Le Terminal

Le Terminal







Pourquoi voir Le Terminal ?

En cette journée du samedi 9 juillet 2016, Tom Hanks fête son 60ème anniversaire, pour célébrer cet événement penchons nous sur Le Terminale.

Après le carton d'Arrête-moi si tu peux, Steven Spelberg voulait tourner un film qui ferait rire et pleurer, le tout en sortant de la salle heureux.

Après s’être lancé dans la comédie avec Arrête-moi si tu peux, Spielberg veut réitérer l'expérience mais pas sans acteur fétiche, Tom Hanks.

C'est en tombant sur le script de Jeff Nathanson et Sacha Gervasi que Spielberg tombe sous le charme de l'histoire de Viktor Navorski, originaire du pays imaginaire (non pas celui de Hook ou la revanche du Capitaine Crochet) de Krakozie, qui suite à un coup d'État survenu dans son pays, tandis qu'il était dans l'avion en direction des États-Unis, il se retrouve malgré lui apatride.

Viktor Navorski n'ayant plus de nationalité, il ne peut ni retourner dans son pays ni sortir de l’aéroport pour entrer au États-Unis, il devient résident contraint et forcé du terminale de l'aéroport, un endroit rempli de monde mais ou personne ne fait attention aux autres.

Pour incarner le personnage principale, Spielberg voulait impérativement Tom Hanks, un choix risqué car le rôle de Viktor Navorski est à contre emploi pour l'acteur californien.

Depuis Philadelphia et sa consécration, Tom Hanks est l'un des acteurs les plus emblématiques des États-Unis, pratiquement tous ses films qui succédèrent à Philadelphia furent des grands succès, Forrest Gump, Apollo 13, Toy Story, Il faut sauver le soldat Ryan, La Ligne verte, Seul au monde, Les Sentiers de la perdition, Arrête-moi si tu peux.

Ce héros si chère aux américains va se métamorphoser pour Le Terminal, Viktor Navorski, personnage parlant la langue de Shakespeare avec un fort accent, perdu dans un pays ou il ignore tout des us et coutumes, mais néanmoins débrouillard, il apprend à vivre dans cette univers froid et dépourvu d’âme.

Le Terminal est très librement inspiré de l'histoire du réfugié iranien Mehran Karimi Nasseri, déchu de sa nationalité et sans papiers, il a vécu pendant une dizaine d'années à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle dans des conditions similaires au personnages de Viktor.

Tom Hanks livre une très belle interprétation, au sommet de sa forme, il incarne un personnage perdu mais pas sans atouts, personnage complexe, un battant capable de vivre dans un univers hostile, jamais il ne surfe sur l'apitoiement du spectateur, Tom Hanks et Steven Spielberg ont beaucoup trop d'expérience pour ça.

Avec Arrête-moi si tu peux et Le Terminal, Steven Spielberg sort d'une série de films sombres, Amistad, Il faut sauver le soldat Ryan, A.I. Intelligence artificielle, Minority Report, cette pause sera de courte durée puisque dans la foulée de" Le Terminale", Spielberg réalisera La Guerre des Mondes et Munich.

Steven Spielberg est l'un des rares réalisateurs contemporains à avoir une filmographie aussi riche, en temps normal les réalisateurs trouvent rapidement le genre qui leur convient et ne s'en détournent pas, Spielberg quant à lui personnes ne peut lui définir un genre bien distinct, il est aussi bien à l'aise dans les films d'action/aventure (Les Dents de la Mer, Jurassic Park, Indianna Jones) que les films sérieux (La Liste de Schindler, Munich) en passant par la science-fiction (Rencontres du 3ème type,E.T. l'extra-terrestre).

Le Terminal est un énième bout de puzzle dans la carrière riche de Steven Spielberg, un film humaniste qui rend heureux et redonne le sourire.



Magique




Synopsis :


Viktor Navorski est un touriste comme un autre, à la seule différence qu'il est bloqué dans l'aéroport, son pays d'origine, la Krakozie, vient de subir un coup d'état, ne pouvant ni retourner dans son pays ni sortir de l'aéroport pour aller aux Etats-Unis, Viktor décide s'installer dans une section fermée du Terminal de JFK.





Anecdotes :


L'aéroport international de New York-John F. Kennedy (JFK) était baptisé à l'origine Baptisé New York International Airport, il a été rebaptisé sur demande du maire après l'assassinat de John F. Kennedy. Il est situé au sud-est de l'arrondissement du Queens.





Le film a été un beaux succès, avec un budget estimé de 60 000 000 $, le film en rapporta plus de 218 000 000 $ dans le monde et 77 000 000 $ rien qu'aux États-Unis.



Steven Spielberg a donné un petit rôle à sa fille Sasha, âgée de quatorze ans, elle y incarne la petite Lucy.



Le film a été tourné en Californie (Palmdale Regional Airport, Los Angeles), au Canada (Montréal, Montréal-Mirabel International Airport) et à New-York (Times Square).


Dans le Terminal, Zoe Saldana joue un officier de l'aéroport JFK de fan de Star Trek, en 2008, Zoe Saldana interprète le personnage d'Uhura dans le Star Trek de J.J. Abrams.



Etant difficile de tourner en permanence dans un véritable aéroport, le chef décorateur Alex McDowell a reproduit en grandeur nature un terminal d'aéroport, un bâtiment d'environ 20 000 mètres carrés et 200 artisans ont été nécessaire pour réaliser cette prouesse.







Affiches






Pour (re) voir Le Terminal en haute définition





"C'est mon pays, je n'ai pas peur par chez moi."

Viktor Navorski






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich