L'Homme Bicentenaire

L'Homme Bicentenaire







Pourquoi voir L'Homme Bicentenaire ?

Après Madame Doubtfire et Neuf mois aussi, Chris Columbus retrouve Robin Williams pour une oeuvre philosophique.

Le réalisateur de Nuit de folie et de Maman, j'ai raté l'avion se lance pour la première fois dans le film fantastique, pour cela il décide d'adapter la nouvelle éponyme d'Isaac Asimov parue pour la première fois en février 1976 dans Stellar Science-Fiction.

La nouvelle d'Isaac Asimov a été également adapté en roman par Robert Silverberg et en 1993, sous le nom de Tout sauf un homme.

Né vers le 2 janvier 1920 à Petrovitchi en Russie, Isaac Asimov a été naturalisé américain en 1928, diplômé d' une licence en sciences en 1939, d'une une maîtrise en chimie en 1941 et d'un doctorat en biochimie en 1948, Isaac Asimov est surtout connu pour ses œuvres de science-fiction.

L'écrivain américano-russe et d'ailleurs l'auteur des Trois lois de la robotique :

Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. »

Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. »

Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

Pour Asimov L'Homme Bicentenaire (The Bicentennial Man) est sa meilleure réalisation de son œuvre sur les robots, l'histoire se déroule au XXe siècle, la technologie a évolué de manière exponentiel, les robots sont devenus la norme, ils servent les hommes et sont soumis au trois lois de la robotique.

Gérald Martin achète pour sa famille un robot de type NDR à la société US Robots, le robot est baptisé Andrew, il sert aux taches quotidienne de la maison et s'occupent des enfants de la famille, un jour il offre à l'une des fille de Mr. Martin un pendentif qu'il a sculpté dans le bois.

Normalement impossible pour un robot, Andrew possède bien les trois loi dans sont cerveau bionique mais un défaut lui permet de créer des œuvres d'art, un jour il demande à Mr. Martin de lui accorder sa liberté, une demande qui marque le commencement d'une lutte pour que l'humanité reconnaisse son humanité, une lutte qui durera deux siècles.

L'Homme Bicentenaire est une oeuvre magnifique pleine d'optimisme, contrairement à la plupart des œuvres de science-fiction qui montrent souvent un monde ou l'humanité s'est fait dépasser par sa création, Isaac Asimov fait évoluer ses robots dans le respect très stricte des trois lois, les robots sont les domestiques de l'humanité et ne ressentent aucune hostilité envers les êtres humains.

L’intelligence d'Andrew ne lui servira pas à asservir l'humanité mais à faire reconnaître son coté humain, un combat long pour la liberté dans un monde hostile.

Pour incarner Andrew le robot, le réalisateur a fait appel à Robin Williams, l'acteur était très motivé pour incarner un robot si particulier, Robin Williams déclara : « Ce qui m'a attiré, c'est la manière dont l'histoire aborde l'intelligence artificielle et le comportement humain. Il y a des milliers de robots similaires à celui que j'incarne, mais celui-ci a quelque chose de spécial, une curiosité, une aptitude à la fascination ».

Robin Williams est épaulé par un casting de choix à commencer par Sam Neil, un an après L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux et Amour, vengeance & trahison, l'acteur Néo-Zélandais est accompagné par Embeth Davidtz, Hallie Kate Eisenberg, Angela Landis, Wendy Crewson, Oliver Platt et Kiersten Warren.

Aidé par un casting parfait, Chris Columbus réalise un film intemporel non seulement sur la robotique mais surtout sur la vie, la vie qui offre à chaque individu sa propre conscience.




Une oeuvre poétique



Synopsis :


Le progrès technologique est généralisé pour le meilleur, Richard Martin fait l'acquisition du tout nouveau robot domestique à la mode, le NDR-114, celui-ci a été conçu pour effectuer les tâches ménagères pénibles jadis dévolues aux êtres humains : cuisine, ménage, bricolage, surveillance des enfants. Il est baptisé Andrew.

Andrew ne sera pas un modèle comme un autre, il est doté d'un esprit d'analyse modifié par accident, le robot va se donner des buts, des objectifs à atteindre et va, au fil de ses apprentissages et de ses émotions, apprendre la vie.





Anecdotes :



Le scénario est signé Nicholas Kazan, d'après la nouvelle L'Homme bicentenaire d’Isaac Asimov.


L'Homme Bicentenaire a été tourné en Californie (San Francisco, Fremont, Redwood City, Alameda, Half Moon Bay).


La musique du film est composée par James Horner, on lui doit notamment les musiques de films comme Titanic, Apollo 13, Cocoon et Willow.


Le budget du film est estimé à 100 000 000 $.


Pour incarner le robot de la famille Martin, Robin Williams porte un costume composé de 250 pièces et pèse près de 50kg.




Affiches






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich