Arachnophobie

Arachnophobie








Pourquoi voir Arachnophobie ?

L'arachnophobie, du grec aráchnē, « araignée » et de phóbos, « peur », c'est est une phobie qui désigne la peur inexplicable des araignées.

En 1984 Walt Disney Compagny créer Touchstone Pictures, une filiale qui a pour but de produire des films plus adultes que le label historique (Walt Disney), après avoir produit des films comme Splash (1984), Good Morning, Vietnam (1987), Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988) ou encore Le Cercle des poètes disparus (1989), Mickey veut toujours plus, non comptent de produire des dessins animés et des films plus adulte, il lance une nouvelle filiale, Hollywood Pictures, des films aux budgets plus limités mais rentable comme Sixième Sens (1999) et son budget de 40 000 000 $ et ses plus de 662 000 000 $ au box-office mondial.

Arachnophobie est le tout premier film produit par Hollywood Pictures, le troisième et tout nouveau label de Disney commence avec des collaborations pour le moins prestigieuses, Frank Marshall qui était jusqu'à lors producteur de films comme Les Aventuriers de l'Arche perdue, La Quatrième Dimension, Gremlins ou encore Retour vers le futur, grand ami de Steven Spielberg avec qui il a produit six de ses films et a commencé à s'exercer au métier en tant que réalisateur de seconde équipe sur Indiana Jones et le Temple maudit, Retour vers le futur, L'Empire du soleil et Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, Arachnophobie est donc la première réalisation de Frank Marshall, Steven Spielberg quant à lui assure la production via sa société Amblin Entertainment, société de production créée par Steven Spielberg,Kathleen Kennedy et Frank Marshall en 1981.

Depuis les années 50 et Tarantula (1955) ainsi que L'Horrible Invasion (1977), le cinéma c'est intéressé aux araignées et à la peur incontrôlée qu' elles provoquent.

Dans une région inexplorée de l'Amazonie, le naturaliste James Atherton accompagné de son équipe et du photographe Jerry Manley entreprennent une expédition pour découvrir de nouvelles espèces d'insectes, en découvrant une nouvelle espèce d'araignée, le photographe est mortellement mordu pendant son sommeil par une araignée.

L'araignée s'introduit dans son cercueil et est rapatriée avec le défunt dans sa ville de Canaima en Californie, plusieurs morts suspectes vont alors se déclarer dans la petite ville paisible, Ross Jennings, le nouveau docteur est le seul à avoir des soupçons sur l'origine de ces morts.

Niveau scénario rien d'original il est vrai, les invasions de bêtes en tous genres sont monnaie courante, ici Arachnophobie joue sur la peur des araignées, le réalisateur offre une mise en scène décalée qui sombre parfois dans la caricature et les incohérences, au début du film le héros qui a une peur bleue des araignées remarque une immense toile dans sa grange mais il met tout le film à réaliser que le nid s'y trouve.

Les personnages sont caricaturés à l’extrême, le héros vaincra ses peurs, le scientifique s'exprime comme à l'école, le shérif n'est pas très fin et on n'aura pas envie de passer nos vacances avec l'exterminateur, toutefois si on regarde avec un certain second degrés, l'oeuvre de Marshall est un pur divertissement qui plaira au grand public et aux amateurs du genre.

Le film est également sauvé par son casting, Jeff Daniels campe le personnage principal, en 1990 il n'est pas encore l'ami fraternel de Jim Carey dans Dumb and Dumber (1994), il fut révélé en 1985 dans La Rose pourpre du Caire de Woody Allen, sans crever l'écran il offre une interprétation juste, c'est certainement le personnage de Delbert McClintock l'exterminateur, incarné par John Goodman qui impose sa présence et apporte une touche délirante au film.

Arachnophobie n'est certainement pas le film du siècle mais il se laisse regarder comme un pur divertissement, par ailleurs la critique de l'époque a plutôt bien accueilli le film, elle a montré le long métrage de Frank Marshall comme un mélange de thriller horrifique et d'humour, car il faut bien le dire Arachnophobie ne cherche pas à tout prix à faire peur, la peur est ici réduite à la phobie ressentie face aux arachnides.




Un bon divertissement



Synopsis :


Dans une région inexplorée de l'Amazonie, le naturaliste James Atherton transporte involontairement dans le cercueil d'un membre de l'expédition, mort brutalement, une nouvelle espèce de mygale.

Arrivée en Californie, à Canaima, des morts étranges surviennent.




Anecdotes :



Le film a été tourné au Venezuela ainsi qu'en Californie, notamment à Cambria, Pasadena ainsi qu'aux studios de la Warner.


Avec un budget de 31 000 000 $, le film a rapporté plus de 53 000 000 $ à travers le monde.


Arachnophobie a remporté le prix du meilleur film d'horreur ainsi que du meilleur acteur pour Jeff Daniels décerné par par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 1991.



Le film a également été nominé pour le prix du meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleur second rôle masculin pour John Goodman.


L'araignée utilisée dans le film est une mygale amazonienne, la Theraphosa blondi, surnommée la tarentule Goliath mangeuse d'oiseaux.


Frank Marshall est l'un des plus grands producteurs américains, il l'un des trois fondateurs de la société Emblin Entertainment, les deux autres étant sa femme Kathleen Kennedy et Steven Spielberg.




Affiches




Pour (re) voir Arachnophobie en haute définition




"Pas de place pour les amateurs"

Delbert McClintock


"Rock 'n' roll"

Delbert McClintock




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque