Cliffhanger

Cliffhanger







Pourquoi voir Cliffhanger ?

Aujourd'hui mercredi 6 juillet 2016 marque les 70 ans de Sylvester Stallone, en cette occasion revenons sur Cliffhanger.

Cliffhanger est un retour aux sources pour Sylvester Stallone, avant de gravir les sommets enneigés, Sly voulant surfer sur le succès de son ami Shwarzy qui a connu le succès avec les comédies Jumeaux (1988) et Un flic à la maternelle (1990), il décide lui aussi de se lancer dans la comédie avec L'Embrouille est dans le sac (1991) et Arrête ou ma mère va tirer (1992).

Ces deux films ont été des bides au boxe-office et sont surement les plus gros échecs de sa carrière.

Après un désastreux passage à la comédie, Stallone décide de revenir à ses fondamentaux, l'action et encore l'action.

Stallone croise un beau matin le réalisateur finlandais Renny Harlin, trois ans auparavant il était l'auteur de 58 minutes pour vivre avec Bruce Willis, un véritable triomphe puisque le film a empoché la bagatelle de 240 000 000 $ au box-office mondial.

Harlin est la promesse d'un retour triomphant pour Stallone, le scénario est basé sur l'idée de John Long, le scénariste Michael France et pour la seizième fois Sylvester Stallone adapte l'histoire pour le grand écran.

Autant le dire tout de suite le scénario de Cliffhanger n'est pas bien épais, mais comme beaucoup de blockbuster américain le scénario est délaissé pour laisser place à des feux d'artifices, ici il faut l'avouer le réalisateur ne voulait pas un scénario en béton armé mais bel et bien de l'action pur dur.

Concernant ce dernier point la promesse est tenue et bien tenue, la seule présence de Stallone est un régal pour les fans de L'Étalon italien et de films d'action, duel au sommet, cascades et effets spéciaux font tout l'attrait de Cliffhanger.

Les effets spéciaux de Neil Krepela, John Richardson, John Bruno et Pamela Easley ont méme été nominés pour l'Oscar des meilleurs effets visuels en 1994.

Le coordinateur des cascades Joel Kramer n'est pas en reste puisque Cliffhanger a remporté également le
MTV Movie Award de la meilleure scène d'action.

Renny Harlin mise tout sur l'action et sa marche, Cliffhanger est un véritable ouragan au box-office mondial, il remporte pas moins de 255 000 000 $ et rafle par la même occasion l'ASCAP Award 1994 du meilleur box-office de films.

Sylvester Stallone retrouve sa gloire et son public avec ce film taillé sur mesure pour lui.

Revoir Cliffhanger c'est replonger dans les années 90, une époque où les films d'action étaient roi et où Stallone et Schwarzenegger régnaient en maître sur le boxe-office.





Un retour au sommet





Synopsis :


Gabe Walker, guide de haute montagne et secouriste dans les montagnes Rocheuses, part à la recherche de son ancien ami Hal Tucker, blessé et coincé avec sa petite amie au sommet d'un pic.

Lors de l'intervention, un incident provoque la chute mortelle de la jeune femme, traumatisé et se sentant responsable, Gabe quitte la région et décide d'abandonner le métier de guide.

Huit mois plus tard, un avion fédéral s'écrase dans la montagne, Hal Tucker est contacté par les survivants et part à leur rencontre.





Anecdotes :



Le film a été présenté hors compétition au Festival de Cannes en 1993.



Les scènes de montagne ont été tournées dans les Dolomites, en Italie.



Le début du film est parodié par Jim Carrey dans le début du film Ace Ventura en Afrique.




Pour Stallone ce film est un défi puisqu'il est acrophobe (peur du vide).


Le budget du film s'élevait à 70 000 000 $.


Pour les scènes de grimpe Sylvester Stallone est doublé par Wolfgang Güllich, un grimpeur professionnel allemand considéré comme l'un des meilleurs grimpeurs de tous les temps et l'un des pionniers de l'escalade, Ron Kauk.





Affiches







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque