Zaytoun

Zaytoun








Pourquoi voir Zaytoun ?

Shimon Pérès, l’ancien président et premier ministre israélien, est mort aujourd'hui à l'age de 93 ans.

De son vrai nom Szymon Perski, Shimon Pérès est né le 2 août 1923 à Wiśniew en Pologne, Vishnyeva en Biélorussie actuellement.

C’est en 1934, alors que Shimon Pérès à 11 ans que sa famille et lui quitte la Pologne pour la Palestine, à cette époque l’État d’Israël n'existe et la Palestine est sous mandat britannique depuis 1917 suite à la défaite de l’Empire ottoman lors de la Première Guerre mondiale.

A son arrivé en Palestine Shimon Pérès vit dans un kibboutz de Galilée, rapidement il intègre l'école agricole de Ben-Shemen (Fils de l'huile), situé dans un moshav (communautés agricoles coopératives) situé à 2 km à l'est de la ville de Lod, non loin de la route reliant Tel-Aviv à Jérusalem.

Le 14 mai 1948 marque le dernier jour du mandat britannique, le président de l’Agence juive, David Ben Gourion proclame l'indépendance de l'État d'Israël et en devient le premier premier ministre.

Quand l'Etat d’Israël naît, Shimon Pérès fait déjà parti depuis un an de la Haganah (organisation paramilitaire sioniste créée en 1920 et intégrée dans l'armée israélienne en 1948) en tant que responsable du personnel et des achats d'armes désigné par David Ben Gourion en personne.

Après avoir été député à la Knesset en 1959, vice-ministre de la Défense de 1959 à 1965, ministre de l'Immigration, des Transports et des Communications en 1970 et ministre de la Défense dans le gouvernement d'Yitzhak Rabin de 1974 à 1977, c'est le 22 avril 1977 que Shimon Pérès obtient le poste de Premier ministre et cela par trois fois (22 avril au 21 juin 1977, 13 septembre 1984 au 20 octobre 1986, 4 novembre 1995 au 18 juin 1996) ainsi que le poste de Président de l'État d'Israël du 15 juillet 2007 au 24 juillet 2014.

En 1993, après la victoire électorale travailliste aux législatives, Yitzhak Rabin était obligé de confier un poste de ministre à Shimon Pérès, celui des affaires étrangères, Yitzhak Rabin voulait non seulement garder son parti uni et intact et aussi garder son pire ennemi à ses côtés plutôt que contre lui, cette cohabitation des deux frères ennemis travaillistes allait marquer l'histoire.

Quand le le gouvernement Rabin/Pérès entre en fonction la révolte palestinienne gronde et l'armée israélienne ne savait pas comment résoudre ce conflit.

En tant que ministre des affaires étrangères, Shimon Pérès contact dans le plus grand secret l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), un acte illégale qui a conduit aux accords de paix d’Oslo signés le 13 septembre 1993 à Washington en présence de Yitzhak Rabin, Premier ministre israélien, de Shimon Pérès, ministre des affaires étrangères, de Yasser Arafat, Président du comité exécutif de l'OLP et de Bill Clinton, Président des États-Unis.

Les négociations ont rapproché le gouvernement israélien et palestinien mais également Yitzhak Rabin et Shimon Pérès, les deux hommes ainsi que Yasser Arafat recevrons le prix Nobel de la paix en 1994 pour les récompensés à la suite des accords d'Oslo.

Malheureusement, le 4 novembre 1995, alors que Yitzhak Rabin et Shimon Pérès sont présents pour une manifestation en faveur de la paix sur la place des rois d'Israël à Tel Aviv, Yitzhak Rabin est assassiné de deux balles tirées dans le dos par un ultra-nationaliste israélien fermement opposé à l'initiative de paix d'Yithzak Rabin et aux accords d'Oslo.

Pour honorer la mémoire de Shimon Pérès et aussi celle de Yitzhak Rabin disparu il y a 21 quoi de mieux qu'un film optimiste sur une paix entre israéliens et palestiniens, j'ai nommé Zaytoun.

Qui de mieux que Eran Riklis pour réaliser un film rempli d’espoir.

Formé à la National Film and Television à l'université de Tel Aviv, Eran Riklis est un habitué des histoires ou les conflits ne sont jamais très loin.

La guerre est souvent omniprésentes mais elle est un décor de fond pour s'intéresser aux hommes derrière le conflit, il s'est déjà prêté à l'exercice avec Cup Final (1991) ou il racontait l'histoire d'un soldat israélien pris en otage par l'OLP au Liban en 1982,qui, par la passion du football va suivre avec ses geôliers la coupe du monde de football 1982.

Le réalisateur traite également des tensions israélo-palestinienne avec Les Citronniers (2008), le long métrage dépeint la vie tumultueuse de Salma Zidane et de son verger de citronniers menacés par le ministre israélien de la défense.

Avec Zaytoun, le réalisateur israélien nous transporte en 1982 en pleine guerre du Liban, le spectateur assiste à la rencontre improbable entre un pilote de chasse israélien abattu au dessus de Beyrouth et un jeune palestinien.

Faisant partis de deux camps ennemis si loin et pourtant si proches, les deux protagonistes vont d'abord éprouver une méfiance réciproque, mais face à la guerre qui fait rage et aux défis à relever, ils vont apprendre à se connaitre et vont transformer leur crainte en confiance.

Zaytoun est un film très optimiste, voir trop pour que l'on puisse y croire, alors tout le monde aime les belles histoires qui donnent envie de croire que l'humanité peut vivre en paix et en toute harmonie, mais on ne peut résoudre en un claquement de doigt près de 70 ans de conflits, toutefois Eran Riklis nous donne envie d'y croire.

Le long métrage d'Eran Riklis oscille habilement entre action, émotion et humour, il pose également la question de la terre, cette terre qui a fait de très nombreuses victimes.

Le casting de Zaytoun est international, l'américain Stephen Dorff (Yoni) qui s'est rendu en Israël plusieurs mois avant le tournage pour étudier l’hébreu et visiter des bases aériennes et faire la connaissance de pilotes de l’armée israélienne.

Le jeune Abdallah El Akal ( Fahed) a été choisi car il parlait trois langues l’anglais et l’arabe pour son rôle, et l’hébreu pour pouvoir communiquer avec le réalisateur.

Le reste du casting est composé de la française Alice Taglioni (Leclair), Mira Awad, Ashraf Barhom, Ali Suliman, Tarik Kopty, Loai Nofi et Johnny Arbid.

Zaytoun est un film plein d'espoir qui un jour qui sait se réalisera.




Une oeuvre pleine d’espoir





Synopsis :



Une rencontre improbable entre un jeune palestinien et un pilote de chasse israélien dont l’avion se fait abattre au dessus de Beyrouth en 1982.

Leur méfiance se transforme en amitié alors qu’ils traversent ensemble le Liban déchiré par la guerre.




Anecdotes :



Zaytoun signifie l'olivier.


Zaytoun est un film britannico-israélo-français.



Le budget du film est estimé à 8 000 000 $.



Le film a été entièrement tourné en Israël.






Affiches







Pour (re) voir cette belle histoire en haute définition




“Les optimistes et les pessimistes meurent de la même façon, alors il vaut mieux être heureux. ”

Shimon Pérès







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque