La Fille du Train

La Fille du Train








Pourquoi voir La Fille du Train ?

La Fille du Train (The Girl on the Train), best-seller aux 15 millions de lecteurs signé de l'écrivain britannique Paula Hawkins a évidemment attiré l'attention du cinéma.

Née le 26 août 1972 à Harare au Zimbabwe, Paula Hawkins y vécut jusqu'à l'âge de 17 ans quand son père professeur d'économie et journaliste pour la finance et sa mère déménagèrent pour Londres en 1989.

Paula Hawkins suit des études à l'université d'Oxford ou elle étudie la politique, l'économie et la philosophie, elle rédigea des articles sur la finance pour le quotidien britannique The Times et sortie en 2006 The Money Goddess, un livre pour les femmes sur la finance.

En 2008 elle sort un livre d'éducation en collaboration avec Grace Llewellyn, Guerrilla Learning, c'est un an plus tard qu'elle se lance dans l'écriture de romans, elle écrit quatre Fiction romantique dont All I Want for Christmas (2010) et One minute to midnight (2011).

C'est en 2015 que vient l'heure de la consécration avec le thriller La Fille du Train, beaucoup plus sombre qu'à l'accoutumé, ce roman aborde deux thèmes, l’alcoolisme qui touche les femmes et les violences conjugales.

Dans La Fille du Train l'histoire est racontée du point de vue des trois personnages principaux, Rachel Watson, Megan Hipwell et Anna Watson.

La première à intervenir est Rachel, elle a sombré dans une grave dépression et l'alcool après son divorce avec son ex-mari Tom, celui-ci s'est remarié avec sa maîtresse Anna, ensemble ils ont eu une fille, la famille vit toujours dans la maison ou vivaient Rachel et Tom.

Tous les jours Rachel prend le train, la ligne passe juste devant son ancienne maison, elle s'assoie toujours dans le même wagon et à la même place pour l’apercevoir, à coté de son ancienne maison elle aperçoit quotidiennement un couple, Megan et Scott, elle imagine que ce couple est l'incarnation même de l'amour et du couple parfait.

Un jour elle voit Megan avec un autre homme, pour elle tout s'effondre, quelques jours plus tard elle apprend que Megan a disparu, pour Rachel c'est l'homme qu'elle a vu qui est responsable de la disparition de Megan.

Avec son roman Paula Hawkins a crée la surprise, La Fille du Train s'est placé à la première place des livres les plus vendus au Royaume-Uni pendant 20 semaines consécutives, le roman a convaincu les Studios DreamWorks d'acheter les droits d'adaptation en 2014 bien avant la publication du livre et son succès fulgurant.

C'est le réalisateur américain Tate Taylor qui a été choisi par le producteur Marc Platt pour réaliser l'adaptation du roman de Paula Hawkins, après le très beau La Couleur des sentiments (2011) nommé à l'Oscar du meilleur film et Get on Up (2014) le biopic consacré à James Brown, Tate Taylor s'attaque de nouveau à l'adaptation d'un roman mais change de registre pour plonger dans le thriller.

Pour Marc Platt, Tate Taylor est le meilleur choix possible, le producteur a déclaré : "J’admire le travail de Tate depuis longtemps. Son talent réside dans sa capacité à comprendre les gens, et en particulier les femmes. Il a été séduit par ces personnages et a lui même côtoyé des gens dépendants qui ont réussi à s’en sortir".

Pour son tout premier thriller Tate Taylor s'en sort avec les honneurs, dans La Fille du Train la tension est omniprésente et le suspense est au rendez-vous, le réalisateur s'amuse à brouiller les pistes et le spectateur est à chaque fois abasourdi par les rebondissements.

La Fille du Train est un thriller psychologique qui a la grande chance d'avoir des interprètes de qualités, à commencer par la sublime Emily Blunt, dans le film de Tate Taylor l'actrice britanno-américaine est méconnaissable, pour incarner le rôle de Rachel, Emily Blunt s'est métamorphosée, on peut dire que le résultat est époustouflant, elle incarne à la perfection cette femme torturée, le visage ravagé par l’alcool, errant sans but, essayant tant bien de mal d'oublier sa vie passée.

Ce rôle est certainement l'une de ses meilleures interprétations, elle met son talent au service de son personnage, elle transmet toute la détresse et la solitude de Rachel.

Outre Emily Blunt, le reste du casting est également à la hauteur, on retrouve Haley Bennett et Rebecca Ferguson pour ce qui concerne le trio féminin, coté hommes on retrouve Luke Evans, Justin Theroux et Édgar Ramírez.

Dans La Fille du Train le passé et le présent entremêlent pour ne faire qu'un, le spectateur peut se retrouver complètement perdu, mais ces allers retours servent l'histoire pour mieux comprendre chaque personnage.

On peut reprocher un début un peu long, la faute à la mise en place des personnages et de l'intrigue, mais dans l’ensemble La Fille du Train remplit sa mission, un thriller captivant et haletant qui plonge le spectateur dans une histoire pleine de rebondissements.




Une Emily Blunt au sommet




Synopsis :



Rachel Watson a sombré dans la dépression et l'alcool depuis son divorce, son ex-mari s'est remarié avec sa maîtresse, Anna, ensemble ils ont eu une fille.

Rachel fait quotidiennement l’aller-retour en train et passe devant son ancienne maison, elle voit tous les matins depuis la fenêtre de son wagon un couple voisin de son ex-mari, Megan et Scott, pour elle il s'agit du couple parfait.

Un jour elle apprend que Megan a disparu.





Anecdotes :


C'est la scénariste Erin Cressida Wilson qui signe l'histoire du film d'après le roman de Paula Hawkins.



Pour son week-end d'ouverture aux États-Unis le film a rapporté près de 25 000 000 $.



La Fille du train a été tourné en pellicule et non en numérique.



Dans le film Rachel est infertile, ironie du sort Emily Blunt était enceinte durant le tournage.



Dans le livre l'histoire se déroule à Londres, mais dans le film elle se passe à New York.






Affiches






"C'est ma faute. Je buvais déjà, de toute façon, j'ai toujours aimé boire. Mais je suis devenue plus triste, et la tristesse, au bout d'un moment, c'est ennuyeux, pour la personne qui est triste et pour tous ceux qui l'entourent. Puis je suis passée de quelqu'un qui aime boire à alcoolique, et il n'y a rien de plus ennuyeux que ça."

Rachel


"C’est ce que m’ont appris mes séances de psy : les manques dans ma vie seront éternels. Il faut grandir autour d’eux, comme les racines d’un arbre autour d’un bloc de béton; on se façonne malgré les creux."

Rachel



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

Death Sentence

Dunkerque