The Fisher King : Le Roi Pêcheur

The Fisher King : Le Roi Pêcheur






Pourquoi voir The Fisher King : Le Roi Pêcheur ?

Aujourd'hui jeudi 21 juillet marque l'anniversaire de Robin Williams, il aurait eu 65 ans, pour honorer sa mémoire revenons sur un film qui lui valut le golden Globes du meilleur acteur dans une comédie et une nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

Deux ans après le triomphe du Cercle des poètes disparus et tout juste après Hook ou la revanche du Capitaine Crochet, Robin Williams va encore marquer les esprits avec un rôle à la hauteur de son talent.

Terry Gilliam, membre des Monty Python et coréalisateur de Monty Python : Sacré Graal ! et de Brazil s'attaque en 1988 à un projet plus qu'ambitieux, l'adaptation des Aventures du baron de Münchhausen (Baron Münchhausen's Narrative of his marvellous Travels and Campaigns in Russia) de l'écrivain allemand Rudolf Erich Raspe en 1785.

Les Aventures du baron de Münchausen ont déjà été adaptées six fois au cinéma et à la télévision, la première fois fut en 1911 par Georges Méliès avec Les Aventures du baron de Münchausen, suivirent en 1943 Les Aventures fantastiques du baron Münchhausen de Josef Von Baky, Le Baron de Crac de Karel Zeman (1961), Les Fabuleuses Aventures du légendaire baron de Münchausen de Jean Image (1978), Ce Münchhausen-là de Mark Zakharov (1979) et Le Secret des Sélénites de Jean Image (1984).

Le film rencontre de nombreux problème comme un tournage difficile et des importants dépassements de budget, Terry Gilliam fait face un son premier gros échec commercial malgré des critiques très positives.

Pour Terry Gilliam c'est lui qui est responsable de cet échec, il ne se voit pas réaliser de nouveau, mais comme quand on chute de cheval il faut remonter immédiatement.

La chance ne s'explique pas, Disney était détenteur des droits d'adaptation de The Fisher King, mais l'histoire étant assez sombre pour les studios Disney ils décident de le mettre de coté, jusqu'au jour ou Debra Hill et Lynda Obst de la Colombia Tristar reçoivent le script.

Emballées par l''histoire, les droits ont été rachetés et le projet mit en chantier, Debra Hill et Lynda Obst voulait impérativement un réalisateur innovant, singulier et poétique, le nom de Terry Gilliam est vite arrivé sur la table.

Terry Gilliam voit cette proposition comme une seconde chance, l'occasion de réaliser un film qui ferait l'unanimité, tant critique que public.

Le scénario est écrit par Richard LaGravenese, l'écrivain et le réalisateur étaient en quasi symbiose, le scénariste a d'ailleurs collaboré avec Terry Gilliam sur le tournage, sa présence était bénéfique pour les acteurs et le réalisateur.

The Fisher King c'est l'histoire de Jack Lucas, un célèbre animateur qui se prend pour le roi, un jour il reçoit l'appel d'un auditeur mentalement instable, après cette appel l'auditeur se rend dans un restaurant et tue sept personnes avant de se suicider, suite à cet événement tragique Jack sombre dans les abysses, il perd son travail et noie sa culpabilité dans l'alcool.

Un soir ou il arpente les rues sombres, il se fait attaquer par des voyous, il est secouru par des sdf dont Parry, un ex-professeur de lettres qui a sombré dans la folie après la mort de sa femme, Parry est obsédé par la découverte du Graal, il voit en Jack son acolyte envoyer pour sa quête, ensemble les deux hommes vont trouver la rédemption.

C'est un peu le cas de Terry Gillian, en réalisant The Fisher King le réalisateur exorcise les démons de son précédent film et trouve la voix du succès.

Pour interpréter les deux rôles principaux, Terry Gillian a fait appel à Jeff Bridges et Robin Williams qu'il retrouve après Les Aventures du baron de Münchhausen ou il incarnait le roi de la Lune.

Les deux acteurs sont au sommet de leur art, Jeff Bridges interprète à la perfection son personnage de Jack, un homme qui doit se défaire de tous les démons de son ancienne vie pour renaître des ténèbres.

Robin Williams quand à lui brille de tout son éclat, il livre une prestation magistrale, son rôle d'ancien professeur plongé dans le malheur et la folie permet à Robin Williams de briller, son rôle est à la hauteur de son talent, tant dramatique que comique, comme par exemple la scène ou il se balade nu comme un vers dans Central Park.

Fisher King est une rédemption et le Graal le salut, Parry est persuadé qu'il doit trouver le Graal, après avoir sauver Jack de voyous, Jack pour le remercier décide d'aider Parry dans sa quête et de séduire la femme qu'il aime, ils partent ensemble à la recherche du Graal qui n'est autre que leur rédemption.

Pour Terry Gilliam, son Graal c'est The Fisher King, un conte humaniste sans artifices qui à remporté 15 prix dont le Lion d'argent du meilleur réalisateur pour Terry Gilliam et le Golden Globes du meilleur acteur dans une comédie pour Robin Williams et Jeff Bridges.

Un succès public et critique amplement mérité de part sa réalisation et son interprétation.




Une oeuvre poétique




Synopsis :


Jack Lucas, célèbre animateur de radio arrogant, reçoit un jour l'appel d'un auditeur mentalement instable.

À la suite de cet appel, ce dernier se rend dans un restaurant et tue sept personnes avant de se donner la mort.

Ce drame bouleverse Jack qui perd son travail et se réfugie dans l'alcool, rongé par la culpabilité.

Un soir qu'il traîne dans des rues peu sûres, il est accosté par des malfrats qui l'attaquent.

Il est sauvé in extremis par Parry, un ex-professeur de lettres qui a sombré dans la folie après la mort tragique et violente de sa femme, tuée par le fameux auditeur.





Anecdotes :



Le film a pratiquement été entièrement tourné à New York (Grand Central Station, Hunter College High School, 101 Park Avenue, Central Park, Metropolitan Life Tower, Plaza Hotel) et à Los Angeles (Pacific Electric Building).



The Fisher King : Le Roi Pêcheur a été nommé à quatre reprises aux Oscars (meilleur acteur pour Robin Williams, meilleur scénario original, meilleure direction artistique, meilleure musique de film) et a remporté l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Mercedes Ruehl.



Le budget du film est estimé à 24 000 000 $.



Le Roi pêcheur figure dans la légende arthurienne comme le dernier d'une lignée chargée de veiller sur le Saint Graal.


Le film est sorti le 27 septembre 1991 aux États-Unis.




The Fisher King : Le Roi Pêcheur est le premier film de Terry Gilliam ou n’apparaît aucun Monthy Pyton.




Affiches






Pour (re) voir ce grand film en haute définition




"It begins with the king as a boy, having to spend the night alone in the forest to prove his courage so he can become king. Now while he is spending the night alone he's visited by a sacred vision. Out of the fire appears the holy grail, symbol of God's divine grace. And a voice said to the boy, "You shall be keeper of the grail so that it may heal the hearts of men." But the boy was blinded by greater visions of a life filled with power and glory and beauty. And in this state of radical amazement he felt for a brief moment not like a boy, but invincible, like God, so he reached into the fire to take the grail, and the grail vanished, leaving him with his hand in the fire to be terribly wounded. Now as this boy grew older, his wound grew deeper. Until one day, life for him lost its reason. He had no faith in any man, not even himself. He couldn't love or feel loved. He was sick with experience. He began to die. One day a fool wandered into the castle and found the king alone. And being a fool, he was simple minded, he didn't see a king. He only saw a man alone and in pain. And he asked the king, "What ails you friend?" The king replied, "I'm thirsty. I need some water to cool my throat". So the fool took a cup from beside his bed, filled it with water and handed it to the king. As the king began to drink, he realized his wound was healed. He looked in his hands and there was the holy grail, that which he sought all of his life. And he turned to the fool and said with amazement, "How can you find that which my brightest and bravest could not?" And the fool replied, "I don't know. I only knew that you were thirsty."

Parry






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque