Le Viager

Le Viager








Pourquoi voir Le Viager ?

Pour sa première réalisation, Pierre Tchernia frappe un grand coup avec une comédie intelligente et savoureuse.

Le Viager est une pratique essentiellement française, Pierre Tchernia aidé par son ami René Goscinny vont dépeindre les sombres cotés de l’âme humaine et les dérives de cette forme de vente immobilière.

Car il faut bien le dire le viager est quand même un pari sur la mort rapide du vendeur, si le vendeur vit bien plus longtemps que l'espérance de vie retenue pour faire les calculs viagers, l'acheteur va dépenser plus qu'il n'aurait du et ne fera pas une bonne affaire.

L'histoire signée Pierre Tchernia et René Goscinny est simple, en 1930 à Paris, Léon Galipeau, médecin généraliste pas très très compétant, ausculte Louis Martinet, un célibataire de 59 ans, le médecin est persuadé que son patient à maximum deux ans à vivre, le médecin suggère à son frère Émile d'acheter la maison de Louis Martinet en viager.

Le problème ses que les années passent et les deux ans de vie sont passées depuis longtemps déjà et Louis Martinet n'a jamais été aussi en forme, la valeur de la maison et le montant du viager ne cessent d'augmenter, la famille Galipeau échafaude de nombreux plans pour se débarrasser de Martinet mais rien ne va se passer comme prévu.

Le Viager est une comédie culte portée par un casting énorme, Pierre Tchernia a réussi à réunir une pléiade d'acteurs, Michel Serrault (Louis Martinet), Michel Galabru (Dr Léon Galipeau), Claude Brasseur (Noël Galipeau), Jean Carmet (Maître Vierzon), Gérard Depardieu (Victor), Yves Robert (capitaine de corvette Bucigny Dumaine), Rosy Varte (Elvire Galipeau) et Jean Richard (Jo).

Michel Serrault comme à son habitude est excellent, il se régale à interpréter ce petit vieux crédule, il nous offre un très grand numéro comique, face un lui un Michel Galabru en grande forme, il nous gratifie de répliques savoureuses comme "Faites-moi confiance" sa phrase fétiche dans le film ainsi que « Vous avez lu les journaux ? Ils me font bien rire...Qu'est-ce que c'est, Hitler ? C'est un petit peintre en bâtiment ! Il ne fait pas le poids devant Hindenburg, petit caporal... Qu'est-ce que c'est le nazisme ? C'est un feu de paille ! Faites-moi confiance ! ».

Le reste du casting est bien sûr à la hauteur au vu des acteurs et actrices, on notera la présence de Gérard Depardieu qui joue dans son quatrième film.

On peut dire que Pierre Tchernia a marqué les esprits et le cinéma français pour son premier film, un pari osez avec une comédie sociale grinçante mais avec des répliques cultes et des situations poilantes.

Pierre Tchernia alias monsieur cinéma, réalise un film sur l'influence que peut avoir l'argent sur le comportement de l'espèce humaine, une comédie indémodable qui traverse les âges comme le personnage de Louis Martinet, des films comme on n'en fait plus.




Une comédie culte



Synopsis :


Au début des années 30, Léon Galipeau, médecin généraliste pas très très compétant, ausculte Louis Martinet, un célibataire de 59 ans, le médecin est persuadé que son patient à maximum deux ans à vivre, le médecin suggère à son frère Émile d'acheter la maison de Louis Martinet en viager.

Mais rien ne va se passer comme prévu.



Anecdotes :



Le Viager est le premier film de Pierre Tchernia.



C'est Marcel Gottlieb, dit Gotlib qui a réalisé la séquence animée qui explique le principe du viager.



Le film a attiré plus de 2 191 000 spectateurs.


Le Viager est le dernier film joué par Noël Roquevert, mort en 1973 soit un an après la sortie du film.


Pierre Tchernia dirigea à quatre reprises Michel Serrault, Le Viager (1972), Les Gaspards (1973), La Gueule de l'autre (1979) et Bonjour l'angoisse (1988).




Affiches








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque