleur actrice.

Autres personnages qui gravitent autour de McMurphy, le charismatique et imposant Chef Bromden le géant indien interprété par Will Sampson, un authentique indien Creek, garde forestier dans un parc de l'Oregon, nous retrouvons également Christopher Lloyd dans le rôle de Taber, Danny DeVito dans celui de Martini et Brad Dourif qui interprète Billy Bibbit, les trois acteurs ont lancé leur carrière grâce au film.

Vol au-dessus d'un nid de coucou ne serait rien sans Michael Douglas, c'est son premier film en tant que producteur, cela faisait longtemps qu'il voulait adapter sur grand écran le roman de Ken Kesey, d'ailleurs sont père Kirk Douglas avait joué dans l'adaptation théâtral du roman puis racheta les droits d'adaptation.

Le film fut un véritable succès en raflant les cinq principaux Oscars, celui du meilleur film (Saul Zaentz, Michael Douglas), meilleur réalisateur (Miloš Forman), meilleur acteur (Jack Nicholson), meilleur actrice (Louise Fletcher) et meilleur scénario adapté (Bo Goldman et Lawrence Hauben).

L'Institut du Film Américain a nommé Vol au-dessus d'un nid de coucou vingtième plus grand film américain de l'histoire en 1998, un film qui est toujours dans tous les esprits, une oeuvre intemporelle dotée d'une interprétation sans faille.


Un Chef d'oeuvre de liberté


Synopsis :



Randle McMurphy, un criminel qui se fait passer pour fou pour se faire interner et ainsi échapper à la prison.

Il est envoyé dans un service de psychiatrie afin d'évaluer sa santé mentale, dans ce service pendant une séance de thérapie, il va faire la rencontre de l'infirmière Ratched, une femme stricte qui a instauré des règles quasi militaire, mais McMurphy n'est pas décidé à suivre ce programme sans broncher, il va entraîner les autres pensionnaires à la rébellion. 




Anecdotes :



Vol au-dessus d'un nid de coucou a réellement été tourné dans un véritable hôpital psychiatrique, celui de la ville de Salem dans Oregon. 


Le film a reçu 35 prix dont six Golden Globes.


Le scénario est signé Bo Goldman et Lawrence Hauben d'après le roman de Ken Kesey.


Beaucoup de figurants sont de véritables patients.


L'histoire est basée sur la véritable expérience de Ken Kesey quand il travaillait dans le service des vétérans de l'hôpital de Palo Alto en Californie.




Affiches








Pour (re) voir ce chef d'oeuvre en haute définition



"Allez, les fous, soyez pas mous !"

McMurphy


"J'ai essayé"

McMurphy





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich