Le Gendarme à New-York

Le Gendarme à New-York








Pourquoi voir Le Gendarme à New-York

Le 31 juillet, une date importante pour le cinéma français puisqu'elle marque la naissance de Louis De Funès.

Né le 31 juillet 1914 à Courbevoie, Louis de Funès a marqué d'une trace indélébile le cinéma comique français du xxème siècle, il est l’acteur français ayant attiré le plus grand nombre de spectateurs dans les salles obscures avec près de 273 millions de spectateurs.

Tout juste un an après le succès fulgurant et imprévu du Gendarme de Saint-Tropez qui avait attiré plus de 7 800 000 spectateurs et propulsé Louis de Funès en haut du box-office pour la première fois de sa carrière.

Après le succès du Gendarme de Saint-Tropez, tous les acteurs ont été propulsés sur le devant de la scène, à commencer par Louis De Funès, longtemps habitué aux seconds rôles, c'est à l'âge de cinquante ans et en l'espace de quelques semaines qu'il va tourner les trois films qui vont le propulser au sommet du cinéma comique français.

En 1964, il commence le tournage du film de Jean Girault, Le Gendarme de Saint-Tropez, le 5 juin, pour enchaîner avec celui de Fantomas le 15 juillet et finir avec Le Corniaud le 7 décembre, Louis De Funès est devenu en l'espace de six mois une star, devant ce succès les producteurs du Gendarme de Saint-Tropez une suite est rapidement envisagé, toujours réalisé par Jean Girault, Le Gendarme à New-York est moins bon que le premier mais les acteurs sont toujours au rendez vous.

Paradoxalement c'est le succès du premier volet qui désaère le second, voulant rapidement rencontrer le succès du premier Gendarme, Richard Balducci et Jacques Vilfrid ont, sous la pression des producteurs écrit très rapidement une suite aux aventures des Gendarmes de Saint-Tropez.

Toujours réalisé par Jean Girault, Le Gendarme à New-York s'ouvre sur la belle ville de Saint-Tropez, le public retrouve avec plaisir la brigade de gendarmerie de Saint-Tropez composée de l'adjudant Gerber, le maréchal des logis-chef Cruchot et des gendarmes Fougasse, Merlot, Tricard et Berlicot.

Très vite notre bande de joyeux drilles embarquent sur le France direction l'Amérique, les scénaristes envoient donc nos gendarmes au pays de l'Oncle Sam, les célèbres gendarmes de Saint-Tropez ont été sélectionnés pour représenter la France lors du congrès international de la gendarmerie à New-York.

La première partie du film qui se déroule sur le bateau est certainement la meilleure, les gendarmes essayent tant bien que mal de se repérer à bord du France et comme dit Gerber à Cruchot, "le bateau est grand mais avec vous suivre il est immense", qui dit États-Unis dit langue de Shakespeare, Cruchot s’improvise donc professeur d'Anglais, d'ailleurs cette séquence est devenue culte, les phrases "My Tailor is Rich" et "My Flowers are Beautiful" sont à jamais gravées dans la culture populaire.

Sur le bateau les gags sont légions, les gilets de sauvetage, Merlot et ses cigarettes ou encore la pêche sur le pont, mais à l'arrivée sur le Nouveau Monde la chantilly redescend, le problème ne vient pas de l'excellente troupe de comédiens mais bien des scénaristes qui ont écrit une histoire pour écrire une histoire, en leur faisant comprendre qu'il fallait écrire un scénario rapidement, ils l'ont négligé.

La partie américaine est trop découpée, le destin de Nicole devenue si vite une star est peu crédible et les comédiens Christian Marin, Guy Grosso et Michel Modo sont sous exploités, et que dire de Jean Lefebvre qui ne fait qu'une courte apparition, une décision prise par le réalisateur car lui et Lefebvre ont eu un désaccord, ainsi que De Funès et Lefebvre.

Les scènes rendant hommage à West Side Story, à Charlie Chaplin et Buster Keaton sont bienvenues mais pas abouties.

Heureusement Louis De Funès et Michel Galabru sont en grande forme, De Funès comme à sont habitude virevolte dans tous les sens, une débauche d'énergie qui le mènera à traverser NewYork de part en part.

Malgré quelques défauts, Le Gendarme à New-York a rencontré un beau succès dans l'hexagone avec près de 5 500 000 d'entrées.





Un second volet divertissent




Synopsis :


Les gendarmes de Saint-Tropez ont été choisis pour représenter la France lors d'un congrès international de la gendarmerie à New York.

Après un voyage sur le paquebot France, ils débarquent à New-York.




Anecdotes :



Le film a été tourné à Saint-Tropez, au Havre, sur le paquebot France et à New-York.


Le Gendarme à New-York est le douzième plus gros succès de Louis De Funès.


La musique du film est signée Raymond Lefèvre et Paul Mauriat.




Le second volet des Gendarmes se place à la quatrième place du box-office annuel, la première place étant occupée par Le Corniaud et ses 11 740 000 entrées.




Affiches





Adjudant Gerber : Dite moi votre douche goutte. 

Maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot : Ma gouche goutte.

Adjudant Gerber : Votre douche goutte.

Maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot : Ha ma douche goutte.


Maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot : Qui a souffler ?

Adjudant Gerber : C'est moi, c'est moi.

Maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot : Ha c'est vous mon adjudant, ha je suis amusé.







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich